Bruno Le Maire : "Taxe Gafa : on ne pourra pas financer les services publics avec la fiscalité du XXe siècle" - 4/5

 |   |  979  mots
(Crédits : Gonzalo Fuentes)
ENTRETIEN. Le ministre de l'Économie et des Finances va présenter un projet de loi fin février pour taxer le chiffre d'affaires des géants du numérique. Google, Apple, Facebook et Amazon sont dans le viseur. Extrait de l'entretien avec Bruno Le Maire publié dans La Tribune Hebdo du 15 février 2019.

LA TRIBUNE - Le secteur français du numérique craint que cela le pénalise, à terme, en bridant son développement. Cette taxe sur le chiffre d'affaires est une solution transitoire ?

BRUNO LE MAIRE - La taxation des géants du numérique est une refondation indispensable de la fiscalité internationale au XXIe siècle. On ne peut plus continuer à taxer lourdement les entreprises industrielles dont les marges sont faibles et taxer moins les entreprises qui créent de la valeur à partir de nos données et dont les marges sont beaucoup plus élevées. C'est complètement incohérent et injuste.

La taxe française sera temporaire, en attendant un accord international. Si demain il y a une taxation du numérique au niveau de l'OCDE, nous n'aurons plus besoin de taxation nationale. Mais une taxe nationale et européenne est le meilleur moyen de faire bouger les choses.

Fin janvier, j'ai prévenu Steven Mnuchin, le secrétaire américain au Trésor, de notre décision. Depuis, il y a eu une accélération des travaux sur ce sujet au sein de l'OCDE, un vrai déblocage. C'est la preuve que lorsque la France prend le leadership et dit...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/02/2019 à 13:34 :
IL est vrai qu'une fiscalité qui évite de faire payer des impôts à ceux qui ont le plus d'argent peut difficilement être adaptée mais par contre à n'importe quelle société hein... C'est pour ça d'ailleurs qu'à une époque, celle d'une puissance monarchiste, on coupait en place publique la tête des spéculateurs. Bizarrement ça les calmait quelques temps...

"La fraude fiscale atteint 100 milliards d'euros par an, selon un rapport" https://www.europe1.fr/economie/la-fraude-fiscale-atteint-100-milliards-deuros-par-an-selon-un-rapport-3755717

"Histoire du paradis fiscal suisse" https://www.monde-diplomatique.fr/2018/05/GUENIAT/58671

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :