Aina World

 |   |  355  mots
Reza Deghati
Reza Deghati
Former les jeunes défavorisés aux métiers de l'information

«Toutes les actions d'Aina viennent de constats de photojournalisme sur le terrain. Plus j'étais dans des zones de guerre, plus je me suis dit que les populations avaient besoin de mon engagement humanitaire, qu'il fallait les former et leur donner la possibilité de se connecter par les médias », explique Reza Deghati, photographe journaliste franco-iranien et fondateur en 2001 d'Aina à Kaboul. Cette ONG a pour objectif de former les jeunes défavorisés à la photo et aux métiers de l'information. Elle réunit à ce jour 4 personnes à Paris et une centaine en Afghanistan.

Après avoir donné ses premiers cours de photo en 1983 à des réfugiés afghans au Pakistan, l'auteur du célèbre portrait du commandant Massoud oeuvre pour développer l'expression culturelle et des médias indépendants dans les pays sinistrés par la guerre. Il y met en place des « opérations commandos » d'une à deux semaines. « Mon travail consiste à former des acteurs locaux pour qu'ils deviennent eux-mêmes des formateurs indépendants », précise Reza Deghati. La radio La Voix des Femmes Afghanes est ainsi devenue indépendante, comme l'agence photo Aina à Kaboul.

« Nous sommes aujourd'hui dans une phase d'internationalisation non seulement dans les zones de guerre mais aussi en Europe dans les banlieues difficiles comme à Librino en Sicile et en Seine-Saint-Denis », ajoute Reza Deghati. Avec le Groupe SOS dédié à l'entrepreneuriat social, il a donc mis en route un projet, « Librino/Saint-Denis » et espère créer des partenariats pérennes avec des entreprises de ce département d'Île-de-France. Le photojournaliste veut en effet « créer des liens sociaux aussi bien à Kaboul qu'en Seine-Saint-Denis », y former des jeunes au journalisme puis organiser de grandes expositions de leur travail.

- - - - -

Minibio : Reza Deghati

1983 : photoreporter et premiers cours de photo au Pakistan pour réfugiés afghans.

1985 : formation des jeunes à la photographie à Cape Town (Afrique du Sud).

2001 : création d'Aina, une ONG à but non lucratif et agence de presse.

2006 : prix National Geographic Fellow ; formation à la photo de réfugiés rwandais en Ouganda.

2010 : prix des Droits de l'homme, mention spéciale pour le projet « Du nid à l'envol ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :