Face à Trump, riposte symétrique de la Chine et... Bourses chinoises dans le vert

 |   |  512  mots
La Chine a promis de ne pas tirer en premier, mais pour défendre les intérêts essentiels de la nation et les intérêts du peuple, elle n'a d'autre choix que de répliquer si nécessaire, a indiqué  le ministère chinois du Commerce.
"La Chine a promis de ne pas tirer en premier, mais pour défendre les intérêts essentiels de la nation et les intérêts du peuple, elle n'a d'autre choix que de répliquer si nécessaire", a indiqué le ministère chinois du Commerce. (Crédits : © Jason Lee / Reuters)
Immédiatement après l'entrée en vigueur des nouveaux droits de douanes américains sur quelque 34 milliards de dollars de marchandises chinoises importées aux États-Unis, la Chine réplique par des mesures symétriques. Trump jette de l'huile sur le feu en menaçant d'imposer bientôt jusqu'à 500 milliards de marchandises chinoises. Les Bourses chinoises grimpent.

[Article publié le vendredi 6 juillet 2018 à 10:21, mis à jour avec Bourse à 12:19]

Le ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé vendredi que des droits de douane étaient entrés en vigueur contre certains produits américains, rapporte le China Daily ce vendredi matin. Ces droits de douanes sur les produits américains entrant en Chine s'appliquent à un montant équivalent à l'assiette des droits américains perçus sur des produits chinois entrant aux États-Unis (34 milliards de dollars), a rapporté l'agence officielle de presse "Chine nouvelle".

L'agence précise que cette mesure de riposte s'applique depuis 12h01 (04h01 GMT), soit l'heure exacte à laquelle sont entrés en vigueur les droits de douane imposés par l'administration américaine sur 34 milliards de dollars de marchandises chinoises.

Chine nouvelle ajoute que le taux appliqué, 25%, est le même que celui décidé aux Etats-Unis.

La Chine se dit opposée à tout protectionnisme commercial

Selon le China Daily, le porte-parole du ministère, Lu Kang, a indiqué que les agents des douanes avaient commencé à mettre en oeuvre ces taxations, riposte à l'entrée en vigueur aux États-Unis de droits sur les importations de produits chinois.

Il a ajouté lors d'un point de presse que les pressions unilatérales se révéleraient inutiles et que la Chine demeurait opposé à l'unilatéralisme et au protectionnisme commercial.

Riposte chinoise symétrique et immédiate

Ces mesures constituent la riposte immédiate de la Chine contre les Etats-Unis, après l'entrée en vigueur, ce vendredi à 04h01 GMT, des nouvelles taxes imposées par l'administration Trump sur les importations chinoises, et qui portent sur 34 milliards de dollars de marchandises chinoises.

"La Chine a promis de ne pas tirer en premier, mais pour défendre les intérêts essentiels de la nation et les intérêts du peuple, elle n'a d'autre choix que de répliquer si nécessaire", avait indiqué peu après le ministère chinois du Commerce, sans fournir là non plus de précisions.

Trump menace de taxer bientôt 500 milliards de produits chinois

La guerre commerciale déclenchée par l'administration américaine pourrait gagner encore en intensité, puisque Donald Trump a laissé entendre que Washington pourrait à terme taxer jusqu'à 500 milliards de dollars de produits chinois, soit la quasi-totalité des importations Made in China aux États-Unis (505 milliards de dollars en 2017).

L'objectif du président Trump, champion de "l'Amérique d'abord", est de rééquilibrer les échanges commerciaux des États-Unis avec la Chine, en déficit de quelque 375 milliards de dollars l'année dernière.

Les Bourse chinoises dans le vert

Les Bourses chinoises ont terminé en hausse vendredi malgré l'ouverture de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine avec l'entrée en vigueur de taxes douanières réciproques sur des dizaines de milliards de dollars de marchandises.

A Hong Kong, l'indice composite Hang Seng a gagné 0,47%, soit 133,53 points, à 28.315,62 points. A la Bourse de Shanghai, l'indice composite a progressé de 0,49%, soit 13,35 points, à 2.747,23 points. De son côté, l'indice composite de la Bourse de Shenzhen a augmenté de 0,48%, soit 7,31 points, à 1.535,98 points.

(Avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/07/2018 à 21:45 :
Je

Je suis étonné de voir à quel point le pouvoir rend les Nations inhumains et en même tant dans une guerre économique sans fin
a écrit le 07/07/2018 à 21:41 :
Votre commentaire
a écrit le 06/07/2018 à 18:18 :
Et dire que certains pensaient que Trump, ce président viril négociait avec la Chine en lui mettant le revolver sur la tempe. Visiblement la Chine n'est pas très impressionnée.
a écrit le 06/07/2018 à 13:16 :
Fallait il en arriver là.... avec ou sans Trump? la question mérite d'être posée
La chine c'est le défi de demain, pour l'amérique mais aussi pour le reste du monde
seul bémol ..... l'europe
Réponse de le 06/07/2018 à 15:16 :
Développez...
a écrit le 06/07/2018 à 10:44 :
Tous les pays du monde sont en déséquilibre commercial ne profitant qu'à la Chine et celle-ci, sans aucun état d'âme, ce qui est logique puisque dictature soutenue par les milliardaires du monde au final, l'histoire ayant déjà connues moult fois la situation, trouve parfaitement normal que le monde se ssaigne pour l'engraisser.

Ça ne vas pas et le monde ferait bien mieux de soutenir TRump mais comme les intérêts des riches passe avant celui-des peuples...

"La politique industrielle au cœur d’une stratégie de puissance: Comment l’État chinois a su exploiter la mondialisation" https://www.monde-diplomatique.fr/2017/12/GOLUB/58218 (gratuit)

"En Chine, la ligne rouge du virage vert: Niveaux extrêmes de pollution" https://www.monde-diplomatique.fr/2017/03/ROCCA/57236

"Les intellectuels et le suffrage universel: En Chine, la démocratie… quand le peuple sera mûr" https://www.monde-diplomatique.fr/2017/03/ROCCA/57236 (gratuit)
a écrit le 06/07/2018 à 10:41 :
Je ne défend ni l’un ou l’autre partie.
En Affaires c’est normal de faire d’abord «  son calcul » anticiper l’avenir, protéger ses entreprises, proposer un plan.

Chacun doit se retrouver avec ses comptes d’abord.

Les affaires sont les affaires , ce n’est pas une histoire d’amitié mais de bon sens.

Ce n’est pas une guerre : c’est un réajustement des positions économiques ( processus normal)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :