Safran confirme ses objectifs 2009 et mise sur la sécurité

 |   |  273  mots
Le spécialiste de la défense, de l'aéronautique et de la sécurité a réitéré son objectif d'un chiffre d'affaires stable cette année et d'une marge opérationnelle en légère baisse. Le groupe table sur le développement de son activité de sécurité pour tirer sa croissance.

L'équipe dirigeante de Safran s'est montrée plutôt confiante lors de son assemblée générale annuelle. Elle a confirmé ses objectifs 2009, estimant que "la baisse du trafic aérien ralentit" ces dernières semaines.

Pour l'année en cours, le spécialiste français de la défense, de l'aéronautique et de la sécurité table donc sur un chiffre d'affaires stable autour de 10 milliards d'euros et sur une marge opérationnelle comprise entre 5 et 6%, en légère baisse par rapport aux 6,5% enregistrés en 2008.

Le groupe entend poursuivre sa politique d'acquisition ciblée, à l'image de la reprise de 81% du capital d'une filiale de General Electric en avril. GE Homeland Protection est spécialisée dans la sécurité aéroportuaire, un des "leviers stratégiques importants" identifié par l'entreprise.

Le développement de l'activité sécurité est en effet un des grands chantier du groupe. Safran estime qu'elle pourrait peser à terme 20% de ses ventes et de son résultat net. Le chiffre d'affaires de l'activité sécurité a bondi de 43,5% à 204 millions d'euros au premier trimestre, tandis que les ventes globales du groupe restaient stables. Safran tempère tout de même cette progression, estimant qu'elle est due à "de gros contrats ponctuels".

La sécurité reste une branche "mineure" de Safran, qui réalise toujours la plus forte part de son chiffre d'affaires avec ses activités de propulsion et d'équipements aéronautiques. A ce titre, le groupe dit travailler à une motorisation plus puissante pour l'avion de combat Rafale, construit par Dassault. Il espère ainsi pouvoir exporter l'appareil aux Emirats Arabes Unis d'ici quelques mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :