Téléchargez
notre application
Ouvrir

Siemens mise sur le numérique et relève son objectif de croissance

reuters.com  |   |  352  mots
Siemens mise sur le numerique et releve son objectif de croissance[reuters.com]
(Crédits : Pool)

ZURICH (Reuters) - Siemens a dévoilé jeudi de nouveaux objectifs visant à faire mieux que le marché grâce à son accélération dans le numérique, annonçant son premier plan stratégique sous la direction de son nouveau directeur général, Roland Busch.

Celui-ci souhaite étendre la clientèle du groupe allemand au-delà des clients industriels traditionnels en améliorant, grâce à l'accélération de l'offre numérique, la qualité de ses usines, trains et bâtiments.

"La numérisation, l'automatisation et la durabilité sont des moteurs de croissance de notre entreprise. Ici, nos activités principales et numériques se renforcent dans un cercle vertueux", a déclaré Roland Busch.

Siemens a relevé son objectif de croissance du chiffre d'affaires de 5% à 7% par an contre 4% à 5% attendu précédemment, grâce à la progression de 10% par an prévue dans le numérique par rapport aux 5,3 milliards d'euros de revenus réalisés dans cette branche en 2020.

Les nouveaux objectifs, qui s'appliqueront à partir d'octobre 2021, s'accompagneront d'un nouveau programme de rachat d'actions de trois milliards d'euros, qui débutera en octobre et se poursuivra jusqu'en 2026.

Dans le cadre de son plan stratégique, Siemens compte développer des applications numériques à destination d'industries spécifiques et lancer plus rapidement des produits dans des domaines tels que l'automatisation, l'intelligence artificielle et la cybersécurité.

En compétition avec ABB, Schneider Electric, General Electric et Alstom, l'entreprise allemande souhaite aussi faire son entrée sur de nouveaux marchés via la croissance organique et des acquisitions.

Siemens s'est par ailleurs engagé sur une politique de dividende progressive, consistant à verser à ses actionnaires un coupon annuel stable ou en hausse.

Le groupe allemand a précisé, dans un point sur l'activité commerciale, que la reprise s'était confirmée et a dit prévoir un bénéfice net pour l'ensemble de l'année compris entre 5,7 milliards et 6,2 milliards d'euros.

A la Bourse de Francfort, le titre Siemens reculait de 0,7% à 135,90 euros dans la matinée.

(Reportage John Revill, avec la contribution d'Alexander Hubner à Munich, version française Olivier Cherfan, édité par Blandine Hénault)