Pékin accueillera les Jeux Olympiques d'hiver en 2022

 |   |  187  mots
Pékin l'a ainsi emporté lors d'un vote à bulletins secrets des membres du CIO aux dépens d'Almaty, au Kazakhstan, qui était la seule autre ville candidate.
Pékin l'a ainsi emporté lors d'un vote à bulletins secrets des membres du CIO aux dépens d'Almaty, au Kazakhstan, qui était la seule autre ville candidate. (Crédits : Reuters)
La capitale chinoise a convaincu le Comité international olympique en dépit de ses sites éloignés les uns des autres et d'une mauvaise qualité de l'air.

Pékin a été choisie vendredi par le Comité international olympique (CIO) comme ville organisatrice des jeux d'hiver 2022, a annoncé le président du CIO Thomas Bach, vendredi 31 juillet.

La capitale chinoise est, dans les annales olympiques, la première ville à se voir attribuer à la fois des jeux d'été (en 2008) et des jeux d'hiver.

Pékin l'a ainsi emporté lors d'un vote à bulletins secrets des membres du CIO aux dépens d'Almaty, au Kazakhstan, qui était la seule autre ville candidate. En effet, Oslo ou encore Stockholm s'étaient retirés pour des raisons financières.

 Budget serré et infrastructures éloignées

Pékin ne partait pas forcément gagnant face à Amalty. La capitale kazakhe proposait un projet "compact". La totalité de ses sites se trouvent à moins de 33 kilomètres du centre-ville, avec une neige naturelle abondante, et un air de bonne qualité

A contrario, la mégalopole chinoise, qui a aussi proposé un budget serré, dispose de sites très éloignés les uns des autres présentant un déficit de neige criant et une piètre qualité de l'air.

 (Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :