Les Français placent l’épargne au cœur des bonnes résolutions pour 2014

 |   |  310  mots
41% des Français interrogés par Ipsos pour ING Direct assurent que leur épargne a diminué, en 2013. REUTERS.
41% des Français interrogés par Ipsos pour ING Direct assurent que leur épargne a diminué, en 2013. REUTERS. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Plus de 90% des Français interrogés par Ipsos pour le compte d’ING Direct affirment vouloir se montrer plus responsables financièrement, cette année. 55% d’entre eux estiment en effet que la crise a eu des conséquences négatives sur leur épargne, au cours des trois derniers mois.

Le début d'année est propice à la prise de bonnes résolutions. Certains décident par exemple de se remettre au sport, d'autres, de faire des économies. Ainsi, 91% des Français interrogés par l'institut Ipsos pour le compte de la banque en ligne ING Direct entendent se montrer plus responsables sur le plan financier, en 2014. Une proportion qui n'excède pas 79% pour l'ensemble des Européens.

 Concrètement, les Français ont l'intention de diminuer le montant de leurs dettes, de mettre le holà à leurs dépenses et, surtout, d'épargner davantage. Pourtant, leur taux d'épargne (rapport entre l'épargne et le revenu disponible brut) s'élève à 15,7% en moyenne, contre 11% seulement en Europe, selon les données d'Eurostat.

 41% des Français assurent que leur épargne a diminué, en 2013

 Oui, mais 55% des Français estiment que la crise économique a eu des conséquences négatives sur leurs finances personnelles, au cours des trois derniers mois. Ils n'étaient que 46% à exprimer pareil ressenti un an plus tôt. A l'inverse, leurs voisins européens ne sont plus que 41% à affirmer que leur épargne a souffert de la crise, contre 44% il y a un an. Plus précisément, 41% des Français interrogés par Ipsos assurent que le montant de leur épargne a diminué, en 2013. Les Allemands, par exemple, ne sont que 30% à partager ce constat.

 Les Français sont si pessimistes au sujet de leur épargne que 54% d'entre eux estiment que leurs économies ne seraient pas suffisantes pour leur permettre de subvenir à leurs besoins durant trois mois, en cas de baisse drastique de leurs revenus. Une proportion là encore très supérieure à la moyenne européenne (39%). Il faut dire qu'une autre enquête Ipsos, réalisée cette fois pour le compte de Publicis, avait montré en mai dernier que la France était championne d'Europe du pessimisme.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/01/2014 à 11:26 :
c'est une bonne chose de faire des économies, si on le peut) ! , par les temps qui courent, mais de toute façon, elles seront bouffées" par l'inventivité exceptionnelle "de nos chers dirigeants qui lorgnent sounoisement et cupidement dessus! ; des taxes vont bien être inventées et autres friandises, pour se les accaparer!! plus que sûr et certain !! pauvres Français ! décidemment....
a écrit le 07/01/2014 à 11:21 :
c'est une bonne chose de faire des économies, si on le peut) ! , par les temps qui courent, mais de toute façon, elles seront bouffées" par l'inventivité exceptionnelle "de nos chers dirigeants qui lorgnent sounoisement et cupidement dessus! ; des taxes vont bien être inventées et autres friandises, pour se les accaparer!! plus que sûr et certain !! pauvres Français ! décidemment....
a écrit le 07/01/2014 à 11:21 :
c'est une bonne chose de faire des économies, si on le peut) ! , par les temps qui courent, mais de toute façon, elles seront bouffées" par l'inventivité exceptionnelle "de nos chers dirigeants qui lorgnent sounoisement et cupidement dessus! ; des taxes vont bien être inventées et autres friandises, pour se les accaparer!! plus que sûr et certain !! pauvres Français ! décidemment....
a écrit le 07/01/2014 à 11:20 :
c'est une bonne chose de faire des économies, si on le peut) ! , par les temps qui courent, mais de toute façon, elles seront bouffées" par l'inventivité exceptionnelle "de nos chers dirigeants qui lorgnent sounoisement et cupidement dessus! ; des taxes vont bien être inventées et autres friandises, pour se les accaparer!! plus que sûr et certain !! pauvres Français ! décidemment....
a écrit le 07/01/2014 à 11:20 :
c'est une bonne chose de faire des économies, si on le peut) ! , par les temps qui courent, mais de toute façon, elles seront bouffées" par l'inventivité exceptionnelle "de nos chers dirigeants qui lorgnent sounoisement et cupidement dessus! ; des taxes vont bien être inventées et autres friandises, pour se les accaparer!! plus que sûr et certain !! pauvres Français ! décidemment....
a écrit le 07/01/2014 à 9:16 :
L'immobilier est en berne, le livret A est en berne, la Bourse caracole.
Les assurance vie un peu équilibrées ou dynamiques aussi.
C'est sûr que celui qui met toute son épargne dans l'immobilier a du souci à se faire.
Le tout est une question de dosage et pas de quoi broyer du noir !
Les impôts augmentent certes, mais cela aurait été le cas de toutes façons vu la dette et l'inertie des dépenses de l'Etat, sans parler de l'immobilisme des français qui sont pour la baisse des dépenses à condition de n'être pas concerné directement !
a écrit le 07/01/2014 à 8:05 :
Y aura t'il assez de ponts en France pour abriter les Français que Hollande a mis à la rue. C'est étonnant, on ne parle plus des sans abris du Canal Saint Martin cette année.
a écrit le 07/01/2014 à 6:58 :
Economiser : beaucoup y pensent mais combien pourront le faire ? Avec les taxes patronales les plus élevées au monde qui retirent une grande partie du pouvoir d'achat aux salariés, complétées par des impots sur le révenu élevés également, des taux de TVA qui augmentent, peu de Français pourront réellement économiser. La lessiveuse UMPS tourne à plein régime depuis 40 ans (et malgré cela, la dette de la France explose). Sans parler des couts pour se loger en France. FH vous souhaite une bonne année 2014 !
a écrit le 06/01/2014 à 21:28 :
Il faut savoir que ce que les gens pensent avoir économisé à déja été dépensé hiers par d'autres
a écrit le 06/01/2014 à 17:18 :
Un proverbe dit mieux vaut dépenser aujourd'hui ce que HOLLANDE risque de te prendre demain.
a écrit le 06/01/2014 à 16:04 :
On ne sera jamais des fourmis, on cède facilement au chant des cigales ! des pays comme l'Espagne, Portugal et l'Italie se redressent peu à peu du fait des réformes préconisées par Bruxelles et par la BCE et qui ont été suivies par eux. La France a fait une "quenelle" à ces réformes comme un enfant d'école maternelle qui dit "Na!" à sa prof. Voilà la France s'enfonce et ce ne sera pas avec Hollande I ni Sarkozy II qu'elle sortira de ce tunnel.
a écrit le 06/01/2014 à 16:03 :
le taux d'épargne comprend les remboursements d'un achat immobilier.
Avec un marché immobilier très cher (par rapport à l'Allemagne par exemple ou au Portugal), le taux est artificiellement haut.
Pourquoi ne pas faire apparaître le taux hors immobilier ?
Réponse de le 07/01/2014 à 7:06 :
Le taux hors immobilier serait intéressant. Je pense qu'il est très faible (ceci à cause du millefeuille fiscal (taxes patronales, impot sur le revenu, TVAs) qui essore complètement les salariés en France.
a écrit le 06/01/2014 à 13:49 :
En même temps nous sommes un pays prospère. Les Français ont matériellement tout ce dont quelqu'un de raisonnable peut souhaiter. On me filerait un chèque de 10 000 euros, je l'épargnerais direct!
Réponse de le 07/01/2014 à 7:02 :
Il y a malheureusement beaucoup de pauvreté en France. Le montant moyen d' épargne des français est de 10 000 euros (dixit les banquiers) ce qui est très faible. Non, les Français ne roulent pas sur l' or !
a écrit le 06/01/2014 à 13:49 :
En même temps nous sommes un pays prospère. Les Français ont matériellement tout ce dont quelqu'un de raisonnable peut souhaiter. On me filerait un chèque de 10 000 euros, je l'épargnerais direct!
Réponse de le 06/01/2014 à 15:40 :
Tous propriétaires... mon oeil. Quand les pétrodollars sont convertis en immobilier français vous obtenez un pays en faillite.
a écrit le 06/01/2014 à 12:38 :
une intox pour alimenter un systeme en faillitte

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :