Régionales : Bartolone candidat... mais ne veut pas de concurrence

Si le PS oublie sa primaire socialiste fin mai, Claude Bartolone sera candidat aux régionales en Ile-de-France. François Hollande et Manuel Valls ont fait le forcing. Les sondages confidentiels en font le mieux placé pour réaliser l’unité de la gauche au second tour. Reste à convaincre Jean-Paul Huchon et Marie-Pierre de la Gontrie
François Hollande et Manuel Valls font le forcing depuis des semaines pour que Claude Bartolone soit candidat aux régionales
François Hollande et Manuel Valls font le forcing depuis des semaines pour que Claude Bartolone soit candidat aux régionales (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Claude Bartolone pourrait être le candidat socialiste aux élections régionales alors qu'il y a 10 jours il exprimait à François Hollande, son refus ferme et quasi définitif d'y aller dans les conditions actuelles.  Car le Président de l'Assemblée Natione ne sera jamais pas candidat à la primaire socialiste prévue fin mai. Claude Bartolone peut rentrer dans la course, mais pas pour déchirer le parti dans un affrontement stérile avec Jean Paul Huchon, le président sortant, Marie Pierre de la Gontrie la vice présidente sortante, Benoit Hamon, l'ex conseiller régional et putatif impétrant, ainsi qu'un ou deux autres. Rejouer les Atrides, non.

Claude Bartolone avait les moyens de se faire prier : après tout, en 2017, s'il perd la Présidence de l'Assemblée Nationale, il pourrait, sans grand souci être réélu député de Seine St Denis. Seulement voilà, depuis des mois François Hollande et Manuel Valls lui demandent. Avec insistance : la semaine dernière alors qu'il était en Nouvelle Calédonie François Hollande l'a appelé tous les jours pour le faire changer d'avis. Manuel Valls aussi. Certes le Premier ministre peut avoir envie de se débarrasser d'un éventuel rival, mais il veut surtout ne pas s'offrir une défaite en Ile de France. Or les sondages réalisés par Matignon montrent que, sur les 4 candidats potentiels, il était, au deuxième tour, le mieux placé pour réunir toute la gauche. Manuel Valls pense que la région n'est pas perdue et surtout qu'elle peut être gagnée par une majorité de gauche. Depuis quelques semaines certains socialistes pensaient en effet que la région pouvait éventuellement être gérée par la gauche avec une majorité relative au cas où le FN aurait empêché l'UMP et l'UDI d'avoir la majorité absolue.

En disant qu'il était éventuellement candidat, Claude Bartolone a dit publiquement ce que il avait dit en privé à François Hollande mardi soir. Un marché clair : l'Elysée et Matignon se chargent de convaincre Jean Paul Huchon, Jean Christophe Cambadelis convainc lui Marie Pierre de la Gontrie. Cette dernière était effectivement, selon les pointages de la rue de Solférino, celle qui aurait pu sortir en tête des primaires. La maneuvre peut marcher. Ou non...

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 09/05/2015 à 18:25
Signaler
Bartolone... Quelle horreur... On ne peut pas en finir une bonne fois avec tous ces nuisibles qui s'agrippent depuis trop longtemps... Durer... Durer... Quel dégout.

à écrit le 08/05/2015 à 20:47
Signaler
on a l'impression que ces gens quand ils parlent, ils se sentent très précieux . Mais les réalités nous montrent que notre pays n'avance pas et s'enlise qu'ils ne traitent pas les problèmes , ce sont que des beaux parleurs .

à écrit le 08/05/2015 à 13:23
Signaler
Il envisage déjà de se recaser ? La soupe est bonne ét il sait qui va être éjecté !👓👹🐷

à écrit le 08/05/2015 à 6:29
Signaler
incroyable mais malheureusement vrai. Je pensais que le cumul des mandats c'était fini ! Qui plus est, M. Bartolonne 4 eme personnage de l 'État abandonne son perchoir pour faire un petit tour et puis s'en reviendra si il échoue. je n'accepte pas cel...

à écrit le 07/05/2015 à 23:24
Signaler
Et oui JPH, c'est la tactique du coucou, je prends ton nid car je risque de bientôt perdre mon perchoir.

à écrit le 07/05/2015 à 10:34
Signaler
Ces gens ne se rendent pas compte que l'on a marre de les voir et que l'on a pas besoins d'eux .

le 07/05/2015 à 17:51
Signaler
Vous avez raison. Mais ils s'en moques des français. Ils veulent la bonne place. Petits arrangements entre amis AgainParis

à écrit le 07/05/2015 à 9:47
Signaler
A vaincre sans péril, on triomphe ( parfois) sans gloire... !!! Moah , aussi, je serais , p'être bien candidat, si ....................

à écrit le 06/05/2015 à 22:55
Signaler
Pas de concurrence , pour qui se prend cette personne . La grosse tête mais petit cerveau genre dictature Il faut aimer la démocratie et la concurrence sinon quitter la politique

à écrit le 06/05/2015 à 22:41
Signaler
Il a pas assez ruiné la seine saint denis???? Encore 1 rapace avide de pouvoir. Un mec qui nous coûte 1 bras depuis des décennies! Qu'il reste dans sa somptueuse villa au lilas et qu'il se taise. Lui comme les autres sont les fossoyeurs de la républi...

le 07/05/2015 à 10:10
Signaler
les mentalités ont bien changé ils ne pensent qu'à leur portefeuille d'ou le cout des impots .

à écrit le 06/05/2015 à 22:32
Signaler
et qu'on le congédie comme il se doit. Se type se moque du monde. Je sais bien que plus personne n'écoute ce qui se dit à l'Assemblée, mais il y a été déplorable. Comme dans sa défense des emprunts toxiques de "son" département.

à écrit le 06/05/2015 à 22:04
Signaler
Pour des gens , qui devait arrêter le cumul des mandats!!!!!!!!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.