Devoteam recrute 500 nouveaux cadres

 |   |  157  mots
Devoteam, le leader des technologies de l'information, parie sur le recrutement de jeunes diplômés. Il a mis en œuvre des dispositifs de fidélisation fondé sur le "coaching" et des systèmes de partage de connaissance.

Devoteam prévoit de recruter quelques 500 consultants en 2009 dont 15% de jeunes diplômés. Le spécialiste du conseil en technologies de l'information a déjà recruté quelques 720 personnes entre janvier et octobre 2008. Il emploie aujourd'hui 4.300 personnes dont 2.400 en France.

Le groupe recherche des ingénieurs système réseau, des experts en infrastructures, des ingénieurs télécoms, des chefs de projets infrastructure ainsi que des consultants en maîtrise d'ouvrage, en réseaux et télécoms, en marketing télécoms et stratégique, en sécurité et en management des systèmes d'information.

Devoteam affirme fidéliser ses collaborateurs d'abord en misant sur l'intégration et le développement de leurs compétences. A leur arrivée, les salariés suivent un processus de formation à base de séminaires d'intégration ou de "coaching". Ensuite, l'entreprise a inventé un système de partage des connaissances avec sept communautés d'expertise en ligne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Devoteam se dissocie-t-il de ces types d'agences de placement en technologie? Il n'y a qu'en France que ce genre de "Manpower" roule sa bosse. Ah le intermediares sans produits finis!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
embauché à 25 ans, stressé pendant 15 ans et chômeurs à 40ans ( leur savoir étant stocké dans les club de gestion des connaissances)... bon courage!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Devoteam est une ssii lambda, sa valeur ajoutée : porter le CDI à la place du client final (un grand compte) et assumer le risque juridique qui en découle

Comme toutes les ssii, elle doit avoir un fort turnover, d'où les embauches élevées même en période de crise.
Autre piste les chiffres d'embauche sont bidons (bcp de boites faisaient celà en 2001) et sont un moyen d'obtenir un peu de pub dans LaTribune à peu de frais


a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Des petites jeunes diplômés pour bien leur faire tenir la carotte devant le nez et pomper tout leur dynamisme pour qu'ils fassent partis des 80% des cadres français sous anti dépresseurs.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une boite d'interim de luxe ! rien de plus : aucune valeur ajoutée. Le coaching ? On rigole. Le Management aussi. Quant aux communautés, l'appli est inutilisable ....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour, vos commentaires ne donnent pas envie d'y travailler !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je suis une experte en système d'information.
je travaille actuellement à cadic.
j'ai crée des thésaurus scientifiques à l'inist !
n'hésitait pas à me contacter !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
tout a fait d'accord avec stéphane.
d'ailleurs lorsqu'ils rachètent une boite un peu ancienne, ce sont des experts pour liquider les 50 ans ou plus.... ou salaires soit disant trop élevés à leur gout (50Ke< < 60Ke)
ce sont également, les rois du killer cost (gèle des salaires 2009, 2ne classe TGV d'office pour tous, sauf quelques non productifs.... bien haut placés)
bref, lorsque vous êtes ingénieurs, et que vous arrivez sur le marché.... vous démarrez aux alentours de 27 Ke.... et progresserai peut-être moins vite que l'inflation...

Bel avenir.
Et bon courage...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :