Ukraine : si Poutine avait été une femme..., il n'y aurait pas « cette guerre folle de macho », dit Johnson

Pour Boris Johnson, Premier ministre britannique, si le président russe Vladimir Poutine avait été une femme, il n'y aurait pas eu de guerre en Ukraine. Evidemment, le maître du Kremlin n'a perdu l'occasion de rappeler le rôle de Margaret Thatcher dans la guerre des Malouines qui a opposé le Royaume-Uni à l'Argentine en 1982. Au-delà de ces moqueries, en marge du sommet de l'Otan, Britanniques comme Américains ont annoncé renforcer leur aide financière et militaire à l'Ukraine.
(Crédits : POOL New)

Mais quelle mouche a piqué Boris Johnson pour tenir une telle déclaration : « Si Poutine était une femme,  je ne pense pas qu'il se serait embarqué dans cette guerre folle de macho ». Quand on a eu comme prédécesseur Margareth Thatcher, c'est donné le bâton pour se faire battre. Vladimir Poutine ne s'est pas fait prier : « J'aimerais rappeler les évènements de l'histoire moderne où Margaret Thatcher a décidé de lancer une offensive contre l'Argentine pour le contrôle des îles Malouines » en 1982, a-t-il déclaré. « Voilà, une femme a pris la décision sur le début d'une guerre qui s'est soldée par une victoire britannique la même année ».

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, sur Telegram, en a rajouté une couche : « Boris Johnson a l'imagination coquine, qu'est-ce que les Sept ont bien pu faire ensemble? », a-t-elle demandé, en référence au sommet des dirigeants des sept principales puissances du G7.

Les Américains et les Britanniques débloquent des fonds pour l'Ukraine

Des moqueries de cour de récréation qui cachent probablement de la colère alors que le sommet de l'Otan s'achève ce jeudi à Madrid. En effet, en marge de la rencontre, Londres et Washington ont annoncé renforcer leur aide, militaire et économique, à l'Ukraine.

Le gouvernement britannique a annoncé débloquer un milliard de livres (1,16 milliard d'euros) d'aide supplémentaire à l'Ukraine pour répondre à l'invasion russe, comprenant des systèmes de défense anti-aérienne et des drones.

Ces nouveaux fonds vont porter l'aide militaire britannique à Kiev à 2,3 milliards de livres, a précisé Downing Street dans un communiqué, qualifiant cette augmentation importante de « nouvelle phase » dans le soutien occidental qui doit permettre à l'armée ukrainienne de lancer des contre-offensive.

De leur côté, les Etats-Unis ont annoncé le versement d'une tranche de 1,3 milliard de dollars d'aide économique, dans le cadre d'un plan de soutien de 7,5 milliards promis par Washington en mai, alors que le déficit budgétaire ukrainien se creuse de 5 milliards de dollars par mois

 « L'Ukraine peut compter sur nous aussi longtemps qu'il le faudra », a déclaré mercredi le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, évoquant une « obligation morale et politique » pour l'Alliance atlantique.

Poutine ne s'inquiète plus de l'élargissement de l'OTAN à la Suède et à la Finlande

L'organisation a aussi validé son élargissement à la Suède et la Finlande. Vladimir Poutine, dans une étonnante volte-face, ne s'en offense plus : « Si la Finlande et la Suède le souhaitent, qu'elles y adhèrent. C'est leur affaire, elles peuvent adhérer où elles veulent.  Nous n'avons pas de différends territoriaux, il n'y a rien qui pourrait nous déranger du point de vue de l'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'Otan ».

Pourtant, jusqu'à cette déclaration, la Russie a jusqu'ici dénoncé les aspirations des deux pays nordiques, y voyant notamment un « facteur déstabilisateur » pour les affaires et la sécurité internationales. Vladimir Poutine, le 16 mai dernier, déclarait ainsi : « Un tel élargissement de l'Otan ne constitue pas une menace immédiate mais le déploiement d'infrastructures militaires sur les territoires de ces pays entraînera bien sûr une réponse ». Son discours s'est donc sensiblement adouci et, pourtant, il est toujours bien un homme.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 30/06/2022 à 9:27
Signaler
N'a t'il pas rajouté que les partisans de l'OTAN étaient des femmes qui attendaient de faire "les soldes" en Ukraine?;-)!

à écrit le 30/06/2022 à 8:21
Signaler
Un excès de zèle d'un acteur du Spectacle, les politiciens n'ayant plus que ça, leur jeu de comédien(nes), ne décidant plus de rien, spectateurs d'eux-mêmes ben ils parlent, ils font les malins, ils font monter leur côte. Cela reste idiot nous sommes...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.