Paris s'oppose toujours à Ankara sur l'Europe

En quête de soutien dans le cadre de sa présidence du G20, Sarkozy reste hostile à l'adhésion de la Turquie à l'UE.
Copyright Reuters

« Les attentes étaient limitées, la visite de Sarkozy a tenu ses promesses ». C'est de cette manière que le quotidien turc en langue anglaise « Hürriyet Daily News » résumait, samedi, la délicate visite de travail du président français à Ankara. Le chef de l'Etat, qui se déplaçait en tant que président du G20, a en effet gardé sa ligne de conduite sur le processus européen de la Turquie.

« Dédramatiser »

« Il existe un chemin entre la perspective d'adhésion que certains ne jugent pas opportune, et une forme de discussion qui permette de rapprocher la Turquie, pays immense, et l'Union européenne », a-t-il affirmé. Quelques minutes auparavant, le président turc, Abdullah Gul, le visage fermé, avait appelé la France à « ne pas bloquer de manière artificielle » le processus européen d'Ankara. La Turquie reproche en effet au président français son opposition à une adhésion pleine et entière de leur pays et le blocage de 5 chapitres de négociations.

Devant ses « amis turcs », Nicolas Sarkozy a toutefois appelé à « dédramatiser » ce « point de désaccord qui ne doit pas empêcher d'avoir des rapports importants ». Il a ainsi proposé à la Turquie un « partenariat sans limite dans le domaine nucléaire », preuve selon lui de la « confiance » de la France « dans la démocratie et le potentiel économique » du pays.

Venu chercher un soutien dans le cadre de sa présidence du G20, il a aussi évoqué la possibilité d'organiser en Turquie un séminaire sur les questions de régulation des prix des matières premières, avant de revenir, pourquoi pas « dans le courant de l'année », pour une véritable visite officielle.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.