Assurance-chômage : le Conseil d'Etat torpille une partie de la réforme du gouvernement

 |  | 551 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Charles Platiau)
Le Conseil d'Etat a annulé mercredi deux dispositions importantes du décret de juillet 2019 sur la réforme de l'assurance-chômage, les modalités de calcul de l'allocation mensuelle ainsi que le bonus-malus sur la cotisation chômage de certaines entreprises.

C'est un désaveu pour le gouvernement. Après l'échec des négociations entre les partenaires sociaux en février 2019 pour aboutir à un accord, l'exécutif avait repris la main sur ce dossier brûlant. Au coeur de l'été, l'ex-Premier ministre Edouard Philippe et l'ancienne ministre du Travail Muriel Pénicaud avaient présenté une réforme de l'assurance-chômage très contestée par les organisations paritaires. Plus d'un an après ces annonces, la plus haute juridiction française a fait annuler deux dispositions phares de la réforme de l'assurance chômage, la dépouillant ainsi de sa substance quatre mois avant sa mise en place effective, selon une...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :