Un déconfinement à haut risque pour la France à partir de lundi

 |   |  983  mots
(Crédits : BENOIT TESSIER)
La France vit samedi son avant-dernier jour sous cloche en attendant le début lundi d'un déconfinement progressif et encadré de strictes mesures de sécurité, afin d'éviter une seconde vague de l'épidémie de coronavirus qui a fait plus de 26.000 morts.

Une grande majorité de la population s'apprête à sortir de deux mois de confinement, mesure inédite et globalement respectée sur l'ensemble du territoire, ce qui a permis une nette décrue de l'épidémie, selon les autorités.

Mais le virus circule toujours, sans traitement ni vaccin disponible, alors que le gouvernement a martelé ces derniers jours la nécessité pour le pays de sortir de cette si longue quasi-paralysie, pour éviter d'aggraver encore une crise économique qui a précipité le pays, comme une bonne partie du monde, dans la récession.

Appels au respect des gestes barrière

Face à ce besoin de reprendre une vie qui ne sera toutefois pas celle d'avant, les appels au respect des fameux gestes barrière se multiplient, pour éviter une nouvelle flambée de l'épidémie. Après bien des tergiversations sur le sujet, et une importante pénurie, il faudra souvent sortir masqué, notamment dans les transports. Et des règles strictes de "distanciation" seront appliquées sur les lieux de travail comme dans les magasins.

Dans la nuit de vendredi à samedi, l'Assemblée nationale a voté en première lecture le projet de loi prolongeant l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 10 juillet. Un texte qui permet les mesures restrictives des libertés et intègre désormais des mesures liées au déconfinement progressif, dont la création controversée d'un "système d'information" pour identifier les personnes infectées par le coronavirus et leurs contacts.

Selon le dernier bilan officiel vendredi soir, 26.230 personnes ont succombé au coronavirus depuis le 1er mars, soit 243 de plus sur les dernières 24 heures, dont 9.733 dans les établissements médico-sociaux et les Ehpad (+132), ces maisons de retraite médicalisées touchées de plein fouet par une épidémie dont les personnes âgées sont les principales victimes.

La pression sur les services de réanimation continue de s'alléger, avec 93 patients atteints de la maladie de Covid-19 en moins, soit 2.868 cas graves.

Mais "la situation reste tendue, nous avons assez peu de marge de manoeuvre", prévient Philippe Juvin, chef du service des urgences de l'hôpital parisien Georges Pompidou, appelant à se préparer à l'éventualité d'une deuxième vague.

Compte tenu de la circulation du virus et du risque de saturation des hôpitaux, quatre régions (Ile-de-France, Hauts-de-France, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté) sont classées en rouge sur la carte établie par le ministère de la Santé, ainsi que le département de Mayotte, où le déconfinement est même renvoyé au-delà du 11 mai et où le gouvernement va envoyer des moyens supplémentaires.

Cela maintient 32 départements au total et près de 27 millions d'habitants dans un régime encore très contrôlé.

Mais même dans les zones classées "vertes" sur la carte épidémique "il faut se garder de penser que tout est réglé", insistent les spécialistes, à l'instar de la virologue Marie-Paule Kieny, membre du Comité analyse recherche et expertise (Care) chargé de conseiller le gouvernement.

"Il faut absolument" que les gens "appliquent les gestes barrière, c'est-à-dire qu'ils passent d'un confinement chez soi à un confinement sur soi, penser que soi-même on doit se protéger, on doit protéger les autres", a martelé cette ancienne sous-directrice générale de l'OMS.

Tout en desserrant l'étau, le gouvernement maintient ou instaure de nombreuses obligations, parmi lesquelles le port du masque dans les transports en commun sous peine de 135 euros d'amende.

Des millions de masques à disposition des opérateurs de transport

L'Etat va d'ailleurs mettre à partir de lundi "10 millions de masques à disposition des opérateurs de transport pour qu'ils les distribuent à leurs usagers", dont 4,4 millions pour la région Ile-de-France, selon le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

La situation s'annonce particulièrement délicate dans cette région où le respect des règles de distanciation dans les transports publics va en réduire drastiquement la capacité.

Pour tenter d'éviter la cohue redoutée par les transporteurs, une attestation de l'employeur sera requise pour circuler aux heures de pointe (de 06H30 à 09H30 et de 16H00 à 19H00) dans les réseaux franciliens.

Air France a de son côté annoncé le contrôle à partir de lundi de la température de ses passagers, qui ne pourront pas embarquer si elle est supérieure à 38 degrés. Le port du masque sera également obligatoire à bord.

Un casse tête pour les écoles

Autre dossier chaud, la réouverture des écoles, avec des règles sanitaires qui risquent de virer au casse-tête et inquiètent élus locaux et parents. "85% des écoles sont prévues pour rouvrir lundi (...) un million d'enfants vont retrouver le chemin de l'école, les conditions sanitaires sont réunies", a assuré le ministre de la Santé Olivier Véran dans la nuit devant les députés.

Après deux mois confinés en région, certains des dizaines de milliers de Franciliens qui avaient choisi de quitter la région mi-mars avec le confinement regagnaient la capitale. "Je suis contente de retrouver ma maison, mes repères" mais "j'appréhende un peu, parce que ça sera une nouvelle vie, ce déconfinement", expliquait samedi matin Gaëlle Cathou, de retour des Pyrénées-Atlantiques, où elle était confinée avec sa mère et sa fille.

Sur le plan économique ce sont plus de 12 millions de salariés pour lesquels un million d'entreprises ont demandé des mesures de chômage technique. Alors que le pays va faire face à sa pire récession depuis la Seconde guerre mondiale, dont on commémorait vendredi la fin en Europe, le gouvernement espère que la reprise d'activité à partir de lundi, notamment dans le commerce, pourra relancer un peu la machine. Les secteurs de la restauration et la culture, très impactés, seront pour l'heure toujours fermés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/05/2020 à 10:29 :
Enfin une bonne nouvelle :
Le Bon Marché ouvre aujourd'hui !..
Pourquoi pas le Printemps ou les Galleries Lafayette ?
Devinez a qui appartient le Bon Marché ?
Réponse de le 11/05/2020 à 15:44 :
Vous exagérez il n'y a pas que lui qui a ouvert et fait le plein, d'un autre côté quand on voit ces gens se presser à leurs portes dès le premier jour du dé-confinement il est bien évident qu'il était temps de fournir aux consommateurs leur dose ils étaient visiblement prêts à craquer.

Et dire que ces mêmes personnes sont répugnées devant l'héroïnomane titubant...
a écrit le 10/05/2020 à 13:10 :
Au bal masqué ho hé ho hé ! Un déconfinement ou une déconfiture?
a écrit le 10/05/2020 à 11:56 :
Sachant que sur les hautes Pyrénées la douane est ouverte à partir du 12mai pour bielsa. Es ce que plus près de chez nous peu t on ce rendre en Espagne avant bossos Part la h.garonne en passant Part st Béa
a écrit le 10/05/2020 à 11:29 :
après
une gestion chaotique des masques ! inventeur de la carte de couleur verte annonce encore un couac ?
Réponse de le 10/05/2020 à 13:29 :
Y a pas de couac, le président l'a dit il y a 3 semaines "il faut retourner au travail", une France totalement verte n'aurait pas été crédible, mais dans deux semaines elle le sera totalement, quand aux futurs contaminés on va les ignorer et au mieux les isoler histoire de dire que le dé-confinement se passe bien... Le seul cas qui pourrait faire que la France passe à nouveau au rouge serait une surcharge des hopitaux, mais bon même là ils tenteront d'éviter de l'ébruiter (comme les grèves des soignants depuis plus d'un an...)
a écrit le 10/05/2020 à 10:32 :
Monsieur le président je vous fait une lettre que vous lirez peut-être si vous avez le temps. je viens de recevoir vos instructions d'occupation, Prévenez vos gendarmes que je n'aurai pas d'armes et qu'ils pourront tirer.
Et Montaigne de rajouter : quiconque me défendrait l’accès de quelques coins des indes j'en vivrai plus mal à mon aise. moi je ne veut pas aller aussi loin mais j'aimerai atteindre ma maison ou je paye beaucoup d'impôts locaux ( aura t-on droit à une remise si l’Accès est interdit) ou ma femme est née et a été à l'école, ou elle a été conseillère municipale et administratrice de la maison de retraite.
a écrit le 10/05/2020 à 10:06 :
Le virus est un problème qui deviendra vite très secondaire.

Par sa gestion calamiteuse de l'Etat et de la crise, l'oligarchie européiste a ruiné Notre Pays.

Le Système macroniste agonise et use de toutes les outils de propagande et de toutes les violences (Gilets Jaunes éborgnés) pour tenter de survivre.

Cette tentative sera évidemment vaine...

Mais quel prix allons-Nous payer la traversée de cette période de ténèbres ?
Réponse de le 10/05/2020 à 12:55 :
Malheureusement, la période de ténèbres est là, et elle va durer très très longtemps, les élites financières mondialisées et leurs pantins politiques ayant tout organisé et programmé des decennies. La guerre des classes est de nouveau à l'œuvre depuis une vingtaine d'années, et les plus riches sont en train de la gagner.
a écrit le 10/05/2020 à 8:23 :
lundi la France se déconfiné et il faut éjecté ce gouvernement infantile
ce n'est pas les Français qui sont des enfants mais bel et bien ce gouvernement
qu'ont ' il fait pendant deux mois rien ont 'il réquisitionne des entreprises
mis en place un plan de réindustrialisation non simplement rien ce sont le corps médical
qui a sauve la France mais eux ils ont déjà et exige des hôpitaux
qu'il ferme les lits installer en urgence et voter une loi pour deux mois en plus sur l'urgence sanitaire et ces nuls ferme des lits ont il pris leurs députés pour des moins que rien c'est fort possible
Réponse de le 10/05/2020 à 9:55 :
on n' est pas en dictature ...donc le gouvernement n' a aps les pouvoirs que vous lui prêtez ou reprochez...pour faire ce que vous dites les 2 assemblées doivent lui voter les pleins pouvoirs et mesures d' exception....pas sur que les autres partis politiques soinet d' accord...
de toute façon vous semblez méconnaitre les rouages de la démocratie apparemment ! au lieu de beugler comme un français moyen...renseignez vous, chercher les infos et réfléchissez.
enfin , on a abordé une situation inédite en Europe depuis 1945, les précédents gouvernements depuis juppé ont supprimé 100000 lits à l' hôpital, xavier bertrand et marisol touraine ont fait détruire les masques entre 2010-2015 ,achétés par Roselyne Bachelot bref on s' est trouvé bien démuni face au covid
Réponse de le 10/05/2020 à 10:36 :
Réquisitionner des entreprises pour mettre des enarques à leur tête, les gérer comme des ARS et les méner à la faillite? Est-ce que l'Allemagne le fait?
La France a pratiqué le plan, l'interventionnisme et la réquisition plus que d'autres pays et où sont les resultats? Sur 28 pays de l'UE (en incluant le RU) la France est le 4ème qui a le taux de chomage le plus élevé. Notre balance commerciale est la plus déficitaire d'Europe.
Avec vos recettes bolivariènnes on finirait comme le Venezuela
.
Réponse de le 10/05/2020 à 22:55 :
réponse à Hélios : Ah oui, réquisitionner les entreprises et mettre la CGT aux commandes? Réindustrialiser ? comment faire car même dans des usines existantes la CGT bloque le travail. Nos usines sont parties à cause des syndicats comme la CGT et c'est pas les extrêmes gauches ou droites qui les donneront confiance pour revenir.
a écrit le 10/05/2020 à 8:22 :
Il faudra dans quelques années faire le bilan à froid de ce confinement. Nombre de vie sauvées de Codiv19 versus nombre de vies détruites par la crise économique.
Quant à la 2ème vague, on en sait rien. La grippe asiatique, ou la grippe en 2009, n'ont pas contaminées 70% de la population. Elles ont disparu toutes seules sans qu'on ne sache trop pourquoi. Pourquoi ce serait différent pour le coronavirus?
a écrit le 10/05/2020 à 7:48 :
le pb c'est pas le deconfinnement, le pb c'est le non respect des regles
et en la matiere, le francais il est champion
Réponse de le 10/05/2020 à 10:06 :
le français moyen c' est la régle pour tous et l' exception pour lui..ou
la générosité mais pas quand lui la paye lol
bref on voit bien la différence entre la france et l' allemagne
organisation , préparation, respect des règleset maintien d une filière industrielle tandis de l' autre on la réactivité, parfois la précipitation , l' inventivité, et la sous -traitance des filières....le gouvernement n' est pas responsable de tout ou de ce dernier point :
les silesnce de xavier bertarnd, marisol touraine, juppé , woerth sont assourdissants...il est vrai qu' ils doivent faire oublier qu'ils sont les décideurs de la suppressions des lits, des budgets hospitaliers, de la destruction des masques qui nous ont tant manqués...les industriels français sont aussi responsables de la sous-traitance en chine et en inde de molécules et matériels medicaux pour accroitre leurs bénéfices -sans baisser les prix- et donc les dividendes des actinnaires francais et etrangers ( la moitié des entreprises francaises au cac 40 sont detenus par des actionnaires ...) personnellemment hommage à Roselyne Bachelot, moquée en son temps, d' avoir anticipé une pandémie...elle a eu le tort d' avoir raison trop tôt ..aux politique s de méditer maintenant
Réponse de le 10/05/2020 à 10:08 :
le français moyen c' est la régle pour tous et l' exception pour lui..ou
la générosité mais pas quand lui la paye lol
bref on voit bien la différence entre la france et l' allemagne
organisation , préparation, respect des règles et maintien d une filière industrielle tandis de l' autre on la réactivité, parfois la précipitation , l' inventivité, et la sous -traitance des filières....le gouvernement n' est pas responsable de tout ou de ce dernier point :
les silesnce de xavier bertrandd, marisol touraine, juppé , woerth sont assourdissants...il est vrai qu' ils doivent faire oublier qu'ils sont les décideurs de la suppressions des lits, des budgets hospitaliers, de la destruction des masques qui nous ont tant manqués...les industriels français sont aussi responsables de la sous-traitance en chine et en inde de molécules et matériels medicaux pour accroitre leurs bénéfices -sans baisser les prix- et donc les dividendes des actionnaires français et etrangers ( la moitié des entreprises francaises au cac 40 sont detenues par des actionnaires .etrangers..) personellemment hommage à Roselyne Bachelot, moquée en son temps, d' avoir anticipé une pandémie...elle a eu le tort d' avoir raison trop tôt ..aux politiques de méditer maintenant
Réponse de le 10/05/2020 à 12:11 :
@ brehat ;


200% d' accord , peu se pose la question qu' aurait fait Merkel avec des tiroirs vides quelle réactivité auraient eue les Allemands et en plus la fourmi n' est pas préteuse .....
a écrit le 09/05/2020 à 20:11 :
La peur permet d'oublier de se poser les bonnes questions or il est évident que si on peut attraper ce virus il est plus proche du rhume, qui il y a quelques siècles a décimé nombre d'autochtones en amérique, Afrique ou Asie, que de la grippe. Ce serait donc bien d'avancer maintenant et de comprendre comment fonctionne le truc précisément.

Si les médias mettent autant de pression pour chercher à comprendre qu'ils en ont mis pour nous faire peur on va pas mettre deux mois à savoir, sûr. Et il me semble quand même que nous avons bien le droit de comprendre là.
Réponse de le 10/05/2020 à 7:06 :
Je suis blasée de vous lire !
a écrit le 09/05/2020 à 19:45 :
Ras le bol de ces articles alarmistes et catastrophistes ! Dites plutôt qu'il n'y a eu que 26000 morts et pas deux millions. La majorité des décès sont dus à des personnes âgées souffrants de multiples pathologies qui seraient mortes un peu plus tard en temps normal. A l'avenir faudra t il se confiner à chaque alerte ? Si il y a trop de morts sur les routes allez vous interdire la voiture ? Le tabac et l'alcool tuent bien plus alors on les interdit.
Réponse de le 10/05/2020 à 5:21 :
Bonjour, Votre raisonnement est mauvais. C'est justement parce-que le confinement a été mis en place qu'il n'y a eu que 26.000morts. Autrement nous aurions frôlé le demi-million d'après la fourchette basse de l'OMS.

30% des morts sont des personnes de moins de 60 ans en bonne santé et 40% des gens en réanimation décèdent donc encore une fois essayez de raisonner de manière censée et raisonnable.

C'est une maladie qui cet hiver tue plus que la grippe et les 26.000 morts sont le résultat auquel nous sommes arrivés en confinant donc nous aurions eu bien plus de morts et de cas graves avec séquelles à vie si cette décision n'avait pas été prise.

Il est dommage que de nombreux citoyens n'arrivent pas à comprendre cette évidence.
Réponse de le 10/05/2020 à 5:21 :
Bonjour, Votre raisonnement est mauvais. C'est justement parce-que le confinement a été mis en place qu'il n'y a eu que 26.000morts. Autrement nous aurions frôlé le demi-million d'après la fourchette basse de l'OMS.

30% des morts sont des personnes de moins de 60 ans en bonne santé et 40% des gens en réanimation décèdent donc encore une fois essayez de raisonner de manière censée et raisonnable.

C'est une maladie qui cet hiver tue plus que la grippe et les 26.000 morts sont le résultat auquel nous sommes arrivés en confinant donc nous aurions eu bien plus de morts et de cas graves avec séquelles à vie si cette décision n'avait pas été prise.

Il est dommage que de nombreux citoyens n'arrivent pas à comprendre cette évidence.
Réponse de le 10/05/2020 à 9:32 :
@Marousan : nous sommes 65 millions en France. 26 000 morts, c'est éminemment regrettable, mais ce n'est qu'une péripétie au regard des pandémies historiques, des 3 millions de personnes qui meurent de faim dans le monde chaque année (dont de nombreux enfants) de tous ceux qui meurent du cancer (150 000 par an en France ? Dont combien d'enfants ?). Cette hystérie collective n'a qu'un seul mérite : celui de nous faire prendre conscience qu'un virus (et un virus gravement mortel, cette fois...) peut débarquer et qu'il faut s'y préparer. Pour le reste, les personnes qui ne se font même pas vacciner contre la grippe devraient au moins ne pas céder à cette crise d'hypocondrie : les malades imaginaires sont parmi nous...
Réponse de le 10/05/2020 à 10:20 :
@marousan, certains pays n'ont que très peu confinés et ils ont moins de morts par millions d'habitants, de plus, il semblerai que le virus circulait depuis au moins décembre, sans confinement ni gestes barrières jusqu'au 17 mars...
Réponse de le 10/05/2020 à 11:32 :
Mon raisonnement vaut mieux que ce que vous en pensez ! Juste pour info l'économie de la planète va faire un grand bond en arrière, 1.5 milliard de personnes vont perdre tous moyens de subsistance, des centaines de millions de personnes vont connaître la faim. Et tout ça pour 300000 morts ce qui a l'échelle de la planète n'est rien du tout, et en plus ce sont pour la plupart des gens qui étaient déjà mal en point. Quand à l'argument de la catastrophe annoncée si on n'avait pas confiné on a effectivement pu voir cette "catastrophe" en Suède qui a eu bien moins de morts en proportion que nous.
a écrit le 09/05/2020 à 19:37 :
Deconfinement à "Haut risque"!
Vivre est à "Haut risque", surtout que ça finit toujours de la même façon. Vivre, c'est aussi vivre libre. Nous ne sommes pas des marionnettes, les jouets des politiques, des médecins, des immunologues, des biologistes...
Qu'ils fassent leur boulot dans leurs labos et que les médias arrêtent de leur demander leurs "avis" tellement divergents qui ne génère qu'angoisses.
Il faut rendre la liberté à tous, chacun à sa place face à ses responsabilités. Le pire n'est jamais sûr et la peur n'évite pas le danger.
Réponse de le 09/05/2020 à 22:20 :
Totalement d'accord.
a écrit le 09/05/2020 à 19:34 :
Pas la peine de chercher à faire peur en dramatisant les titres et développements : vous allez bientôt voir fleurir les articles sur des pandémies récentes (années 20, 50 et 60...) qui ont été bien pires et pour lesquelles nous ne nous sommes pas roulés par terre. Et de toute façon, ce qui sort du tube de dentifrice n'y rentre plus... Il va vous falloir attendre un autre virus ! Il viendra...
a écrit le 09/05/2020 à 18:49 :
Mais enfin, pourquoi voulez-vous qu'on "évite" une une seconde vague de l'épidémie ? Il y aura forcément une seconde vague, il faut vivre avec.
a écrit le 09/05/2020 à 18:15 :
vous avez dit déconfinement lundi et bien je serais tenté de dire qu'il a déjà commencé et d'une façon fracassante.J'habite au bord d'une petite route de campagne et depuis ce matin un flot incessant de motos et voitures pétaradent à tout va.Les eux décrassent leurs motos et les autres testent l'accélération de leurs bolides.Tant pis pour ceux qui pensaient que cette pandémie assagirait les humains détrompez-vous je vous les annonce pire qu'avant.
a écrit le 09/05/2020 à 17:48 :
Est-ce trop demander aux journalistes en France , en particulier de l'AFP , de cesser de dramatiser cette épidémie On en voit les effets sur le moral des gens . Alors oui , si vous souhaitez que le pays reparte , tenez votre rôle . Vous ne vendrez pas plus de papier en grossissant les "accroches" ...
a écrit le 09/05/2020 à 17:45 :
La France paye le prix d'un système de santé qui n'est pas à la hauteur.
Si on ne veut pas payer le prix, on ne peut pas avoir quelque chose de qualité.
D'autres pays ont payé le prix et aujourd'hui il n'y a pas les mêmes problèmes, l'Allemagne, la Suisse, l'Autriche et les pays scandinaves.
Réponse de le 09/05/2020 à 18:34 :
Avec quand même le record du monde des prélèvements obligatoires....
Réponse de le 10/05/2020 à 12:31 :
@Prix à payer

Faux archi faux la France dépense plus que l'Allemagne en pourcentage de PIB par habitant pour la santé cordialement ...
a écrit le 09/05/2020 à 17:36 :
Au bal masqué ho hé ho hé ! Un déconfinement ou une déconfiture?
a écrit le 09/05/2020 à 16:41 :
Le confinement airai été un peu moins stupide, le deconfinement serait moins problematique. Wuhan, 11 millions d'habitants, Mulhouse, 110.000, cent fois moins, ça laisse songeur vu le resultat.
Réponse de le 09/05/2020 à 20:53 :
Seriez vous assez naif pour croire les stats chinoises ? On sait maintenant que le virus s'est propagé en Chine des octobre voire avant et qu'ils ont fait taire les médecins. Qui peut croire que la Chine avec ses 1,4 milliards d'habitants aurait fait moins de morts en 6 mois qu'en Belgique en 2 mois . La réalité doit probablement se compter en million de décès.
Réponse de le 10/05/2020 à 7:17 :
@patriot9

J'ai presque tendance a les croire, ils affichent 3.3 morts par million d' habitant. Mettriez vous en doute les chiffres sud coreens 5 morts par million?
Eux on mis d'entrée les moyens,, nous on avait pas les moyens, masques, tests, confinement ciblé.
Nous déjà presque 400...
a écrit le 09/05/2020 à 16:22 :
quelle raison il y a pour prolonger l'état urgence sanitaire de deux mois et
la fermeture des lits ordonné par le ministre de la santé
la destruction programmé des hopitaux
a écrit le 09/05/2020 à 16:15 :
COMBIEN DE DECES aurait été évité si nos dirigeants nous avais donne comme consigne de fabriquer et les porter les masques des le debut

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :