Des revêtements innovants pour le photovoltaïque

 |   |  205  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
DANIEL LINCOT, pionnier dans la mise au point de procédés de fabrication de cellules solaires sans silicium, dirige l'institut de recherche et développement sur l'énergie photovoltaïque (Irdep) qui associe Chimie ParisTech, le CNRS et EDF et qui a donné naissance à la spin-off Nexcis.

« Les énergies renouvelables représentent un challenge extraordinaire pour les chimistes ! C?est notamment le cas du solaire photovoltaïque. Le défi technologique consiste non seulement à améliorer en permanence les panneaux traditionnels en silicium, mais aussi à développer des alternatives innovantes et peu coûteuses, comme par exemple les technologies en couches minces. La clé de l?industrialisation réside dans la capacité à produire des milliers de kilomètres carrés de « revêtement photovoltaïque » à un coût aussi bas que possible. Un savoir-faire caractéristique de l?industrie chimique, et ce bien que le photovoltaïque ait longtemps été associé dans l?esprit de beaucoup de personnes au seul domaine de l?électronique. Physicien de formation, je suis personnellement arrivé à la chimie via mon intérêt pour l?énergie solaire. Aujourd?hui, la plupart des grands groupes de chimie et de nombreuses PME s?y intéressent. J?espère que mon laboratoire, déjà associé à EDF, collaborera dès l?an prochain avec Total, l?école Polytechnique et d?autres partenaires académiques et industriels, au sein de l?Institut Photovoltaïque Ile de France (IPVF), dans le cadre des Instituts d?excellence en énergies décarbonnées (IEED). »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/11/2011 à 18:02 :
"Des revêtements innovants" On a pas trop d'infos sur ces revêtements (secret ?).
Couche mince, c'est pas un revêtement, c'est la "cellule" sous une forme particulière.
Donc travaux de ce Mr à suivre pour savoir quelles inventions vont arriver.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :