Le déficit public espagnol dérape

Le gouvernement espagnol table désormais sur un déficit budgétaire de 3,6% en 2017, soit 0,5 point de plus que prévu initialement. Il a également abaissé sa prévision de croissance à 2,9%, contre 3,2%.
Le déficit public sera supérieur de 0,5 point à ce qui était prévu.
Le déficit public sera supérieur de 0,5 point à ce qui était prévu. (Crédits : © Paul Hanna / Reuters)

L'Espagne prévoit un déficit budgétaire de 3,6% en 2017, un demi-point de plus que les 3,1% auxquels elle s'était engagée, dans un budget provisoire transmis samedi à la Commission européenne par le ministère de l'Economie.

Madrid, qui a déjà frôlé une amende de la Commission européenne pour ne pas avoir respecté ses engagements en 2015, évoque pour justifier ce nouveau dérapage la situation du gouvernement sortant, chargé des affaires courantes après près de dix mois de blocage politique et qui ne peut pas réaliser de coupes budgétaires ou augmenter les dépenses.

Des mesures insuffisantes

Le rapport consulté par l'AFP reconnaît que les mesures envisagées par le gouvernement, notamment un prélèvement anticipé de l'impôt sur les sociétés dont il espère tirer 8 milliards d'euros, ne seront pas suffisantes et "devront être nécessairement complétées par le nouveau gouvernement".

Depuis le début de la crise économique en 2008, le déficit de l'Espagne a toujours été supérieur aux engagements européens du pays, quatrième économie de la zone euro.

La Commission européenne a brandi à plusieurs reprises la menace de sanctions comme la suspension des fonds structurels destinés à l'Espagne si elle ne respectait pas ses engagements.

Chômage et croissance molle en perspective

Madrid avance également des prévisions macroéconomiques plus pessimistes. La prévision de croissance du PIB est ramenée à 2,9% pour l'année 2016, alors que la banque centrale prévoyait 3,2%. Pour 2017, la prévision de la banque d'Espagne, 2,3%, est maintenue. Le taux de chômage devrait s'établir, selon ces prévisions, à 19,7% en 2016 et 17,8% en 2017.

Après plusieurs années de crise qui ont amené l'Espagne à avoir le deuxième plus fort taux de chômage de la zone euro, la croissance est repartie en 2014 et le chômage, qui avait atteint jusqu'à 27%, a reflué.

Fin du blocage politique ?

Mais le blocage politique ayant découlé des législatives de décembre 2015, lors desquelles le parti conservateur de Mariano Rajoy a perdu sa majorité absolue, a fait craindre aux milieux économiques et au ministre Luis de Guindos un ralentissement de l'économie.

Ce blocage pourrait prendre fin dans les prochaines semaines si les députés du Parti socialiste, deuxième parti d'Espagne, décidaient de s'abstenir pour permettre à Rajoy de former un gouvernement.

Contactée dimanche par l'AFP, la Commission européenne n'a pas souhaité faire de commentaire.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 17/10/2016 à 13:35
Signaler
GB et ESAPGNE = même combat . Des gouvernements de droite qui ont piqué dans les poches des classes moyennes pour financer les baisses d'impôts des plus aisée. Et qui ont fait des relannces KEYNESIENNES, par du déficit. Et qui maintenant, n'arrive...

le 18/10/2016 à 7:25
Signaler
il est certain que , si l'on compare les deficits et le traux de croissance de la France , et de l'Espagne , on voit très nettement ou est ...la bonne gestion ! Un peu de serieux , cher monsieur vaudrait mieux que voter aveuglement idéologique .

à écrit le 17/10/2016 à 0:57
Signaler
france : Plus de déficit, et 3 fois moins de croissance que l'Espagne QUI A REFORME COMME TOUS LES 28 SAUF FRANCE : 30% de son budget chaque année est déporté sur emprunts à charge des jeunes et des enfants. CA DEGOUTE DE VOTER : une feuille de papie...

le 17/10/2016 à 10:22
Signaler
Evidemment trois fois moins de croissance, le PIB Français n'a pas diminué de quasiment 10% en 5 ans hein, donc l'Espagne ne fait que du rattrapage, aucunement le résultat de réformes vertueuses. Les "réformes" que les Espagnols ont fait, c'est tout ...

le 18/10/2016 à 7:32
Signaler
pour ...clairvoyant : au lieu de rester cantonné " tout près de la frontiére espagnole " , allez donc voir , à Madrid que vous citez ou dans le sud de l'Espagne ...et vous verez si ce n'est que du " rattrapage " ; l'Espagne s'est reformée et s'est re...

à écrit le 16/10/2016 à 22:30
Signaler
L'Espagne, tout comme la France, présente encore un affichage du déficit ramené a un montant qui n'est pas le budget. Les 3,6% sont rapportés au PIB du Pays, et non au budget lui-même, mais tout comme en France et ailleurs pour enfumer les gogos... ...

à écrit le 16/10/2016 à 21:26
Signaler
Mais que fait S&P?...on ne les entend plus avec ceux là avec leur triple A+ ou je ne sais quoi! Les medias nous faisaient trembler à l'idée que notre note allait être dégradée....une fois de plus de l'agitation pour du rien, du néant....le monde cont...

le 18/10/2016 à 7:34
Signaler
...les medias ( français ) ne risquent pas de beaucoup vous en parler ...devinez pourquoi .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.