Etats-Unis : la Cour suprême légalise le mariage pour tous sur tout le territoire

 |  | 505 mots
Lecture 3 min.
La Cour suprême a voté vendredi 26 juin, par cinq voix contre quatre, l'extension du mariage aux couples de gays et lesbiennes
La Cour suprême a voté vendredi 26 juin, par cinq voix contre quatre, l'extension du mariage aux couples de gays et lesbiennes (Crédits : REUTERS/Jim Bourg)
Les Etats encore réticents à ouvrir et reconnaître le mariage aux couples de même sexe n'auront désormais plus le choix. Le vote du conservateur Anthony Kennedy a été décisif.

Les quatorze États américains, comme le très conservateur Texas, qui refusaient jusqu'à présent d'unir ou de reconnaître les mariages de couples de même sexe n'ont désormais plus le choix : la Cour suprême a voté vendredi 26 juin, par cinq voix contre quatre, l'extension du mariage aux couples de gays et lesbiennes, deux ans après avoir reconnu au niveau fédéral les unions contractées dans les États qui l'autorisaient alors - 36 jusqu'à présent.

Un conservateur fait pencher la balance

Au nom de l'égalité de tous devant la loi, « le 14e Amendement requiert d'un État qu'il célèbre un mariage entre deux personnes de même sexe », a écrit le juge Anthony Kennedy, s'exprimant au nom de la majorité de la Cour suprême. « Le droit au mariage est fondamental », a-t-il souligné.

Le juge conservateur a ajouté son vote à celui des quatre juges progressistes de la haute Cour pour permettre aux gays et lesbiennes de se marier aux quatre coins des États-Unis. Le président de la haute Cour, John Roberts, s'y est opposé, ainsi que les trois autres juges conservateurs.

Récupération politique

La décision de la cour suprême a été saluée par de nombreuses personnalités politiques, alors que la course à la présidence a commencé. Après deux mandats, Barack Obama se félicite de quitter la Maison Blanche en comptant cette mesure historique dans son bilan en demie-teinte :

 "Aujourd'hui est un grand pas dans notre marche vers l'égalité. Les couples gays et lesbiens ont désormais le droit de se marier, comme n'importe qui d'autre. L'amour triomphe toujours."

Le hashtag #LoveWins, utilisé par le président américain, est parmi les plus utilisés ce vendredi après-midi dans le monde.

La candidate a l'investiture démocrate, Hillary Clinton, soutien de la communauté LGBT (et parfois soupçonnée d'avoir retourné sa veste sur la question de l'ouverture du mariage) a évoqué la fierté de célébrer cette "décision historique, et le courage et la détermination de la communauté LGBT américaine qui a rendu cela possible."

Le candidat à l'investiture Républicaine - et "fils de" - Jeb Bush, aurait lui préféré que la Cour "laisse aux Etats cette décision" mais ne prévoit sûrement pas de revenir sur la loi et appelle sur son blog à "respecter et aimer ses voisins".

"Dans un pays aussi diversifié que le notre, les gens aux points de vue différents devraient être capables de vivre ensemble. C'est maintenant crucial pour notre pays de protéger la liberté de croyance, et de ne pas céder à la discrimination."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/06/2015 à 22:15 :
Les américains ont toujours privilégiés la liberté, contrairement à nous où il faut que la politique vienne jusque dans la vie privée des gens.
Réponse de le 29/06/2015 à 14:38 :
Désolée de vous contredire cher René : il n’est pas question ici de vie privée et de mœurs libertaires mais bien de droit constitutionnel qui doivent être pris en compte par la législation de chaque Etat de la Fédération…L’intervention intrusive du politique dans ce sujet ne tient qu’à la résistance des Lobby religieux et autres conservateurs d’un ordre hiérarchique culturellement bien établi dépassé par l’évolution de nos société qui a mis fin à des siècles d’ignorance et d’obscurantisme…Montesquieu disait justement « La liberté est le droit de faire tout ce que les lois permettent » Notre devise « Liberté , Egalite , Fraternité » y trouve aussi tout son sens la fraternité c’est bien le respect citoyen dans nos différences même si elles sont contraire à notre morale , le droit des Homosexuels n’enlève rien aux autres autrement dit la morale dogmatique ne peut s’opposer à l’équité
a écrit le 27/06/2015 à 14:59 :
C'est beau la liberté Made In USA ,en une seule décision les papy et mam perdent leurs droit à la différence...
Réponse de le 28/06/2015 à 13:16 :
Bizarre votre phrase alors que c'est la différence qui est reconnue comme une liberté, celle de s'aimer quelque soit son orientation sexuelle... L'homosexualité est simplement reconnue comme "Humaine"
a écrit le 27/06/2015 à 10:18 :
Le mariage est une institution religieuse, un sacrement. Il n'a aucune valeur s'il est réalisé de manière "civile".
Réponse de le 28/06/2015 à 4:16 :
Ah bon? Le mariage est pourtant beaucoup plus vieux que les religions monothéistes et répondait à l'époque à des préoccupations bien pragmatiques.

De plus votre affirmation est fausse. Le mariage civile est le seul qui a une valeur légale et donc le seul qui compte. Le mariage religieux est symbolique et ne compte qu'aux yeux de ceux qui croient. C'est d'ailleurs ainsi que doit rester la religion, une affaire personnelle. Tandis que la loi s'applique à tous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :