Pris la main dans le sac, Apple avoue ralentir volontairement d'anciens iPhones

 |   |  811  mots
L'attitude révèle un manque de transparence très problématique vis-à-vis des utilisateurs.
L'attitude révèle un manque de transparence très problématique vis-à-vis des utilisateurs. (Crédits : Thomas Peter)
Après que des utilisateurs aient découvert que remplacer la batterie d'anciens modèles de l'iPhone améliore considérablement ses performances, Apple a avoué ralentir volontairement certains anciens smartphones. La raison, logique, ne masque pas le problème de transparence de la firme à la pomme et le manque d'alternative pour les consommateurs.

Faute avouée à moitié pardonnée ? C'est ce qu'espère Apple. La firme américaine vient de confirmer au site TechCrunch une information découverte par des utilisateurs, à savoir que les processeurs de certains anciens modèles d'iPhones (iPhone 6, iPhone 6s et iPhone SE) sont volontairement ralentis par iOS, le système d'exploitation d'Apple.

Apple avait une bonne raison pour ralentir ses smartphones..

L'alerte a été donnée la semaine dernière sur l'une des sous-sections du célèbre forum Reddit, lorsqu'un utilisateur s'est rendu compte que remplacer la batterie d'un iPhone 6S permettait d'améliorer considérablement les performances du smartphone. Immédiatement, le spectre de l'obsolescence programmée, cette pratique qui consiste à prévoir la dégradation d'un appareil pour pousser le consommateur à acheter un modèle plus récent, a resurgi - comme après chaque sortie d'un nouveau modèle. Alerté, l'expert John Poole, développeur chez GeekBench, a exploré le fonctionnement des batteries de plusieurs modèles d'iPhones. Il a découvert qu'il existe bien, pour les iPhones 6, 6s et SE, un mécanisme dans iOS qui réduit la cadence du processeur pour protéger la batterie, ce qui a pour conséquence de rendre le smartphone plus lent lors de certaines tâches qui demandent de la puissance de calcul.

Sommé de s'expliquer par les sites TechCrunch et The Verge, Apple a démenti avoir installé ce système pour pousser les consommateurs à changer d'appareil pour un modèle plus récent. Selon la firme de Cupertino, cette manœuvre dans le logiciel vise à "prolonger la durée de vie des appareils" :

"Les batteries au lithium-ion deviennent progressivement moins capables de répondre à une demande intensive dans certaines conditions comme le froid, quand la charge est faible ou quand les batteries vieillissent avec le temps. Cela peut avoir pour conséquence que l'appareil s'éteigne pour protéger ses composants internes", explique Apple.

Pour éviter que l'appareil s'éteigne brutalement dans ces fameuses périodes de "pics d'utilisation", alors qu'il reste pourtant 30% ou 40% d'autonomie, Apple a donc introduit en 2016 une mise à jour logicielle pour l'iPhone 6, l'iPhone 6s et l'iPhone SE pour "lisser" les pics d'utilisation. Cela signifie que le processeur ne va pas donner sa pleine puissance immédiatement, donc que le smartphone va être plus lent pour effectuer les tâches demandées. La mise à jour a aussi été intégrée pour les iPhones 7 après la sortie d'iOS 11.2, la dernière version du système d'exploitation, mais le sentiment de lenteur est atténué par le fait que la batterie de ces modèles plus récents est plus résistante.

... mais son comportement est déloyal pour le consommateur

Le vrai problème n'est pas tant qu'Apple doive réduire les performances de ses plus anciens téléphones, car les experts estiment que sa justification est tout à fait cohérente. Le problème est plutôt que la firme à la Pomme ait attendu d'être mise au pied du mur par les médias pour avouer et expliquer cette pratique, instaurée en 2016.

Cette attitude révèle un manque de transparence très problématique vis-à-vis des utilisateurs. Il s'agit d'une communication de crise, et non pas d'une volonté d'informer les clients. Comme le souligne l'expert John Poole de GeekBench, cette manœuvre d'Apple qui ralentit le smartphone est déloyale :

"Cela poussera les utilisateurs à penser "Mon téléphone est lent, donc je dois le remplacer", plutôt que "Mon téléphone est lent, je dois changer la batterie". Cela alimente la théorie de l'obsolescence programmée", décrypte-t-il.

D'autant plus qu'Apple ne communique pas pour expliquer qu'un changement de batterie - beaucoup moins cher que l'achat d'un nouvel iPhone - résout le problème. Logique : le modèle économique d'Apple repose en grande partie sur l'iPhone, dont la frénésie est entretenue par la sortie d'un nouveau modèle tous les ans ou tous les deux ans. L'iPhone représente toujours 54,7% de son chiffre d'affaires global, qui s'élevait au 3e trimestre 2017 à 45,4 milliards de dollars. Même si Apple ne pratique pas l'obsolescence programmée, qui l'exposerait à des poursuites, la firme a intérêt à ce que ses clients changent régulièrement d'iPhone.

Ce qui est aussi reproché à Apple est ne de pas proposer d'alternative. Le détenteur d'iPhone ne peut pas choisir d'activer ou non cette fonctionnalité. Il n'est pas non plus informé d'une telle déficience de sa batterie et de la solution mise en place par Apple. C'est pas non plus la première fois qu'Apple donne des raisons à ses clients de se méfier de ses intentions. Selon les experts, l'iPhone 4 était par exemple parfaitement capable de supporter l'assistant vocal Siri, mais Apple a réservé cette nouvelle fonctionnalité au modèle suivant, l'iPhone 4s.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/12/2017 à 9:24 :
De l'art de faire regarder ailleurs... On vocifère parce que, pour retarder le jour où les possesseurs d'Iphone devront remplacer leur batterie (80€), Apple ose réduire un peu la cadence de leurs processeurs. Mais personne ne voit que sous prétexte d'environnement, l'état augmente massivement les taxes soit disant carbone sur les carburants et le gaz (à un niveau inédit, on n'a jamais vu dans le passé un tel matraquage fiscal notamment sur le gazole et le gaz), apparemment dans l'indifférence générale, et ça coûtera aux ménages bien plus que le remplacement d'une batterie d'Iphone. Le vrai arnaqueur, c'est l'état, pas Apple.
a écrit le 22/12/2017 à 13:26 :
Pardon, je dois mal lire.
Le paramétrage des vitesse de processeurs est pour moi une constante que ce soit sur Ordinateurs, portables ou smartphone.
Íl s'agit d'un compromis technique fait pour chaque machine.
Donc je ne vois pas très bien ou est le sujet. Apple n'a pas envoyé de communiqué presse au journaliste pour l'informer de son paramêtrage? Quel dommage.
Vous savez apple vous ment aussi vous pourriez accélérer votre processeur au dessus de la vitesse affichée. Celle ci n'est qu'une minimale pour garantir que le processeur ne fond pas. Au dela ils refusent de s'engager mais la plupart des processeurs pourraient le supporter ca s'apelle l'overcloacking.
Réponse de le 23/12/2017 à 23:21 :
Oui vous devez mal lire, car au delà du tripatouillage technique d'Apple, c'est le consommateur qui est lésé, et donc en question de fond pointe le respect du code de la consommation. Donc déblatérer sur des trucs techniques ne sert à rien (et au passage, on dit overclocking). Imaginez la même chose sur des moyens de transport : le matériel vieillit donc on va programmer une baisse de performance sans rien dire à la prochaine révision... trains plus lents, avions, voitures moins rapides, pas sur que cela soit apprécié.
Réponse de le 25/12/2017 à 11:43 :
@Pic Sous.
Dommage, les trains sont plus lents qu'ils ne devraient l'être, les avions aussi et les voitures aussi. Votre propre compteur de voiture sur évalue votre vitesse pour vous inciter à ralentir.
Sur tout les produit il existe des compromis technique qui ne vous sont pas détaillés car ce serait trop long. Ca demande des années à mettre au point.
NB: Je déteste Apple, mais je préférerais que l'on leur tombe dessus pour les vraies raisons: Architecture fermées systèmes propriétaires etc.
Réponse de le 26/12/2017 à 10:13 :
@Pic sous : ben justement, sur de nombreux tronçons secondaires qu'elle n'a plus les moyens d'entretenir en remplaçant les rails, la SNCF n'a d'autre choix que d'y ralentir ses trains pour réduire les risques de déraillement....
http://www.leparisien.fr/economie/reseau-vetuste-la-sncf-ralentit-les-trains-19-06-2004-2005074765.php
a écrit le 22/12/2017 à 11:53 :
Dommage de voir un sujet technique repris de nouveau par des gens qui ne le comprennent pas. Malheureusement cela arrive de plus en plus souvent.
Apple a introduit il y a quelques années des outils de développement qui optimisent la consommation d’énergie de ses produits portables. C'est un ensemble d'outils et de techniques de codage qui se situent au cœur de iOS et de MacOS - donc au niveau logiciel. C'est grâce à ça que l'on peut visionner sur un iPhone la consommation d’énergie par chaque appli. On a pu remarquer que certaines applis mal conçues (ou pas mises à jour pour bénéficier de ces outils) "tirent" beaucoup sur la batterie. Et le sujet en question n'est qu'un parmi les mille autres techniques qui permettent d’économiser de la batterie. Ceci pour dire que le sujet est vaste et complexe (sans doute plusieurs milliers de pages de documentation). Est-ce un complot de ne pas communiquer sur tout ça? Vous voulez faire tourner iOS 11 sur un iPhone 4 avec sa batterie d'origine et vous n'y parvenez pas? C'est un vrai scandale!
Réponse de le 22/12/2017 à 13:59 :
quelle que soit la raison, à partir du moment ou Apple introduit volontairement un dispositif qui bride les performances du produit, le consommateur doit en être averti, sinon il y a mensonge par omission.

Et puisqu'il y a mensonge, et sans tomber dans le complotisme, on peut soupçonner une tromperie dans le but de pousser les gens à changer de portable de façon prématurée.

Je pense qu'Apple va devoir bientôt s'expliquer par le menu sur ce bridage, car j'imagine qu'ils devront bientôt faire face a des actions de classe aux USA.

Ensuite Apple doit faire en sorte que les batteries, qui coutent une dizaine d'euros, puissent être changées.
a écrit le 22/12/2017 à 10:36 :
Le choix technique est tout à fait justifié et même intelligent. Mieux vaut un téléphone plus lent qu'un téléphone qui s'éteint sans cesse en risquant en outre de détruire d'autres composants. Le reproche que l'on peut faire avec raison, c'est de ne pas l'avoir dit clairement. Il y a de nombreuses apps pour vérifier l'état de la batterie, lorsque l'autonomie baisse on peut aussi s'informer un peu surtout pour un téléphone de 2 ou 3 ans.
a écrit le 22/12/2017 à 9:17 :
Comment on fait pour ralentir une batterie ? lol
a écrit le 22/12/2017 à 6:32 :
Apple a une excellente raison technique d'avoir recours à ce mode d'utilisation qui est à l'avantage du consommateur puisque ça lui permet de retarder le moment où il devra changer sa batterie. Mais le mieux serait une mise à jour logicielle qui permettrait de désactiver ce mode dégradé si l'utilisateur le souhaite... et pour les prochaines générations d'Iphones, de passer à une batterie amovible facile à remplacer.
a écrit le 22/12/2017 à 1:59 :
Cette marque est une arnaque. Il serait temps d'ouvrir vos yeux.
Réponse de le 23/12/2017 à 10:31 :
Non, c'est une marque qui cible le haut de gamme et des prix de vente élevés. Nul n'est obligé d'acheter ses -chers-produits. Pour le commun des mortels il existe des produits basés sur Android qui rendent sans problème les services de base qu'on peut attendre d'un smartphone pour 4 ou 5 fois moins cher qu'un Iphone. Reproche-t-on à BMW de vendre des voitures qui rendent plus ou moins les mêmes services qu'une Dacia, consomment aussi du carburant et tombent à peu près aussi souvent en panne ?
Réponse de le 24/12/2017 à 18:12 :
Oui, lorsqu'ils fabriquent et commercialisent des produits très chers insuffisamment testés avec les applications destinées à être utilisées sur les machines.
C'est le cas du "Mac Pro 2013" dont les GPU fonctionnent mal ou tombent en panne avec des applications vidéo récentes (After Effects, Da Vinci Resolve).
a écrit le 21/12/2017 à 22:14 :
Apple a bien mis en place une politique d'obsolescences programmé. En effet, L’obsolescence programmée est l'ensemble des techniques destinées à réduire la durée de vie ou d'utilisation d'un produit. Bridé les performances des IPhone est inacceptable. Je ne vois pas très bien en quoi faire ramer volontairement un téléphone va améliorer l'expérience utilisateur.
L'excuse d'Apple indiquant vouloir protéger la batterie est fallacieuse car nous ne parlons pas de téléphone d'il y a 4 ou 5 ans mais bien de l'iPhone 6 et de l'iPhone 7 sorti il y a tout juste 1 ans. Les batterie d'Apple ne serait donc conçu pour ne fonctionner qu'une année avant d'être considéré comme périme par Apple.
a écrit le 21/12/2017 à 20:35 :
A l'évidence, cette méthode relève de l'escroquerie en bandes organisées ;

Macron LeMaire Philippe Merkel et les fonctionnaires de l'Europe sont totalement impuissants ... à moins qu'ils ne soudoyés généreusement par les lobbyystes d'Apple ?
Réponse de le 23/12/2017 à 10:35 :
Ce ralentissement du processeur pour limiter la consommation, c'est le B.A. BA du numérique. Quoi, pour retarder le moment où le consommateur devra changer sa batterie sous peine de ne plus pouvoir rien faire de son appareil, on ose réduire un peu la vitesse de son processeur, mais c'est un scandâââle.
a écrit le 21/12/2017 à 18:42 :
pareail pour les i pad . F.... apple
a écrit le 21/12/2017 à 18:07 :
Pas grave, ils peuvent arnaquer, mentir, faire des versions bidons avec un bouton en plus, "et ralentir pour économiser les batteries hahahahahahahaha , c'était le seul moyen de pipoter les version suivantes " ! Leur clientèle est complètement béate, prête à lâcher 1000 E par an pour une grosse daube qui ne fait rien de plus que les autres. Les premiers étaient extraordinaire, maintenant c'est rien de plus qu'un smartphone comme les autres avec une pomme dessiné comme logo.
Réponse de le 23/12/2017 à 19:11 :
Non c'est pour camoufler un grand nombre de batteries défectueuses et si ça passe .... l'obsolescence programmée et la diminution volontaire des performances de l'objet vendu .... deviendra le NORMALITE.
a écrit le 21/12/2017 à 17:50 :
Faute avouée à moitié pardonnée ? C'est ce qu'espère Apple.

Tiens, cela me rappel Édouard Philippe avec son j'assume
a écrit le 21/12/2017 à 16:06 :
votre journaliste n'a rien compris. Apple ralentit les PROCESSEURS pour économiser les batteries. Je ne pense pas qu'il soit possible de ralentir une batterie d'ailleurs. Il y a t il un physicien dans la salle pour confirmer / infirmer?
Réponse de le 23/12/2017 à 10:41 :
Vous avez évidemment raison. Les batteries ne sont malheureusement pas éternelles, elles perdent en capacité à chaque cycle de charge-décharge. Le seul reproche qu'on peut faire à Apple est de ne pas l'avoir dit clairement, et de ne pas permettre la désactivation de ce mode (libre à ce moment à ceux qui choisissent de le désactiver de devoir recharger leur téléphone à la batterie vieillissante plusieurs fois par jour). On aura exactement le même problème avec les voitures électriques. Les autonomies annoncées ne valent qu'avec des batteries neuves.
a écrit le 21/12/2017 à 15:48 :
Correction du titre : Apple ne ralentit par les batteries mais les processeurs afin de "protéger" les anciennes batteries des piques de consommation qu'elles ne pourraient pas aussi bien supporter.
a écrit le 21/12/2017 à 14:17 :
"Cela alimente la théorie de l'obsolescence programmée"...
NON
Cela confirme que l'obsolescence programmée n'est pas une théorie, mais bien une réalité.
Je suis impatient de voir les "class actions" qui vont s'en suivre !
a écrit le 21/12/2017 à 14:11 :
"Après que des utilisateurs ont découvert" : Pourquoi tant de haine envers notre langue ? c'est quand même dommage pour un journaliste non ?
a écrit le 21/12/2017 à 14:11 :
"Après que des utilisateurs ont découvert" : Pourquoi tant de haine envers notre langue ? c'est quand même dommage pour un journaliste non ?
a écrit le 21/12/2017 à 14:10 :
"Après que des utilisateurs ont découvert" : Pourquoi tant de haine envers notre langue ? c'est quand même dommage pour un journaliste non ?
a écrit le 21/12/2017 à 14:10 :
"Après que des utilisateurs ont découvert" : Pourquoi tant de haine envers notre langue ? c'est quand même dommage pour un journaliste non ?
a écrit le 21/12/2017 à 14:10 :
"Après que des utilisateurs ont découvert" : Pourquoi tant de haine envers notre langue ? c'est quand même dommage pour un journaliste non ?
Réponse de le 21/12/2017 à 19:53 :
Il est où le problème ? Vous attendiez peut-être un subjonctif ?
a écrit le 21/12/2017 à 13:28 :
"ne communique pas pour expliquer qu'un changement de batterie - beaucoup moins cher que l'achat d'un nouvel iPhone - résout le problème. "
quand l'aspirateur n'aspire plus, ne pas changer le sac, mais acheter un nouvel aspirateur. :-)
Ralentit la batterie, c'est étrange comme terme, ralentit le microprocesseur pour réduire la consommation d'énergie stockée dans une batterie vieillissante. Ou ralentit la décharge de la batterie. Un peu comme un ordinateur portable quand on débranche le fil secteur, sur le mien (Dell qui a plus de dix ans), la vitesse est divisée par deux, la luminosité un peu réduite, mais c'est "officiel", marqué.
a écrit le 21/12/2017 à 13:19 :
Belle confusion du journaliste : ce n'est pas la batterie qui est ralentie par le logiciel, c'est le processeur pour que celui-ci s'adapte à une batterie vieillissante... D'où la solution qui consisterait à pouvoir changer la batterie pour régler le problème. En supposant que le logiciel correcteur tienne vraiment compte de l'état de la batterie et ne ralentisse pas le processeur par défaut histoire de pousser au remplacement...
Réponse de le 21/12/2017 à 13:51 :
Mon iPhone 4S a une batterie neuve, il est pourtant inutilisable depuis les dernières mise à jours. Et qu'on ne nous disent pas que c'est à cause des nouvelles fonctionnalités Des nouveaux IOS, il n'ont qu'à faire un OS pour les anciens téléphone. Ont se fou des nouvelles fonctionnalités si le téléphone et inutilisable. Il feront pareil pour les nouveaux terminaux... mon iPhone 6s est très ralenti, la batterie est morte effectivement, je la change dans quelque jours ont verra bien si c'est vrai qu'il va de nouveau être véloce, de toute façon je ne ferai plus aucune mise à jour dessus pour espérer le garder encore. Pourquoi un iPhone 4S ne pourrais il pas retrouver son premier firmware si ce n'est parce qu'il préfère que l'on change de téléphone..
Réponse de le 23/12/2017 à 10:46 :
Oui, eh bien essayez de faire tourner Windows 10 sur un PC du début des années 2000 conçu pour XP. On est bien obligés d'abandonner XP (qui marchait très bien) puisque Microsoft n'en assure plus les mises à jour y compris de sécurité. Et personne ne crie au scandale. D'ailleurs on peut très bien recycler un vieux PC en y installant Linux...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :