Trump vise Bruxelles et menace à nouveau de se retirer de l'OMC

Le président américain a déclaré dans un entretien à l'agence de presse Bloomberg News que la proposition de l'Union européenne d'éliminer les droits de douanes dans le commerce automobile entre les deux pays n'était pas satisfaisante. Pour accentuer la pression, il a renouvelé sa menace de se retirer de l'OMC.

2 mn

Donald Trump juge la proposition de l'UE sur le commerce de l'automobile insuffisante et menace de sortir de l'OMC.
Donald Trump juge la proposition de l'UE sur le commerce de l'automobile insuffisante et menace de sortir de l'OMC. (Crédits : LEAH MILLIS)

Une fois de plus, Donald Trump n'a pas mâché ses mots, cette fois, en menaçant ni plus ni moins de quitter l'OMC, soit la principale organisation de régulation du commerce internationale.

"S'ils ne font pas de progrès, je me retirerai de l'OMC", a averti Trump en qualifiant l'accord portant création de l'organisation "du pire accord commercial jamais conclu".

Le président américain menace régulièrement de sortir de l'OMC afin d'accentuer la pression sur ses partenaires commerciaux pour obtenir des accords commerciaux plus favorables à l'économie américaine.

Cette fois, c'est une proposition de l'Union Européenne qui a fait sortir Donald Trump de ses gonds. Bruxelles, à travers sa commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, a proposé de supprimer toutes taxes douanières sur les importations automobiles si les Etats-Unis faisaient de même.

"Nous sommes prêts à réduire à zéro nos droits de douane même sur les automobiles. Tous les droits de douane à zéro si les Etats-Unis font de même. Il faut que ce soit réciproque", a-t-elle expliqué devant une commission au Parlement européen.

Une proposition de l'UE jugée insuffisante

Pour Donald Trump, "ce n'est pas suffisant". "Leurs consommateurs ont l'habitude d'acheter leurs voitures, pas d'acheter nos voitures", a souligné ce dernier, qui s'est souvent dit irrité par le fait de voir des Mercedes dans les rues de New York. En juin dernier, Il avait menacé d'imposer une taxe de 25 % sur les voitures importées et a demandé au ministère du commerce d'enquêter sur la question.

Le président américain est engagé sur plusieurs bras de fer en matière de commerce. Il est en guerre ouverte avec la Chine contre lequel il a récemment lancé des taxes sur plusieurs dizaines de milliards de dollars de produits. Il a d'ailleurs comparé l'Union européenne à la Chine pour justifier sa détermination à faire plier Bruxelles.

"L'Union européenne est presque aussi terrible que la Chine, mais en plus petit", a-t-il lancé.

La politique du rapport de force

Cette semaine il est parvenu à un accord avec le Mexique et il tente désormais de convaincre le Canada de souscrire à cet accord. Ottawa juge toutefois que de nombreuses divergences persistent. Le Premier ministre canadien a été jusqu'à déclarer: "pas d'accord est mieux qu'un mauvais accord".

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a également prévenu qu'il était prêt à riposter à d'éventuelles taxes de Washington sur les voitures européennes.

Donald Trump est convaincu que seul le rapport de force permet d'obtenir des résultats. Il juge par exemple que si les Etats-Unis gagnent enfin des recours auprès de l'OMC, c'est principalement en raison de la menace de quitter cette organisation.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 03/09/2018 à 9:51
Signaler
"L'Union européenne est presque aussi terrible que la Chine, mais en plus petit" Quelle classe ! "Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker" Hé dire qu'il est encore là lui... -_- Vite un frexit.

à écrit le 02/09/2018 à 16:27
Signaler
Toute ses grosses organisations mondialistes ont peur de disparaître sans la présence des USA en leur sein et ne plus pouvoir manipuler la planète!

à écrit le 01/09/2018 à 19:23
Signaler
Je vous ferai remarquer si nous avons gagné des guerres avec qui ? alors vaut mieux y regarder de près , il me semble .Ils étaient là à chaque fois , même si l'on leurs reproche la ponctualité .

le 02/09/2018 à 10:57
Signaler
1/ mwais ils ont pas eu l'air d'être vraiment venus pour nous, déjà le fascicule "nos amis les français" fait par leur état major à leur troupes stationnés en france dit qu'il ne sont venus que parce qu'on était le port le plus proche, leurs troupes ...

le 03/09/2018 à 11:36
Signaler
ils n'étaient pas là par solidarité mais pour leur propre intérèt ! Rappelez-vous pourquoi il sont intervenus dans le second conflit mondial ........

à écrit le 01/09/2018 à 12:02
Signaler
Il a parfaitement raison sur l'U.E nous taxons leurs véhicules à 30%, 10%UE+20% pour notre pays . Pour l'instant la réciproque est loin d'être en leur faveur. L'U.E doit revoir les taxations à tous niveaux pour éviter une guerre économique dont nous ...

le 01/09/2018 à 15:57
Signaler
Assez de ce genre de discours qui consiste à dire qu'il faut céder du terrain encore et toujours devant les USA sans aucune contrepartie. La guerre économique a déjà commencé, tout ce que vous proposez c'est de la perdre sans combattre. Regardez l...

le 01/09/2018 à 20:39
Signaler
Pour les voitures les taxes c'est 10% pour l'UE et 2,5% pour les USA.Pour les camions c'est l'inverse.C'est Trump qui veut les mettre à 25%.S'il y a bien un "protectionnisme" sur certains secteurs, l'alimentation (justifiée) par exemple,la moyenne ...

à écrit le 01/09/2018 à 10:58
Signaler
Qui a envie d'acheter une voiture américaine? Trump de trompe. Si on n'achète pas des voitures américaines, c'est que leur offre ne correspond à pas notre marché. Et si les ventes européennes de voitures (surtout allemandes) se portent bien aux USA, ...

à écrit le 01/09/2018 à 10:05
Signaler
Et bien qu'il se retire de l'OMC, je ne vois pas ce que ça changerait, à part qu'il ne pourra plus la quitter une seconde fois. Il faut juste lui dire qu'on s'en moque .

à écrit le 01/09/2018 à 9:45
Signaler
Trump serait plus une solution qu'un problème en souhaitant casser cette mondialisation qui a détruit les capacités productives des US et de l'Europe, et qui est également un désastre écologique... SI nous avions une Europe non vassalisée et ne voyan...

à écrit le 01/09/2018 à 8:25
Signaler
La loi du plus fort! facile avec une Europe qui ne pense qu'à l'intérêt des entreprises en méprisant les peuples!

le 01/09/2018 à 9:46
Signaler
En voila une remarqie intelligente ! C'est bien entendu ironique, l'Europe ne joue pas a loi du plus fort. Il y a des accords entre les EU et L'EU qui equilibrent le commerce entre les deux partenaires les americains ne se privent pas de plus nous ta...

le 01/09/2018 à 10:54
Signaler
De votre petit intérêt à vous simplement, non !? Que cela vous apporte plus dans jamais vous impacter !?

à écrit le 01/09/2018 à 0:02
Signaler
et voilà le cac replonge, merci les usa, vous avez plantés l'éco en 2008, maintenant vous nous avez mis trump, la prochaine fois ça va être quoi votre crise de la super-dette ?! Encore une fois, j'étais sur le point de vendre mes valeurs de mon PEA ...

le 01/09/2018 à 7:59
Signaler
"le gus se remet à terroriser les investisseurs, y'a pas 15-20j de suite sans que ce mec bousille l'économie. " Les investisseurs, lesquels ? Ceux qui possèdent majoritairement les actions de votre PEA ? Vous n' avez tjrs pas co...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.