La Monnaie de Paris, un futur lieu touristique

 |   |  923  mots
La Monnaie de Paris s'ouvre au public. Photo : Mbzt
La Monnaie de Paris s'ouvre au public. Photo : Mbzt (Crédits : Reuters)
Un nouvel espace touristique va bientôt ouvrir ses portes. Ou plutôt réouvrir. La Monnaie de Paris s'apprête à accueillir le public dans un nouveau bâtiment plus convivial, entièrement auto-financé.

Plus qu'un musée, un lieu de vie. Le projet "MétaLmorphoses", qui vise à transformer la Monnaie de Paris en véritable espace public, touche à sa fin, et le bâtiment va rouvrir ses portes "métaLmorphosé". L'espace historique comptera désormais avec le restaurant du chef triplement étoilé Guy Savoy, des expositions temporaires d'art contemporain ainsi qu'un parcours parmi les artisans d'art présents sur le site.

Une entreprise peu ouverte au public

"La première et sûrement dernière usine de Paris", indique Christophe Beaux, Président Directeur Général de la Monnaie de Paris. Idéalement située face au Louvre sur les bords de Seine, la Monnaie de Paris est la plus vieille entreprise du monde. Elle est officiellement créée en 864 avec l'édit de Pitres. Charles II y décréta la création d'un atelier monétaire parisien attaché à la Couronne, dans le but de rétablir une unité territoriale, divisée à l'époque en de nombreux ateliers monétaires répartis sur tout le territoire.

De nos jours la Monnaie de Paris possède toujours sa fonction initiale de fabrication de la monnaie courante mais elle se charge aussi de la production de monnaies courantes étrangères, de monnaies de collection françaises mais fabrique et commercialise aussi les médailles et décorations officielles ou militaires.

Le projet "MétaLmorphose", amorcé en 2009, vise à répondre aux nouvelles attentes du tourisme et des visiteurs français, désireux de s'approprier le patrimoine national.
L'ouverture de la Monnaie de Paris au public permet en ce sens de proposer de nouvelles fonctions attractives autour d'offres culturelles.

 

Un budget conséquent

L'investissement pour l'ensemble des travaux aura coûté près de 70 millions d'euros. Une somme entièrement apportée par l'entreprise, ne bénéficiant d'aucune subventions. C'est en effet l'activité commerciale de la Monnaie de Paris qui a permis la concrétisation du projet. La Monnaie de Paris est actuellement à la recherche de 5 millions d'euros pour mécéner une partie de son projet MétaLmorphoses.

Mais Christophe Beaux, PDG de la Monnaie de Paris, croit à la rentabilité du projet : 

"A terme l'ensemble des flux de recettes, émanant de la location d'espace aux intervenants, des activités culturelles et expositions payantes ainsi que des boutiques, devraient générer 10 millions d'euros par an avec un taux de rendement interne de 8%"

Cependant cette prévision de recette ne sera effective que lorsque tous les modules de la Monnaie de Paris seront ouverts, c'est à dire en 2016. Le projet, à ce rythme, devrait être rentabilisé en sept ans.

 

Les principaux changements

Tout d'abord l'ouverture au sens propre du terme s'organise autour d'un accès ouvert sur les rues qui bordent le bâtiment. En effet il sera désormais possible de traverser la Monnaie de Paris de part en part. Le public pourra ainsi passer par les jardins et cours intérieures de l'édifice pour déambuler entre la rue Guénégaud et la place Condorcet.

Un nouveau parcours permettra de découvrir les ateliers d'art et les collections de la Monnaie de Paris. Des expositions temporaires d'art contemporain s'implanteront au sein de l'édifice et compléteront la programmation culturelle de la Monnaie de Paris.

"Le plus beau restaurant de Paris" annonce déjà Christophe Beaux. Le restaurant étoilé de Guy Savoy aura une place importante et devrait attirer les visiteurs en mal de mets raffinés. Son restaurant, actuellement situé rue Troyon dans le 17e arrondissement de Paris, sera transféré à la Monnaie de Paris dans les salons du premier étage avec vue sur la Seine. Une brasserie le « MétaLcafé » verra également le jour dans les rues piétonnes de l'enceinte et proposera des plats moins onéreux que ceux du restaurant.

D'un point de vue plus commercial la boutique de la Monnaie de Paris sera rénovée et un  « concept store » proposera les produits de certaines grandes marques françaises. Enfin le programme « Factory » accueillera un artiste pendant un an dans les ateliers de la Monnaie de Paris.

La manufacture devrait reprendre place au centre du bâtiment et lui redonnera pour l'occasion sa fonction première : celle de battre monnaie.

La réouverture du site et ses premières expositions

La réouverture officielle du site aura lieu le 25 octobre 2014 et devra dores et déjà proposer plusieurs expositions temporaires d'art contemporain, sous le commissariat de Chiara Parisi, directrice des programmes culturels.  Celle de Paul McCarthy et sa Chocolate Factory sera la première exposition présentée le 25 octobre 2014. S'en suivront les expositions de Marcel Broodthaers, de Tatiana Trouvé, de Pawel Althamer, Thomas Schütte ainsi que celle de Chris Burden.

Le restaurant sera également inauguré pour l'occasion tout comme le nouveau bâtiment de la gravure. En revanche il faudra attendre début 2016 pour assister à la réouverture de l'ensemble du site avec les boutiques, la brasserie, la visite des ateliers, le jardin et les rues piétonnes.

" Ce lieu pourrait attirer un public nouveau" souligne le Président Directeur Général de la Monnaie de Paris. L'objectif de cette métamorphose est de doubler le nombre de visiteurs et de permettre aux passants de s'approprier le site longtemps fermé au public.

" Dans notre société il faut que perdure ce sens de la transmission (...) nous, nous fabriquons des objets supports de certains moments de la vie", assure Christophe Beaux. Une réouverture prometteuse qui devrait constituer à terme une nouvelle place du tourisme français.

Photo : Mbzt

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :