Scènes de chaos à Washington, le Capitole envahi, Trump appelle ses partisans à rentrer chez eux

 |  | 683 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : MIKE THEILER)
Des partisans de Donald Trump sont entrés mercredi soir dans le Capitole où le Congrès devait débattre de la certification de l'élection de Joe Biden à la présidence des Etats-Unis. Le Sénat et la Chambre ont suspendu leurs travaux et Donald Trump qui refuse concéder sa défaite a appelé ses partisans à rentrer chez eux pacifiquement, tout en continuant de parler d'élection volée.

Encouragés par les appels à la contestation lancés par la présidence américaine, des partisans de Donald Trump sont entrés de force dans le capitole pour empêcher le Sénat et la Chambre des représentants de certifier la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle de novembre dernier.

Joe Biden a recueilli une majorité de 306 grands électeurs sur les 538 que compte le Collège électoral et s'est imposé au niveau national avec une avance de plusieurs millions de voix.

Donald Trump a électrisé ce mercredi la foule réunie non loin de la Maison blanche en dénonçant les médias et Hillary Clinton, son adversaire de la présidentielle de 2016, ou en présentant les victoires électorales démocrates comme des "explosions de conneries". Tel un pompier pyromane, il a refusé de concéder sa défaite encourageant les plus enragés de ses partisans à envahir le Congrès. Face à la violence qu'il a lui-même allumé, le président a fini par demander aux manifestants de rentrer chez eux, sans mettre fin à la confusion.

LES DERNIERS DÉVELOPPEMENTS (indication horaire en heure de Paris)

22h00 - Donald Trump doit intervenir pour mettre fin au chaos qui s'est emparé de Washington depuis que certains de ses partisans sont entrés dans le Capitole, a déclaré mercredi Joe Biden qui doit lui succéder dans une quinzaine de jours à la Maison blanche.

"Notre démocratie subit une attaque inédite", a déploré Joe Biden, qui a également parlé de "sédition". "Je demande au président Trump d'intervenir à la télévision", a-t-il encore déclaré.

21h40 - Un policier a ouvert le feu sur un individu à l'intérieur du Capitole, rapporte la chaîne d'information NBC News.

21h34 - L'Etat de Virginie envoie 200 policiers pour soutenir les forces de l'ordre à Washington.

21h28 - Selon la chaîne d'information CNN, une femme est dans une situation critique après avoir été blessée à la poitrine par une arme à feu.

21H19 - Donald Trump demande "à tout le monde au capitole de rester pacifiques". "Rappelez vous: nous sommes le parti de la loi et de l'ordre."

21h08 - Kevin McCarty, chef de file de la minorité républicaine à la Chambre des représentants, affirme avoir entendu des coups de feu dans le bâtiment.

21h00 - Des manifestants occupent le fauteuil du président du Sénat.

20h35 - "Soutenez la police du capitole et les forces de l'ordre. Elles sont de notre côté. Restez pacifiques !", écrit Donald Trump sur Twitter.

20h30 - Un groupe de partisans de Donald Trump a pénétré mercredi dans la salle des statues du Capitole. Le maire de Washington instaure un couvre-feu.

19h45 - Mitch McConnell, chef de file de la majorité républicaine au Sénat, s'en prend au président Trump et dit considérer qu'il n'est pas opportun de contester la victoire de Joe Biden. "Les électeurs, les tribunaux, les Etats, tous ont parlé. Si nous allons à leur encontre, les dégâts seraient irréparables pour notre république."

19h30 - Réunis en Congrès, la Chambre des représentants et le Sénat américains ont ouvert mercredi la procédure visant à certifier le résultat du vote des grands électeurs qui a abouti en décembre à la désignation de Joe Biden comme vainqueur de la présidentielle de novembre.

Plusieurs élus républicains, appartenant tant à la Chambre qu'au Sénat, ont prévenu qu'ils entendaient contester ce résultat et jouer leur dernière carte pour empêcher Joe Biden de succéder à Donald Trump, qui affirme depuis deux mois qu'on lui a volé sa victoire sans l'avoir jamais prouvé.

19h15 - "Nous ne concéderons jamais la défaite", a lancé mercredi Donald Trump à plusieurs milliers de partisans, parmi lesquels des militants d'extrême droite, réunis à Washington pour contester la certification imminente par le Congrès des résultats de l'élection présidentielle américaine de novembre.

(version française Nicolas Delame)



(Reuters, rédaction de Washington)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/01/2021 à 8:52 :
Ils sont forts ces américains. Par contre, 4 morts dont 3 "pour des raisons d'urgences médicales" heu... c'est quoi en fait svp ? Et la dame qui a été tuée par la police on peut en savoir plus ? Merci.
Réponse de le 07/01/2021 à 18:55 :
Apparemment la milice du parlement américain a tiré à vue sur les village people (cf. accoutrement des manifestants) tandis qu'un des auteurs de l'attentat de Boston a échappé par "miracle" à la peine capitale.

Il semble clairement que la justice américaine est aveugle...
a écrit le 07/01/2021 à 6:45 :
la chute des Etats Unis s'accélère, TRUMP y aura grandement participé
a écrit le 07/01/2021 à 5:35 :
Les tribunaux US vont etre a la peine. Trump va y passer.
a écrit le 07/01/2021 à 1:30 :
La démocratie américaine va mal par la faute des médias et des réseaux sociaux. Trump s'en est servi jusqu'à rendre ses supporters
aveugles. Cette histoire va fragiliser toutes les démocraties du Monde, ce qui fait bien les affaires de la Russie et de la Chine.
Certains bruits de bottes en appellent d'autres, les temps futurs sont funestes.
Réponse de le 07/01/2021 à 2:00 :
Ah bon!

Vous le francais vous qui supportent la Chine? Des gros mots de votre cote hein?
Réponse de le 07/01/2021 à 16:58 :
@;réponse de Le Bulgare
Toi vouloir dire quoi mieux parler la France ?
a écrit le 06/01/2021 à 22:58 :
c'est United States of Africa .............
Quelle tragédie pour une démocratie et un peuple qui se veulent exemplaires et exceptionnels de se ravaler ainsi au rang des pseudo démocraties !
Réponse de le 07/01/2021 à 1:02 :
En attendant, quoi qu'on pense du personnel politique et du peuple américain, ils ont des institutions démocratiques, des vraies, avec une vraie séparation des pouvoirs, qui tiennent le choc, et des contrepouvoirs qui fonctionnent.
Chez nous, au "pays des droits de l'homme", on peut vraiment pas en dire autant ...
Réponse de le 08/01/2021 à 8:12 :
@panoramix
Le jour où il se passera la même chose en France, j'aurai honte pour mon pays. Ça pourrait arriver un jour chez nous si nous ne tirons pas des leçons de cette histoire. La démocratie américaine a été gravement fragilisée, vous ne pouvez pas nous dire le contraire. Il y a votre ressenti mais il y aussi le ressenti des autres et vous ne pouvez pas ne pas en tenir compte.
a écrit le 06/01/2021 à 22:54 :
Preuve est-il que le triomphalisme démocrate est une fumisterie!

Le peuple américain se soulève contre la dictature des pseudo-élites corrompues.
Réponse de le 07/01/2021 à 1:17 :
@ Megadebt
La quasi moitié des Américains a le cerveau retourné par Trump. Les pseudos élites corrompues sont l'éternelle fable populiste pour conquérir ou garder le pouvoir. Trump devra rendre des comptes, être jugé et embastillé.
a écrit le 06/01/2021 à 22:48 :
L'Amérique avec Trump est une république bannanière. Ces gens sans respect pour la démocratie ont ensuite le culot de donner des leçons de gouvernance au monde. Honte.
Réponse de le 07/01/2021 à 7:04 :
En France, on fait pas mieux.
Réponse de le 07/01/2021 à 7:29 :
@panoramix : Vous avez raison. En France les populistes d'extrême gauche et d'extrême droite ne font pas mieux.
Réponse de le 07/01/2021 à 8:21 :
Réponse @Tototiti : pas besoin d'être aux extrêmes, il suffit juste d'appartenir au centre ou à la social-démocratie. Dit autrement, d'être ni de droite ni de gauche, comme votre copain Macron.
a écrit le 06/01/2021 à 22:26 :
Quand on connaît le sérieux de la sécurité aux Etats-Unis, avec des gardes qui ne plaisantent pas, on se dit qu'on a laissé entrer ces manifestants égarés. Une manipulation qui répond sans doute pacifiquement à une gesticulation totalement déplacée ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :