Taxe sur le Livret A : le gouvernement n'y touchera ni en 2017 ni en 2018

Les ministères de l'Économie et des Comptes publics n'ont pas de projet de taxation du livret A, produit d'épargne le plus répandu en France. Ils assurent qu'aucune mesure de ce type ne sera proposée dans le projet de budget 2018.

2 mn

Il n'y aura aucune taxe sur le livret A, a assuré le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire
"Il n'y aura aucune taxe sur le livret A", a assuré le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)

Les ministères de l'Économie et des Comptes publics ont démenti dimanche tout projet de taxation du livret A, produit d'épargne le plus répandu en France, assurant qu'aucune mesure de ce type ne serait proposée dans le projet de budget 2018. "Il n'y aura aucune taxe sur le livret A. Je ne sais pas d'où sort cette idée farfelue mais il est absolument hors de question de créer une taxe sur le livret A", a assuré le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire en marge des rencontres économiques d'Aix-en-Provence.

Selon le Journal du Dimanche, qui ne cite pas ses sources, le gouvernement réfléchirait "à revenir sur la fiscalité avantageuse" actuellement réservée au Livret A. Cette décision, qui concernerait uniquement "les nouveaux contrats", pourrait être prise "au nom de la logique économique et des impératifs budgétaires", écrit l'hebdomadaire, qui publie dans cette même édition une interview du ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin.

"Outre qu'aucune question n'a été posée sur ce sujet lors de l'entretien du ministre Gérald Darmanin avec le JDD, il n'a jamais été question de remettre en cause le régime social et fiscal du livret A", a réagi de son côté le ministère des Comptes publics.

Aucune taxation dans le projet de loi de finances pour 2018

"Le projet de loi de finances pour 2018 n'inclura donc aucune mesure en ce sens", a-t-il ajouté dans un communiqué. Selon Bercy, "les réflexions évoquées sont conduites dans le cadre du Conseil des prélèvements obligatoires", instance de réflexion indépendante rattachée à la Cour des comptes. Or les travaux de cet organe "éclairent mais n'engagent pas le gouvernement", assure-t-on. Emmanuel Macron, pendant la campagne, s'était engagé à appliquer une taxe forfaitaire de 30% sur l'ensemble des revenus du capital mobilier, appelée "flat tax", mais en assurant que les Livret A, les PEA et les contrats d'assurance vie ne seraient pas concernés par cette mesure.

Le Livret A, placement le plus répandu en France, avec 62 millions de comptes, bénéficie d'un traitement attractif, malgré un niveau de rémunération à son plus bas historique (0,75%), les intérêts qu'il génère n'étant pas imposables et les fonds qui y sont placés pouvant être retirés à tout moment. Ce produit financier, qui sert notamment à financer le logement social, a achevé 2016 sur une collecte nette de 1,75 milliard d'euros après avoir terminé 2014 et 2015 dans le rouge, à la faveur d'une baisse généralisée des taux et de l'effritement du rendement d'autres placements, comme l'assurance-vie.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 10/07/2017 à 12:28
Signaler
"Taxe sur le Livret A : le gouvernement n'y touchera ni en 2017 ni en 2018"! Alors pourquoi ils en parlent??

le 10/07/2017 à 17:35
Signaler
Pour préparer les esprits à 2019..

à écrit le 10/07/2017 à 10:09
Signaler
Par manque de courage et d'être confronter à une minorité de nabab salariés du public qui vit au crochet de la société, le gouvernement n'engage aucune mais nécessaire réforme des administrations publiques territoriales et de ses agents. Fermeture d'...

le 10/07/2017 à 19:56
Signaler
Bonsoir, je travail en tant que contractuel dans la fonction publique territoriale. Je pense que vous devriez respecté les agents. J'ai une collègue qui travaille depuis 27 ans et gagne 1427 euros. Si ce montant vous choque cela n'est pas normal. Nou...

le 11/07/2017 à 13:27
Signaler
Si elle accepte un tel salaire, alors elle n'a pas à se plaindre, car c'est son choix. Personne ne la force à accepter ce travail et ce salaire, donc c'est son choix.

à écrit le 10/07/2017 à 4:32
Signaler
Ni en 17, 18 mais surement en 19. Les quequ'zuns qu'on des econocrocs, vont les planquer sous les matelas, zauront raison.

à écrit le 09/07/2017 à 22:29
Signaler
A chaque nouveau gouvernement la même chose : taxe ! Epargne, revenu....les indépendants vont-ils subir le prélèvement de csg supplémentaire? ce sont des travailleurs qui prennent pourtant des risques et sont pour beaucoup employeur... Retrouvons ...

à écrit le 09/07/2017 à 19:12
Signaler
Taxer le livret A= hara kiri. Quel gouvernement serait assez stupide? Encore une fake news inventée de toute pièces et relayée pour faire des clicks

le 09/07/2017 à 20:53
Signaler
@papi mougeon: et s'ils taxent le livret A, tu fais quoi ? Tu ronchonnes pendant 2 jours et tu avales la couleuvre parce que t'as pas le choix, n'est-ce pas :-)

à écrit le 09/07/2017 à 19:00
Signaler
Après les retraités aisés, taxons les riches épargnants avec 500 e et plus sur leur livret A...Mr Macron le caméléon, peut s'approprier la phrase 'mon ennemi c'est la finance' détenus par les 'sans dents où les riens.....

à écrit le 09/07/2017 à 18:59
Signaler
Après les retraités aisés, taxons les riches épargnants avec 500 e et plus sur leur livret A...Mr Macron le caméléon, peut s'approprier la phrase 'mon ennemi c'est la finance' détenus par les 'sans dents où les riens.....

à écrit le 09/07/2017 à 17:36
Signaler
Le banquier jupitérien qui a dépenser un SMIC par jour pendant 3 ans va surement s'attaquer au livret A ,c'est une question de temps .Ce gouvernement libéral ne fera aucun cadeau aux petits ,on le voit déjà sur la loi travail .Il s'en fout d'ailleurs...

à écrit le 09/07/2017 à 17:20
Signaler
il ne faudra surtout ne pas oublier de majorer le taux au mois d aout comme le prévoit la conjoncture * question de parole écrite ! ou retrait total des comptes

à écrit le 09/07/2017 à 14:31
Signaler
Ni en 2019 ni en 2020 ni en 2021 ni en 2022 ni plus tard, j'espère...

à écrit le 09/07/2017 à 13:38
Signaler
Il n'y a pas de fumée sans feu et cette mesure est probablement envisagée durant le mandate. A suivre :-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.