Loi Travail : les déchets s'accumulent dans plusieurs villes, la grève continue à la SNCF

 |   |  407  mots
Les déchets s'accumulent devant le centre de traitement d'Ivry-sur-Seine, bloqué par les grévistes.
Les déchets s'accumulent devant le centre de traitement d'Ivry-sur-Seine, bloqué par les grévistes. (Crédits : Reuters)
Les trois principaux sites de traitements des déchets de la région parisienne ont été bloqués mercredi matin par les éboueurs en grève, comme d'autres sites ailleurs en France. Par ailleurs, la circulation des trains SNCF est perturbée pour le 8e jour consécutif.

Ivry-sur-Seine, Romainville, Saint-Ouen... Les trois usines franciliennes de traitement des déchets ont été bloquées mercredi par les grévistes opposés au projet de loi Travail. A cela s'ajoute la grève votée par les quatre principaux garages de camions-bennes de Paris, ce qui perturbe la collecte des déchets. Un porte-parole de l'agence métropolitaine des déchets ménagers précise que les communes touchées ont "toutes reçu un site de substitution pour les déversements".

Découvrez ci-dessous la carte des arrondissements touchés à Paris:

La greve des eboueurs s’etend a paris

Outre la capitale, le mouvement s'étend à d'autres villes : l'incinérateur de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) qui gère les déchets de Marseille, est partiellement bloqué ce mercredi matin. D'autres mouvements sont en cours à Saint-Etienne, où le ramassage des poubelles est paralysé depuis une semaine, et en Ariège, ou deux sites du Smectom sont bloqués depuis plusieurs jours.

La grève dure à la SNCF

Le gouvernement peine à éteindre le mouvement de contestation de la loi Travail. Ainsi, malgré les demandes de François Hollande, puis de Manuel Valls, la grève des cheminots se poursuit pour le huitième jour consécutif. Toutes professions confondues, la direction de la SNCF recensait 8,3% de grévistes, dont une forte proportion de conducteurs.

     Lire aussi : La grève continue à la SNCF malgré le projet d'accord

Le projet d'accord sur le temps de travail, présenté mardi aux syndicats, a été rejeté par Sud-Rail (3e syndicat de la SNCF) et FO (non-représentatif), qui appellent à la poursuite de la grève. De son côté, la CGT-cheminots (1er syndicat) s'en remet aux votes des assemblées générales et n'a pas donné de mot d'ordre. En revanche, l'Unsa-ferroviaire et la CFDT ont signé cet accord, qui sera valide à condition que la CGT et SUD ne s'y opposent pas d'ici fin juin.

L'Euro approche

En plus des éboueurs et des cheminots, d'autres secteurs sont toujours en grève, notamment dans la zone industrielle du Havre et dans trois raffineries Total. Des actions sont annoncées jeudi dans les ports et l'énergie. De leur côté, les pilotes d'Air France ont appelé à cesser le travail du 11 au 14 juin.

Lire aussi : La direction d'Air France tente d'éviter une grève pendant l'Euro

A deux jours du match d'ouverture de l'Euro de football vendredi (France-Roumanie), le climat social reste donc très tendu en France.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/06/2016 à 12:36 :
Si on s'imagine que 30 personnes bloquent une centrale d'incarcération, on peut simplement se poser la question: OU EST LE GOUVERNEMENT? Il faut 100 CRS pour régler le problème où à quoi servent-ils autrement?
a écrit le 08/06/2016 à 22:47 :
Bonne occasion de privatiser la Sncf, d'accélérer la venue des offres concurrentes. Idem pour les éboueurs etc. Ces syndicats ne sont pas sérieux, ce n'est plus faire grève mais mettre le bazar au dépens de tout le monde et surtout des moins favorisés, c'est abject.
a écrit le 08/06/2016 à 22:15 :
Déclaration de l'état de siège, interdiction des grèves, réquisition de tous les personnels et incarcération des récalcitrants.
a écrit le 08/06/2016 à 19:28 :
travailler dans une clinique privée 39 année , jamais fait greve le salaire de misère
a écrit le 08/06/2016 à 15:42 :
Pilotes et éboueurs, même combat !!!! couler la France !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :