Le "petit Madoff" condamné à 110 ans de prison

 |   |  283  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le financier américain Allen Stanford avait été reconnu coupable en mars dernier d'avoir trompé quelque 30.000 investisseurs de plus de 100 pays avec des investissements bidon.

Le financier américain Allen Stanford a été condamné jeudi à 110 ans de prison pour une escroquerie à la Madoff portant sur 7 milliards de dollars, a indiqué l'accusation.

Allen Stanford, surnommé le "petit Madoff " en référence à l'escroc new-yorkais condamné à 150 ans de prison, avait été reconnu coupable en mars dernier d'avoir trompé quelque 30.000 investisseurs de plus de 100 pays avec des investissements bidon via la Banque Stanford International, basée sur l'île antillaise d'Antigua.

Les enquêteurs n'ont pas trouvé trace de 92% des 8 milliards de dollars que la Banque prétendait avoir en actifs et réserves obligatoires.

Stanford, 62 ans, a passé les trois dernières années en prison et ne sera probablement plus jamais remis en liberté.

Le juge fédéral David Hittner a prononcé la sentence lors d'une audition tenue à Houston (Texas, sud), a indiqué à l'AFP une porte-parole du ministère de la justice américaine.

Gravement battu lors d'une bagarre en prison, Allen Stanford avait été déclaré temporairement inapte à un procès après être devenu dépendant aux médicaments antidouleur et aux antidépresseurs.

Il a essayé d'obtenir un non-lieu dans cette affaire en arguant que les médicaments et les coups avaient endommagé sa mémoire, mais sa requête a été rejetée par le juge.

En mars, le jury avait reconnu Stanford coupable de 13 des 14 chefs d'accusation pour escroquerie, complot, blanchiment d'argent et obstruction à la justice.

Ce Texan, qui a aussi acquis la nationalité antiguaise au temps de sa splendeur, est accusé d'avoir monté une fraude pyramidale en vendant des produits financiers fictifs aux rendements exceptionnels. Les investisseurs étaient rémunérés grâce aux fonds apportés par les nouveaux arrivants.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2012 à 10:52 :
Mais tous les banquiers font la même chose, la "pyramide de PONZI" c est le B.A à BA de l apprentissage des élites bancaires, qui prêtent de l 'argent qu il ne possèdent pas, enfin si en virtuel; Alors tous ces margoulins qui vont en prison, c 'est la majorité des banquiers qui devrait aller en prison, un bon exemple l Islande.

Ce que ne voulait pas Christine LAGARDE pour la France, que les clients retirent leur argent des banques, pourquoi car les banquiers ne possèdent en réalité que 30 à 40 pour-cent du montant des dépôts en espèces, normal quand on crée de la monnaie virtuel et que les peuples commencent à savoir qu'elle est l'escroquerie bancaire à grande échelle.

Quelques citations :
« Il est bon que le peuple ne comprenne pas notre système bancaire et monétaire, car si c'était le cas, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin. » (Henry Ford)
« It is well enough that people of the nation do not understand our banking and monetary system, for if they did, I believe there would be a revolution before tomorrow morning. »

Donnez moi le contrôle sur la monnaie d'une nation, et je n'aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois.
Mayer Amshel Rothschild (1743-1812)

Dans son essence, la création de monnaie ex nihilo actuelle par le système bancaire est identique à la création de monnaie par des faux-monnayeurs. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents.
Maurice Allais, prix Nobel d?économie

Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et l'industrie privée me semble l'entité adéquate pour le faire .
David Rockefeller

Si vous permettiez aux banquiers d'émettre l'argent d'une nation, ils ne se soucieraient pas des lois.
Baron Rothschild

Nous aurons un gouvernement mondial, que cela plaise au non. La seule question est de savoir s?il sera créé par conquête ou par consentement.
Paul Warburg, banquier, le 17 février 1950 devant le Sénat américain

Et la cerise sur le gateau...
Les banquiers américains ont prêté des sommes considérables à Hitler qui les a remboursé en pillant l?Europe. Ces mêmes banquiers ont continué à s?enrichir en accordant des emprunts pour la reconstruction de l?Europe dévastée d?après guerre. »
Un juriste américain
Réponse de le 15/06/2012 à 12:22 :
+1
Nos bankgsters en Europe sont condamnes à ...recevoir des bonus....
Réponse de le 15/06/2012 à 12:46 :
Et oui la fausse monnaie papier Euro, je l'écris depuis longtemps, et c'est pourquoi il est urgent d'acheter de l'or physique pour protéger et sauver nos économies, avant de tout perdre.
Réponse de le 15/06/2012 à 17:05 :
Les banques détiennent suelement 10% de fonds propre... mais si les "mechantes" banque ne créaient pas de la monnaie virtuel comme elles le font actuellement, personne ne pourrait emprunter ... ni les particuiers pour devenir propriétaire ou pour s'acheter une voiture, ni les entreprises... Quant à acheter de l'or .... LOL
a écrit le 15/06/2012 à 9:34 :
Au moins aux Etats-Unis ,les escrocs sont punis!!! Et lourdement ,ce qui n'est pas le cas partout !
a écrit le 15/06/2012 à 9:28 :
Justice efficace aux USA, impossible en France ou elle est impuissante et aveuglée par la poudre aux yeux Kerviel ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :