Le Kremlin dément que 700.000 Russes aient fui leur pays

reuters.com  |   |  165  mots
Des voyageurs marchent apres avoir franchi la frontiere avec la russie au poste de controle frontalier de verkhny lars - zemo larsi, georgie[reuters.com]
(Crédits : Irakli Gedenidze)

MOSCOU (Reuters) - Le Kremlin a démenti jeudi les informations de Forbes Russia selon lesquelles 700.000 Russes ont fui le pays pour échapper à la "mobilisation partielle" décrétée par Vladimir Poutine le 21 septembre dans le conflit armé qui oppose la Russie à l'Ukraine.

Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, a déclaré qu'il ne disposait pas de chiffres exacts et qu'il ne fallait pas prendre ces informations en considération.

"Je ne pense pas que ces chiffres doivent être pris au sérieux", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse avec les médias russes.

"Je n'ai pas de chiffres exacts, mais ils sont bien sûr loin de ce qui avait été annoncé", a-t-il ajouté.

Des dizaines de milliers de Russes, pour la plupart des hommes en âge de combattre, auraient fui au Kazakhstan, en Géorgie et en Mongolie qui ont une frontière commune avec la Russie.

(Reportage par Reuters, version française Lina Golovnya, édité par Sophie Louet)

tag.dispatch();