Apple réplique après l'occupation d'un de ses magasins par Attac

 |   |  380  mots
Apple demande au TGI de Paris d'interdire à l'association de pénétrer dans ses magasins hexagonaux pendant trois ans sous peine d'une astreinte de 150.000 euros par violation de l'interdiction ainsi qu'à verser à Apple 3.000 euros.
Apple demande au TGI de Paris d'interdire à l'association de pénétrer dans ses magasins hexagonaux pendant trois ans sous peine d'une astreinte de 150.000 euros par violation de l'interdiction ainsi qu'à verser à Apple 3.000 euros. (Crédits : Lucy Nicholson)
L'association altermondialiste est à l'origine d'une série d'actions pour "dénoncer l'évasion fiscale massive pratiquée par la marque à la pomme". La dernière en date ? L'occupation d'un des magasins Apple, à Paris, dans le cadre de sa campagne #ApplePayeTesImpôts.

Le géant américain Apple a assigné en référé l'association altermondialiste Attac auprès du tribunal de grande instance (TGI) de Paris suite à l'occupation de son magasin de Paris-Opéra, a appris jeudi l'AFP.

L'assignation, qui remonte au 21 décembre, se base, selon Apple, sur le "risque imminent pour Apple, ses employés et ses clients" que feraient courir les actions d'Attac, selon le document adressé par le géant de la tech au TGI et que l'AFP a pu consulter.

"Attac menace de réitérer des actions qui ont déjà causé un préjudice à Apple et qui aboutiront à vandaliser les magasins exploités par Apple, à mettre en péril la sécurité de ses employés et de ses clients et à causer un préjudice commercial à Apple", peut-on également lire dans ce texte.

Afin de mettre fin à ces actions, Apple demande au TGI de Paris d'interdire à l'association de pénétrer dans ses magasins hexagonaux pendant trois ans sous peine d'une astreinte de 150.000 euros par violation de l'interdiction ainsi qu'à verser à Apple 3.000 euros.

Une série d'actions contre l'évasion fiscale massive

Dans un communiqué, Attac a rappelé dénoncer "l'évasion fiscale massive pratiquée par la marque à la pomme (...) et demande à Apple de payer sa juste part d'impôts".

"Apple nous accuse de 'vandalisme' et 'd'atteinte à la sécurité' pour demander une astreinte en cas de future action alors que nos actions sont symboliques, non-violentes, menées à visage découvert et sans aucune dégradation matérielle", a insisté Dominique Plihon, porte-parole d'Attac France, cité dans le communiqué.

L'association altermondialiste a mené une série d'actions contre le géant américain pour "dénoncer l'évasion fiscale" pratiquée par le groupe, selon elle.

Plusieurs actions ont été réalisées le 3 novembre dernier, date de la sortie du dernier smartphone de la marque, l'iPhone X, aux magasins de Paris-Opéra et d'Aix-en-Provence, dans le cadre de sa campagne #ApplePayeTesImpôts.

Le 2 décembre, plusieurs militants d'Attac avaient également envahi le magasin de Paris-Opéra dans le cadre de cette même campagne.

La direction d'Apple France avait rencontré les représentants d'Attac le 18 décembre, leur demandant de cesser ces actions pour des raisons de sécurité.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/01/2018 à 10:45 :
Pourquoi ne cibler qu'Apple ? Parce que c'est tendance et donc plus facile du coup.

Attac tout comme greenpeace serait il aussi infiltré ou alors "A trop combattre les monstres on devient monstre soi-même" ?

Oh ! Regardez ces géants du net qui fraudent le fisc tandis que les mégas riches et multinationales européennes utilisent les paradis fiscaux, qu'ils ont eux-même généré, depuis des décennies.

Ça ne va pas.
a écrit le 04/01/2018 à 19:34 :
Il est plus facile de contrôler et pénaliser un chômeur que faire de même avec un Gafa. Par ce théorème, se résume et se définit le nouveau monde macronien.
a écrit le 04/01/2018 à 17:44 :
Soyons clairs, puisque Apple refuse de payer son amende, elle devrait être sanctionné d'une interdiction de marché européen.

Les américains ne s’embarrassent pas de finasseries. Une entreprise ne collabore pas avec la justice ou refuse d’exécuter une sanction?... on met le patron en prison et on interdit à la boite de travailler sur le sol américain.

Moi j'aime la réciprocité dans les rapports avec les USA....
a écrit le 04/01/2018 à 17:13 :
Il ne faudrait pas s'étonner si Apple ferme ses magasins en France
a écrit le 04/01/2018 à 13:04 :
marrant, mais ils ne manifestent pas quand leurs elus ne payent pas leurs cotisations sociales, ou occupent induement des hlm que devraient occuper des gens modestes qui ne sont pas de la nomenklatura qui n'a rien d'ultraliberal........
tiens, ca me rappelle ce syndicaliste qui n'avait rien d'ultraliberal ( eminent copain de chirac) , et qui defendait la veuve et l'orphelincontre les patrons neggriers et voyous,................ mais qui a plie 3 chauffeurs, dont un s'est suicide ( sans avoir jamais respecte le paiement ni des heures supp, ni du reste, ni du repos compensateur ou supplementaire)..........
cherche la paille dans l'oeil de ton voisin
Réponse de le 04/01/2018 à 14:58 :
Certes mais les fraudes de nos élus c'est des dizaines de milliers d'euros à chaque fois, Apple ça se compte en milliards donc Apple vaut à lui tout seul des milliers de politiciens corrompus. Il suffit de savoir compter pour s'en rendre compte.
a écrit le 04/01/2018 à 10:52 :
Apple fait appel à la justice qui est financée par les impôts qu'elle ne paie pas ! Boycott .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :