France : la production industrielle plombée par la pharmacie et la chimie, en mars

 |   |  256  mots
(Crédits : iStock)
Le secteur de la pharmacie chute de plus de 10% et celui de la chimie de 4,7%. En revanche, la production de biens d'équipement a rebondi de 0,9% (après -1,5% en février), tirée par une bonne progression des produits informatiques, électroniques et optiques.

La production industrielle en France s'est repliée de 0,9% au mois de mars par rapport à février en raison d'une forte contraction dans la pharmacie (-10,1%) et dans la chimie (-4,7%), a rapporté vendredi l'Insee.

Sur l'ensemble du premier trimestre, la production industrielle a augmenté de 0,9% par rapport au trimestre précédent tandis qu'elle a progressé de 0,5% sur un an, a encore calculé l'Institut national des statistiques.

La production industrielle de février révisée à la baisse

L'Insee a également révisé en baisse à +0,1% la production industrielle pour le mois de février, contre 0,4% de hausse annoncé précédemment, sans expliquer pourquoi.

En mars, la production s'est inscrite en légère baisse dans les industries extractives, l'énergie et l'eau (-0,6% après -3,6%), ainsi que dans l'agro-alimentaire (-0,2% après -0,3%).

Elle s'est plus fortement repliée, de 1,9% dans la cokéfaction et le raffinage,"en raison d'un incident technique ayant entraîné l'arrêt d'une raffinerie", précise l'Insee.

La production de biens d'équipement repart à la hausse

Toujours en mars sur un mois, la production automobile s'est légèrement contractée de 0,3%. En revanche, la production de biens d'équipement a rebondi de 0,9% (après -1,5% en février), tirée par une bonne progression des produits informatiques, électroniques et optiques.

Sur l'ensemble du premier trimestre, la production manufacturière a augmenté de 1,1%, tirée par celle des biens d'équipement, qui ont progressé de 3,2%, ainsi que la cokéfaction et le raffinage ont aussi fortement crû, de 4,1%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/05/2019 à 17:04 :
dans la production industrielle il y a pour faire court 2 catégories :

- les consommables qui se renouvellent constamment

- les équipements qui ne s'achètent pas tous les jours

à vous de voir là où le bât blesse !
a écrit le 10/05/2019 à 11:49 :
ET c'est tout ?

Bah quand même les gars c'est assez conséquent comme chute pour chercher à comprendre un minimum non ?
Réponse de le 10/05/2019 à 12:32 :
Ils ont pas besoin de chercher, ils connaissent la cause... Ce sont les génériques, avant quand vous alliez à la pharmacie vous repartiez avec votre médicament, aujourd'hui on vous dit de plus en plus qu'ils sont en rupture et ne savent pas quand ils seront ravitaillés. (Comme les médicaments ont des dates de péremption éloignées on ne ressent pas encore la réalité du pb a notre niveau, mais pour ceux qui travaille dedans, c'est différent, on sais que les produits sont tous disponible mais pas en France !!!
Réponse de le 10/05/2019 à 13:28 :
Quand on a pas comme moi une pharmacienne, grenouille de bénitier mais c'est juste un détail, enfin pas sûr, qui vous change votre médicament par un générique en critiquant le médecin de ne pas l'avoir fait !

Mais vous pensez que cela génère autant de volume ? Parce que 10% c'est une belle claque quand même...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :