La Caisse des dépôts et l'AFD créent un fonds commun de 500 millions d'euros

 |   |  228  mots
Des immeubles en construction à Luanda, en Angola.
Des immeubles en construction à Luanda, en Angola. (Crédits : Reuters)
Un rapprochement entre la Caisse des dépôts et l'Agence française de développement (AFD) avait été dessiné par le président François Hollande à l'été 2015, puis confirmé début 2016, mais il n'avait finalement pas abouti.

La Caisse des dépôts (CDC) et l'Agence française de développement (AFD) s'allient pour financer des infrastructures en Afrique. "On va créer des instruments financiers communs. On va commencer par un fonds pour investir au moins 500 millions d'euros l'année prochaine", a déclaré le directeur général de L'AFD Rémy Rioux.

Ce fonds fait partie d'une charte d'alliance stratégique qui doit être signée mardi entre les deux institutions. Elle comporte également un volet de ressources humaines dont l'objectif est de faciliter le passage des personnels de la Caisse des dépôts (CDC) vers l'Agence française de développement (AFD), et inversement.

Une alliance retirée du projet de loi "Sapin 2"

Un rapprochement entre la CDC et l'AFD avait été dessiné par le président François Hollande à l'été 2015, puis confirmé début 2016, mais il n'avait finalement pas abouti. L'article le prévoyant avait en effet été retiré du projet de loi "Sapin 2" en mars et des discussions avaient été entamées en vue d'un partenariat renforcé.

Très ouverte sur l'international, l'Agence française de développement compte sur la Caisse des dépôts pour renforcer son empreinte en France. A l'inverse, elle pourra servir d'appui à la CDC hors de France puisque la Caisse détient de nombreuses filiales présentes à l'étranger.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :