Le renoncement de Hollande vu par la presse

L’annonce du président de la République fait évidemment la Une de nombreuses éditions nationales et internationales ce vendredi.
Nicolas Raffin
(Crédits : CHRISTIAN HARTMANN)

A 20h08, jeudi soir, François Hollande annonce avoir "décidé de ne pas être candidat au renouvellement de [son] mandat". Après avoir esquissé un bilan de son quinquennat, le président, conscient "des risques que feraient courir une démarche qui ne rassemblerait pas autour de [lui]",  quittera donc l'Elysée en mai 2017.

Même si François Hollande va donc gouverner le pays encore quelques mois,  pour Le Figaro c'est déjà « la fin », avec cette Une lapidaire :

Le vocabulaire du départ se retrouve également à la Une de Libération. « Sans moi » : l'expression résonne comme un lointain écho de son anaphore « Moi président » lors du débat de l'entre-deux tours de la présidentielle 2012. Le cliché montre Hollande le visage fermé, qui tourne le dos au lecteur.

Même choix graphique pour La Montagne, avec une photo en plongée du chef de l'Etat, dont on voit à peine le visage. Le titre, « Il renonce », accentue évidemment l'impression d'une démission complète :

D'autres journaux ont sauté sur l'occasion pour tenter des jeux de mots. « Merci pour ce moment » ose l'Est Républicain, en parodiant le titre du livre de Valérie Trierweiler qui critiquait durement son ex-compagnon.

A l'étranger, la place donnée à l'information varie selon les titres. The Independent n'hésite pas à mettre Hollande en photo principale, mettant l'accent sur son retrait qui doit permettre de battre "le conservatisme et l'extrémisme" :

A l'inverse, le renoncement du président est traité plus sobrement par le quotidien espagnol El Pais, qui note que « Hollande jette l'éponge et renonce à concourir pour sa réélection »

Nicolas Raffin

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 05/12/2016 à 13:42
Signaler
Oui , F.Hollande n'était pas fait pour être Président de la République . IL avait bien trop de qualités pour cela.

à écrit le 02/12/2016 à 12:54
Signaler
Faut-il regretter l'ouverture ainsi créée en vue d'un rajeunissement de la politique française ? La webradio webtv indépendante AWI avance son pronostic du tiercé gagnant pour l'élection présidentielle de 2017.

à écrit le 02/12/2016 à 10:24
Signaler
C'est une décision avisée qui montre au moins que, jusqu'au bout, François Hollande a été capable d'analyser correctement la situation politique de la France. D'autres à sa place aurait fait preuve de beaucoup plus d'ego... Il faut espérer maintenan...

le 02/12/2016 à 14:10
Signaler
"D'autres à sa place aurait fait preuve de beaucoup plus d'ego...": bien d'accord. "C'est une décision avisée...": aveu d’échec et il est lucide sur son action inexistante durant son mandat. Clairement pas un président depuis le début

le 02/12/2016 à 14:43
Signaler
"débats d'idées" et "primaires de droite", c'était franchement marrant, merci beaucoup. il me tarde le prochain "débats d'idées" "primaires de gauche"...

à écrit le 02/12/2016 à 10:23
Signaler
El Pais, toujours plus sobre comme vous dites et toujours plus crédible du coup.

à écrit le 02/12/2016 à 9:52
Signaler
Rien que du blablabla...quelle que soit l'option qu'il pouvait prendre François Hollande était certain de perdre et même d'être humilié, il ne lui restait plus qu'à choisir la moins mauvaise pour tenter de sauver la face. Aucune humilité dans son cho...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.