Ces réseaux de franchise qui ont de l'avenir

 |   |  631  mots
Délices Lamarque, une franchise qui cartonne.
Délices Lamarque, une franchise qui cartonne.
En franchise, deux grandes options s'offrent en général aux candidats à la franchise. Rejoindre un réseau mature, au concept bien éprouvé et testé, ou bien faire le choix d'une jeune enseigne positionnée sur un marché en devenir comme la restauration rapide saine et diététique, l'aquabiking ou les nouveaux services à destination des particuliers. Focus sur une dizaine de concepts à fort potentiel.

La restauration fait partie des secteurs les plus prolifiques. En 2012, ce sont encore une vingtaine de nouveaux acteurs qui se sont lancés. Nouveaux entrants dans le burger (Big Fernand, Urbun), la restauration rapide dite ethnique (Chipotle, Fresh Burritos) ou traditionnelle (Amélie Crêpes), l'offre se segmente de plus. La multiplication des concepts de frozen yogurt comme Boon, My Berry ou de l'espagnol Llaollao en est également la preuve. Déjà à la tête d'une centaine d'unités dans la péninsule ibérique, ce dernier a pour ambition d'en compter 70 en France d'ici 2020.

S'inspirant de concepts de restauration rapide américaine, Ankka joue la carte du concept du salad bar, encore peu développé en France. Concept urbain, la marque a ouvert sa 1ère franchise à Paris en 2012. Et d'autres vont suivre. Le commerce alimentaire n'est pas en reste. A côté des chocolatiers traditionnels, un réseau comme Chocolats Roland Réauté a réussi à se faire sa place (50 unités à ce jour), grâce à son positionnement original : magasin de 400 m² en libre-service situé en périphérie. D'autres comme Délices Lamarque - qui jouent la carte de la nostalgie et de l'artisanat- semblent promis à un bel avenir.

 

Nouvelles niches de marché à conquérir
Marché mature, le créneau de l'auto-moto a vu débarquer des réseaux à l'image d'AutoSmart (camion magasin) et Doc Biker (centres de réparation pour deux roues) encore en phase de démarrage mais qui recherchent activement des franchisés pour accélérer l'allure.

Positionnées sur des niches de marché de l'amélioration de l'habitat, des enseignes comme Attila Système (rénovation et entretien des toitures), Repar'stores (réparation et remplacement des volets roulants) ou Daniel Moquet (spécialistes de l'aménagement des allées de jardin pour les particuliers) cartonnent. Jouant la carte de la proximité, ils représentent une alternative crédible à l'offre des artisans.

Autre univers avec YellowKorner. Cette jeune enseigne qui édite et distribue des photographies d'art en séries limitées, compte à ce jour 20 galeries en France. La marque veut continuer à déployer ses galeries en commission-affiliation dans les agglomérations comprises entre 100 000 et 150 000 habitants.

La segmentation des marchés se poursuit
Dans un contexte de stress important, le consommateur cherche à se rassurer en se faisant du bien. Ainsi, les instituts proposant des soins de beauté et de bien-être constituent de véritables havres de paix pour des consommateurs sous pression. Dans ce contexte, sont apparus de nouveaux segments de marché comme l'aquabiking sous l'impulsion des Waterbike, Envido..ou Body Forme plus récemment. Après les centres de bronzage, d'amincissement, le nouvel eldorado ? Il est trop tôt pour se prononcer mais le nombre de structures de ce type continue d'essaimer. Et des places restent à prendre.

Fondé en 2006, L'Atelier du Sourcil est le premier concept d'institut de beauté exclusivement dédié à la beauté du regard (épilation des sourcils, extension de cils, cours de maquillage). Après avoir exploité le concept en propre pendant 6 ans, le réseau s'est ouvert à la franchise en 2012. Résultat, il compte désormais une vingtaine d'ateliers en succursale et 5 en franchise. Ambition affichée : ouvrir 80 ateliers supplémentaires dans l'Hexagone.

Chaque année, ce sont en moyenne une centaine de nouvelles enseignes qui se lancent sur le marché de la franchise. Et tous les secteurs d'activité sont concernés. Depuis peu, on trouve également des réseaux spécialisés dans la vente de cigarettes électroniques (comme Clopinette) ou dans la vente d'aliments et accessoires pour animaux (La Croquetterie, Tom & Co) qui, si leurs performances se confirment, vont très vite prendre une longueur d'avance sur leurs concurrents et devenir les leaders de leur marché.

 

 

Par Samuel Burner      

 

 

 

Pour aller plus loin, découvrez notre espace franchise

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :