Liban : Nouveaux braquages de banques par des clients

reuters.com  |   |  300  mots
Des personnes se rassemblent devant une agence de byblos bank[reuters.com]
(Crédits : Aziz Taher)

BEYROUTH (Reuters) - De nouveaux braquages ont eu lieu dans trois banques libanaises mardi, des clients cherchant à retirer leur épargne bloquée depuis la crise économique déclenchée il y a trois ans.

Mardi matin, un homme armé d'un pistolet et d'une grenade est entré dans l'agence BTC Bank de Chtaura pour son épargne s'élevant à 24.000 dollars, selon l'association "Cri des déposants".

Cette dernière a indiqué à Reuters dans un communiqué que l'homme, Ali al-Saheli, était endetté et voulait en outre envoyer de l'argent à son fils étudiant en Ukraine.

Les forces de sécurité sont ensuite entrées dans l'agence et ont arrêté Ali al-Saheli sans qu'il n'accède à l'argent, a ajouté le groupe.

Contacté par Reuters, BTC n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat.

Par ailleurs, un groupe d'employés d'une centrale électrique publique du nord du pays a pris d'assaut une agence de la First National Bank dans la ville portuaire de Tripoli, selon des témoins.

Ils s'énervaient des retards dans le versement de leurs salaires et des frais imposés par la banque, a déclaré Talal Hajer, leur représentant syndical.

Mardi également, un homme armé a pris des otages à la Byblos Bank à Tyr, dans le sud, a rapporté l'Association des épargnants.

Selon l'association, cet homme avait un pistolet et exigeait de récupérer ses économies, soit 44.000 dollars.

La Byblos Bank n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat.

Lundi, Zaher Khawaja et quelques associés avaient réussi à retirer 11.750 dollars d'un compte contenant plus de 700.000 dollars à une agence de la BLOM Bank.

BLOM Bank a déclaré que Zaher Khawaja n'était pas armé et qu'elle allait enquêter sur l'incident.

(Reportage Maya Gebeily, rédigé par William Maclean ; version française Valentine Baldassari, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();