Bruxelles valide le rachat des actifs de Fortis par BNP Paribas

 |   |  221  mots
En échange du feu vert de la Commission européenne au rachat de Fortis Banque Belgique, Fortis Banque Luxembourg et Fortis Insurance Belgium, BNP Paribas devra céder une filiale présente dans les cartes de crédit en Belgique et au Luxembourg. La Commission annonce également dans un autre communiqué, qu'elle autorise une aide au sauvetage et à la restructuration de Fortis Banque et Fortis Banque Luxembourg.

La Commission européenne a annoncé ce mercredi qu'elle autorisait le rachat d'importants actifs du bancassureur belgo-néerlandais Fortis - Fortis Banque Belgique, Fortis Banque Luxembourg et Fortis Insurance Belgium - par BNP Paribas. (Retrouvez le communiqué de la Commission européenne).

En retour, Bruxelles exige la cession par la banque française d'une  filiale présente dans le secteur des cartes de crédit en Belgique et au Luxembourg, Paribas Personal Finance Belgium (PFB), anciennement Cetelem Belgium.

La Commission européenne précise que cette condition a déjà été acceptée par BNP Paribas.

Par ailleurs, la Commission annonce dans un autre communiqué qu'elle autorise une aide au sauvetage et à la restructuration de Fortis Banque et Fortis Banque Luxembourg. Elle rappelle que cette aide a été approuvé en vertu des règles du traité CE relatives aux aides d'état un paquet de mesures octroyé entre le 29 septembre et le 5 octobre 2008 par la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas à Fortis Banque et Fortis Banque Luxembourg,en raison de la crise.

La Commission rappelle aussi que "Compte tenu de la taille de Fortis Banque, sa part du marché de la banque de détail et la crise ambiante sur les marchés financiers, une défaillance de la banque aurait entraîné un risque systémique dans le secteur financier".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :