Etats-Unis : les républicains veulent profiter de la réforme fiscale pour supprimer l'Obamacare

 |   |  398  mots
La suppression de l'Obamacare pourrait faire réaliser plusieurs centaines de milliards de dollars d'économie sur dix ans.
La suppression de l'Obamacare pourrait faire réaliser plusieurs centaines de milliards de dollars d'économie sur dix ans. (Crédits : © Joshua Roberts / Reuters)
La suppression du système d'assurance maladie, mis en place sous Barack Obama, aiderait à financer les larges baisses d'impôts prévues par la Maison Blanche et la majorité républicaine au Congrès.

On croyait l'idée enterrée à jamais, mais c'était sous-estimer la ténacité des républicains. Aux Etats-Unis, les sénateurs du GOP (Grand Old Party, surnom du Parti républicain), ont remis sur la table l'abrogation de l'Obamacare, après l'échec de l'été dernier. Leur idée ? Profiter de la réforme du code des impôts pour glisser, en douce, la suppression du système de sécurité sociale mis en place par l'administration Obama en 2010.

Cette réforme de la fiscalité, visant en une baisse massive des impôts, ne doit pas creuser le déficit au-delà de 1.500 milliards de dollars sur dix ans si les républicains, majoritaires au Congrès, veulent éviter des manœuvres d'obstruction parlementaire des démocrates. Dans les couloirs du Congrès, on s'active pour trouver toutes les combines possibles permettant de rester dans les clous. Se débarrasser de l'Obamacare pourrait faire réaliser plusieurs centaines de milliards de dollars sur la même période, relate le New York Times.

300 milliards de dollars

Les baisses d'impôts prévues par les membres du GOP concernent à la fois ménages et entreprises. Les premiers devraient avoir moins de tranches d'impôts sur le revenu, actuellement au nombre de sept, et des taux revus à la baisse, ainsi que des déductions fiscales plus fortes. Du côté des entreprises, l'impôts sur les sociétés, actuellement à 35%, devrait être abaissé à 20%.

| Lire aussi : Etats-Unis : premier feu vert pour la "plus grosse baisse d'impôts de l'histoire"

L'inclusion de la suppression de l'Obamacare dans le projet de loi pourrait renforcer la cohésion au sein du Parti républicain qui, jusqu'à présent, n'a su s'entendre pour faire passer le moindre de texte depuis l'investiture de Donald Trump fin janvier. La mesure pourrait faire économiser plus de 300 milliards de dollars sur dix ans, selon les estimations du Congressional Budget Office (CBO), institution fédérale non partisane.

En revanche, près de 13 millions d'Américains serait dépourvus d'une assurance maladie d'ici la fin de la période, toujours selon le CBO. Ces personnes devront s'en remettre au secteur privé, impliquant que seuls ceux qui en auront les moyens pourront toujours bénéficier d'une couverture santé. Un argument supplémentaire pour le camp démocrate qui fustige déjà une réforme conçue pour les riches.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2017 à 18:00 :
Ils ont raison sachant que les pauvres se comptent par dizaine de millions là bas et qu'ils sont tous armés. La première révolution viendra du peuple américain ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :