Pollution et circulation alternée : Ségolène Royal sous le feu des critiques

 |   |  803  mots
La circulation alternée pourrait être mise en place lundi si la pollution se poursuit dans la capitale. (Photo prise à Paris le mercredi 18 mars 2015)
La circulation alternée pourrait être mise en place lundi si la pollution se poursuit dans la capitale. (Photo prise à Paris le mercredi 18 mars 2015) (Crédits : Reuters)
Alors que la pollution devrait à nouveau toucher la capitale samedi, la ministre de l'Ecologie n'a toujours pas décidé de lancer la circulation alternée. Pourquoi ? En attendant la pression monte. La Tribune présente les cinq points chauds de la polémique.
  • Pourquoi Ségolène Royal refuse de la mettre en place ?

Acculée par les écologistes, la ministre refuse pour l'instant d'appliquer la circulation alternée. "Erreur", "inconscience", les critiques ont fusé contre la ministre qui est accusée d'immobilisme chez des élus de droite comme de gauche. Pour se défendre, Royal a réagi vendredi matin sur Twitter: "Imposer du jour au lendemain à la banlieue la circulation alternée : pas respectueux. Demander d'abord aux Parisiens de prendre transports".

Mais, à 48 heures d'un scrutin départemental qui s'annonce catastrophique pour le PS, la décision semble plus politique. Inutile de fâcher un peu plus l'électorat francilien avec des tracasseries de la vie quotidienne.

En réalité, il n'y a pas un seuil à partir duquel la mesure est automatiquement mise en place. Elle est plutôt décidée lorsque la pollution est installée depuis plusieurs jours, et menace de continuer. Comme cela a été le cas en mars 2014.

  • Et si cela dure ?

La ministre s'est entretenue à la mi-journée avec la secrétaire nationale d'Europe Ecologie les Verts (EELV) Emmanuelle Cosse ainsi qu'avec le député du même parti Denis Baupin. A l'issue de cet entretien Ségolène Royal a assuré que la circulation alternée serait "préparée et organisée en respect des conditions d'organisation pour lundi".

Une ouverture qui semble aller dans le sens de celle de la Préfecture de police de Paris qui affirmait, dans un communiqué jeudi, que "si la situation devait se dégrader ou se poursuivre, le Préfet de police aura(it) recours à partir de lundi (...) à la circulation alternée pour les véhicules".

De son côté, François Hollande a annoncé des mesures concrètes "dès la fin de l'après-midi". Le président a affirmé que, dans cet épisode de pollution, les prévisions s'étaient avérées en dessous de la réalité et que la ministre allait "travailler tout au long de l'après-midi (...) pour savoir si ces prévisions sont confirmées".

Pour sa part, Airparif a déclaré vendredi après-midi que le seuil d'alerte avait été dépassé pour cette journée et qu'elle prévoyait pour samedi un "dépassement du seuil d'information".

  • Qui cela concerne-t-il ?

Tous les détenteurs de voitures et de deux roues à Paris et dans la petite couronne. En clair, les jours pairs ce sont les véhicules qui possèdent une plaque d'immatriculation avec un numéro pair à la fin qui peuvent rouler. Inversement pour les numéros impairs. Sauf pour ceux qui ont recours au covoiturage : les véhicules avec plus de trois passagers sont autorisés quel que soit leur numéro de plaque. S'agissant des poids lourds, leur circulation est tout simplement interdite.

Concernant le stationnement, la mairie a autorisé l'an dernier les véhicules qui ne pouvaient pas rouler à rester garé gratuitement toute la journée sur les places payantes.

  • Est-ce efficace ?

Oui, si l'on s'en réfère à l'expérience de 2014. Il y a quasiment un an jour pour jour (le 17 mars 2014), elle avait été mise en place à Paris. Dans un rapport publiée le 14 mai, Airparif (l'agence de surveillance de l'air en Ile-de-France) avait noté "une réelle diminution de l'exposition aux particules et une diminution encore plus forte de l'exposition au dioxyde d'azote".

L'agence avait noté l'impact positif de ces mesures sur les "PM10", les particules fines microscopiques déclarées cancérigènes par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) car elles peuvent notamment pénétrer dans les poumons humains. La diminution de ces particules avait été de plus de 6%, celle du dioxyde d'azote a été de 10%.

  • Quelles sont les autres solutions ?

Des mesures ont d'ores et déjà été prise ce vendredi comme l'abaissement de la limite de vitesse de 20 km/heure sur les routes franciliennes, les modes de production moins polluants dans l'industrie ou l'interdiction des brûlages à l'air libre. Des solutions annoncées ce vendredi par le ministère de l'Ecologie dans un communiqué. Par ailleurs, les transports en Ile-de-France seront gratuits ce samedi, a indiqué le président du conseil général d'Ile-de-France et patron du STIF, Jean-Paul Huchon. Le but, encourager les franciliens à laisser leur voiture au garage.

A Paris, la maire propose également depuis le 17 mars, une heure gratuite du service Autolib' ainsi que le ticket 1 jour et les 30 premières minutes aux Parisiens qui prendraient un Vélib'.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/03/2015 à 19:19 :
c'est toujours les chiffres pairs qui trinquent..bizarre...celui qui a lancé la loi aurait il une voiture impaire ?
une décision pour le lendemain, quelle connerie ! comment font les gens pour s'organiser, prendre des dispositions,.... meme pas le temps d'organiser un covoiturage à 3 ! bon courage les mamans avec des enfants et déjà un planning de malade...
a écrit le 22/03/2015 à 6:27 :
L'attitude de MME ROYAL me fait penser que les politiques qui ont dépassé la soixantaine d'années (pardon pour cette indélicatesse !) n'ont plus la pleine capacité d'évoluer, d'adaptation au monde dans lequel nous vivons et d'être réactif.
De là à dire qu'il y a un age pour tout est tentant mais je ne le ferai pas...
Ainsi tout laisse penser que notre ministre de l'écologie préfère la libre circulation des personnes au détriment de la santé publique. Préfère défendre les lobbys de l'automobile (omnibulés par le diesel alors que la concurrence est présente sur l’hybride..., du pétrole, de l'industrie et du transport (responsable de la fin de la taxe carbone dans les transports routiers).
Il serait intéressant de connaitre d'ailleurs le budget de ce ministère consacré aux subventions apportés notamment aux transports publiques et aux collectivités territoriales pour le renouvellement ou le changement de leur parc de véhicule (bus et voiture électrique, ou autre moins consommateur de gazoil par exemple....)
Si elle n'est pas responsable directement des nuisances occasionnées par les transports, notamment à PARIS, il ne faut pas non plus oublier qu'elle est présente, depuis près de 34 ans, elle comme bien d'autres, dans les coulisses du pourvoir que ce soit en temps que conseillère ou qu'en temps que ministre et donc qu'elle a contribué et soutenue des gouvernements responsables, chacun à leur niveau de prise de décisions, de cette situation.
Ainsi je pense qu'il est grand temps que la représentation politique rajeunisse et que les quadras des années 90 laissent leur place à une nouvelle génération.
De fait notre pays souffre aujourd'hui d'une limite de durée de représentation et de cumul de mandats (et le cas échéant d'age) pour les "professionnels de la politique".
Je pense qu'il est grand temps de supprimer le cumul des mandats et de limiter ceux ci à 2 (donc entre 10 et 12 ans)...Après tout ils ont toujours la possibilité de trouver du travail dans le privé comme l'a fait M. MONTEBOURG en pleine période de chômage....comme quoi la crise n'est pas vécue de manière "juste" par tout le monde !
a écrit le 21/03/2015 à 15:59 :
LA SOLUTION SERAIS LE TRANSPORT GRATUIT DEFINITIF AUX ENFANTS SCOLARISSEZ ET AUX RETRAITES CELA LIMITERAIS ENORMEMANT LES VOITURES ? ? ?
a écrit le 21/03/2015 à 15:10 :
Cette distribution des responsabilités qui perdure et qui empêche de résoudre le problème a déjà été analysé en science politique. En version accessible (montrant aussi que le dossier n'a guère évolué depuis un an et le même phénomène) : https://yannickrumpala.wordpress.com/2014/03/13/derriere-le-voile-de-pollution/
a écrit le 21/03/2015 à 13:08 :
Il faut agir, c'est urgent !

Les enfants dans les écoles n'ont plus le droit de faire du sport depuis lundi, les asthmatiques souffrent le martyre, les anciens ne doivent pas faire d'efforts, les bébés ne plus sortir dans la rue. Les cancers des voies aériennes de demain se préparent dans toute l'Ile-de-France en ce mois de mars.

Alors certes, une part seulement de cette pollution est locale et due aux transports, mais ça vaut tout de même le coup de faire un petit effort. Personnellement, j'ai éteint le poêle, remis le chauffage central, pris mon vélo électrique. Ce n'est pas la mort, contrairement à baisser les bras et ne rien faire, qui prépare les morts de demain.
a écrit le 21/03/2015 à 11:00 :
Le futur sera meilleur quand on aura encore agrandi les villes, empilé encore plus de monde, augmenté le nombre de voitures, de camions et merci la loi Macron d'autobus...
Il faut de la croissance, ok, mais il faut savoir que la pollution est incluse dans le colis.
a écrit le 21/03/2015 à 8:32 :
Efficace vraiment ? Une seule journée lors du pic de pollution de 2014... Ça veut dire quoi ? Que la pollution avait déjà commencé à baisser naturellement le jour où la circulation alternée avait été mise en place ! Cette solution est totalement inefficace car on agit partiellement sur une petite partie de ma pollution totale. 70 % de cette pollution est exogène. Et la circulation auto represente a peine un quart de la pollution endogène. Et la circulation alternée n empêche pas la plupart des camions de rouler. En réalité, faites le calcul on ne baisse la pollution totale sur de 1 ou 2 % !!
Réponse de le 21/03/2015 à 10:04 :
Vous tenez d'où ces chiffres ?
Comment expliquez vous que c'est lorsqu'il n'y a pas de vent pendant plusieurs jours que la pollution augmente ? C'est bien que la pollution est en grande partie produite sur place !
Réponse de le 21/03/2015 à 11:15 :
et oui diésels plus les feux de cheminées dans un brouillard dense fait du sur place , l'ignorer c'est quand même un peu fort .
Réponse de le 21/03/2015 à 13:11 :
Il est bien exact qu'une part non négligeable de cette pollution aux particules vient de l'Europe du nord mais en tirer la conclusion qu'il ne faut rien faire est erroné: les cartes d'Airparif publiées depuis lundi montrent bien un foyer de pollution centré sur Paris et se dispersant dans la région dans le sens des vents dominants (d'abord vers le nord-ouest en début de semaine, puis vers le sud à partir de mercredi).
a écrit le 21/03/2015 à 8:21 :
Faudrait voir à ne pas exagérer : la politique anti-pollution doit être complète : baisse drastique de l'utilisation des pesticides, demander aux industries de réduire leurs émissions de particules, utiliser d'autres solutions de chauffage, obliger le parc de PL et transport en commun à respecter les normes Euro5 minimum, et bien sûr, développer les transports en commun propres pour l'environnement (pas comme le métro parisien qui est hyper pollué). Sinon, cela ne servira qu'à stigmatiser les automobilistes (par ailleurs des travailleurs...le gouvernement l'oublierait peut-être) et ne seront que des demies-mesures peut efficaces. L'automobiliste n'est pas responsable de cette pollution, c'est un tout. Enfin, il faudrait demander à nos voisins allemands d’arrêter d'utiliser leurs centrales à charbon... comme soit disant transition énergétique, on a vu mieux
Réponse de le 21/03/2015 à 13:13 :
Ce n'est pas parce qu'on travaille ou qu'on est nombreux qu'on est dispensé de responsabilité. Les automobilistes, qui sont avant tout des citoyens, sont responsables de leurs actes comme les autres. Enfin, arrêtez de vous en prendre au gouvernement, il n'a encore rien fait !
a écrit le 21/03/2015 à 3:59 :
Pollution croissante de l'air, des océans, des mers, des fleuves, des rivières ...et même des terres ! Il faudra bien un jour se rendre à l'évidence : "Tôt ou tard, d'une manière ou d'une autre, l'humanité sera confrontée au problème global de sa survie" Suivant "les corps indécents" récit de deux jeunes gens bien en phase avec les difficultés de notre époque. La surpopulation (plus de 9 milliards d'individus en 2050) devrait précipiter les choses.
Réponse de le 21/03/2015 à 8:17 :
Dimanche on vote et c'est bien plus important
Déjà que les électeurs ont la haine des socialos car ils n'ont rien fait depuis 3 ans alors ils faudraient pas les énerver avec des restrictions

Pour les 9 milliards d'habitants il faudra d'autre idees il faut bien reconnaître que c'est un peu Demago bobos de gauche cette petite histoire
a écrit le 20/03/2015 à 22:50 :
Donc résumons: suite à la pression politique des Verts, les allemands mettent en oeuvre un programme énergétique dont les tenants sont un doublement de la facture des particuliers, une inadaptation croissante des infrastructures et une augmentation de la pollution atmosphérique qui arrive parfois jusqu'à chez nous (merci les centrales au charbon et à la lignite). Et qui voit on donner des leçons de civisme sans complexe. Vous l'aurez deviné: les Verts. Grotesque est très en dessous de la vérité pour décrire cette position, de même que celle des médias qui feraient mieux de parler des véritables sources de la pollution actuelle et des raisons qui y ont présidé. Juste pour rire: vous saviez que les centrales à charbon rejettent plus d'isotopes radioactifs que les centrales nucléaires dans l'atmosphère? Tiens, on se demande bien pourquoi.
Réponse de le 21/03/2015 à 9:50 :
Vous confondez tout. La radio activité est partout, mais à des degrés de dangerosité différents. Et en l'occurence, celle des centrales à charbon est inoffensive. De même, la radio-activité de la vapeur sortant des cheminées des centrales nucléaires est inoffensive (-sauf quand la centrale fait un lâcher de gaz radio-actif suite à un petit incident -cela arrive souvent !). Par contre la radio-activité émise par Fukushima est catastrophique. Et la radio-activité des déchets résultant de l'exploitation d'une centrale nucléaire est aussi très dangereuse (bien que cela soit "sous contrôle", contrairement à Fukushima).
C'est bien d'avoir des bribes d'information sur ce qui est radio-actif, mais il faut aussi savoir à quel degré, et à quel degré de dangerosité, et pour combien de temps (demie vie).
a écrit le 20/03/2015 à 21:33 :
J'ai quitté Paris dans la journée pour aller en normandie et c'est limite pire la bas ... Évidemment personne ne dira que c'est un épisode classique de printemps du a la météo et aux nitrates ... Mais chut la soupe est trop bonne.. on peut cogner sur les automobilistes, faudrait pas rater une si belle occaz ...
a écrit le 20/03/2015 à 20:56 :
Ma santé de parisien contre le bulletin de vote d un banlieusard. C'est ça la politique socialiste
Réponse de le 20/03/2015 à 21:37 :
C'est pareil a la campagne ... Arrêtez de gober les news ...
a écrit le 20/03/2015 à 18:49 :
Est-ce efficace ? C'est totalement faux. Le jour de la mise en place en 2014, le vent s'est simultanément levé avec la mise en place de la circulation alternée. Déjà à cette époque nombreux étaient ceux qui se sont insurgés sur les résultats soit disant "positifs" alors que la baisse brutale de la pollution était due au vent qui a repoussé cette pollution vers son propriétaire : l'Allemagne et ses centrales à charbon pour cause de retrait du nucléaire !!!!
Réponse de le 21/03/2015 à 13:16 :
Euh... L'Allemagne se situe bien toujours à l'est de Paris, non ?

Vous savez qu'en Ile-de-France, les vents dominants trois-cent-cinquante jours par an sont au sud-ouest et au nord ?
a écrit le 20/03/2015 à 18:37 :
Quand est ce qu'on empêche ces maudits diesels de circuler dans Paris? 2020! Encore 6 ans à attendre avant de pouvoir respirer un air un peu moins pollué.
Réponse de le 20/03/2015 à 23:24 :
Eh ... Faut se renseigner un peu, les normes sont plus laxistes pour les moteurs essence ...
Réponse de le 21/03/2015 à 8:47 :
Saut que les 2/3 des diesels en circulation ont plus de 8 ans et ne sont donc pas du tout aux normes actuelles. Sans compter non plus que les nouveaux diesels normes Euro 6 sont censés avoir un filtre à particule que beaucoup ne remplacent pas quand il faut le changer.
a écrit le 20/03/2015 à 18:21 :
Quand est ce qu'on parlera de nos chers voisins écolo, qui ont remis toutes les centrales électriques en marche pour assumer leur choix anti nucléaire. Et qui nous envoie régulièrement leur pollution sur le basin parisien.
Faudrait-il également que la presse fasse son travail de 4ème pouvoir !!!
Réponse de le 21/03/2015 à 13:19 :
Quand il y aura des vents d'Est toute l'année ?
a écrit le 20/03/2015 à 17:37 :
avez vous vu depuis son premier poste de ministre sous mitterant des actes ou des décisions sencés de cette personne..la mère de ses enfants....dit tout et le contraire de tout sans aucune pudeur...mais la question n'est pas la j'ai du circuler dans la région parisienne ... je n'ai jamais vu une telle "pollution"... mais comme je partais en province toute la région traversée, saint germain trappes;..allainville l'autoroute direction orléans;...nuageux et pollué partout partout je ne suis pas sensible .. mais je pleurais madame aussi....il faut remarquer que 95 % des gens ne savaient ou n'avaient pas lu de réduire sa vitesse (et je dois dire que je me demande a quoi ca sert....en particulier les petites camionnettes qui nous dépassaient a 150 KM environ... pas un flic... pas un gendarme...
a écrit le 20/03/2015 à 17:20 :
Sans être fana de SR, c'est bien elle qui a raison. "Airparif" a plus d'une officine à la solde des EELV, que d'un laboratoire responsable. Pire encore, les ZOTORITES qui affichent sur les voies rapides de la petite couronne, une alarme potentielle de pollution, alors qu'on est en présence de vents de 10 noeuds ! Dogmatisme; c'est le seul terme adéquat. Avant d'interdire, bêtement, les poids lourds ce jour là, "on" pourrait peut être analyser QUI passe quotidiennement sur le périf' ! Pas rare d'y voir des camions italiens ou espagnols en direction de la Belgique, alors qu'il existe des A86, A 104, voire des Nationales parfaitement roulantes permettant d'éviter Paris, au prix de quelques km supplémentaires. Les suisses n'ont pas tergiversé, en matière de poids lourds, eux ! Il est sûr que lorsque TOUTE circulation automobile sera interdite en région parisienne, il sera aisé de dire que ça ne pollue plus... Et lorsque le "verts" expliquent que le "bilan carbone" de la propulsion électrique est défavorable... on fait quoi ? des diligences ? Sans arriver aux extrémités grecques (plusieurs immatriculations pour la même voiture...), la mesure d'alternance sera aisément contournée... par les favorisés qui possèdent 2 voitures ou plus; résultat nul (ou insignifiant). On est vraiment dans un monde de la réaction outrancière; sans analyse cohérente globale. Quant à AH, qu'elle profite bien, car avec ses choix (qu'heureusement d'aucuns arrivent à contrecarrer), on ne donnera pas cher de sa peau aux prochaines municipales !
Réponse de le 21/03/2015 à 9:54 :
Qu'est ce que vous sous-entendez ? Que AirParif ment ? Ils ne sont pas les seuls à mesurer la pollution : toutes leurs mesures sont vérifiables.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :