Thales : grand ménage dans le comité exécutif.

 |   |  551  mots
Luc Vigneron, le patron de l'électronicien renouvelle la direction du groupe. Et ce n'est pas fini. D'autres hauts dirigeants devraient partir dans les prochains mois.

Le nouveau patron de Thales, Luc Vigneron, a profondément remodelé vendredi son comité exécutif. Sur 15 membres (y compris lui), six seulement ont pu conserver leur fauteuil : Alex Dorrian (en charge d?une partie de l?international), Pascale Sourisse (Systèmes de commandes et de contrôle dans la défense et la sécurité), Reynald Seznec (patron de Thales Alenia Space), Patrice Durand (Finance et administration), Yves Barou (Ressources humaines) et Jean-Loup Picard (Stratégie).

Pour autant, ce n?est pas fini. Jean-Loup Picard devrait faire valoir ses droits à la retraite et serait remplacé vers la fin mars par Hervé Multon, patron de Thales Raytheon Systems (TRS) France, selon nos informations. Ce serait aussi le cas d?Yves Barou un peu plus tard, qui serait remplacé par Xavier Broseta, DRH à Thales International. Sans compter enfin les incertitudes qui pèsent sur Pascale Sourisse, aujourd?hui confirmée à la tête de la plus importante division en termes de chiffre d?affaires (3,1 milliards d?euros).

Un temps donné partant, Reynald Seznec, est lui aussi resté patron de la filiale spatiale franco-italienne Thales Alenia Space (1,5 milliard d?euros). Parmi les gagnants de la réorganisation, figurent notamment les nouveaux venus : Michel Mathieu va notamment s?occuper des activités Internet à bord (In Flight Entertainnment) et Avionique militaire, qui sont toutes les deux en grande difficulté et il gérera la division Avionique doté d?un chiffre d?affaires de 2,4 milliards d?euros ; Alex Cresswell (Défense terrestre, 1,5 milliard d?euros) ; Jean-Pierre Forestier (Systèmes de transport, 1,3 milliards d?euros) et Jean-Loïc Galle (Air opérations, 1,2 milliard). L?ex-patron de la division Aéronautique Pierre-Eric Pommelet est aussi un des grands bénéficiaires de la réorganisation. Nommé il y a quelques mois par Luc Vigneron, il récupère quant à lui les activités de feu la division navale pour former une nouvelle entité Systèmes de mission de défense. Il est aujourd?hui à la tête d?un chiffre d?affaires de 2,2 milliards.

Parmi les grands perdants, Marc Darmon, qui perd sa place au comité exécutif et sa division. Ce qui est une vraie surprise, y compris pour lui, semble-t-il. Il est nommé par Luc Vigneron, patron de l?audit. Autant dire un placard. Les observateurs s?accordent pour dire qu?il devrait partir. Même cas de figure pour Richard Deakin, nommé COO de Thales UK. Il devrait désormais confirmer son départ pour la présidence de la NATS, l?équivalent britannique de la DGAC (Direction générale de l?aviation civile).

Trois autres membres du comité exécutif n?ont pas eu la chance de se voir accorder un placard avant de pouvoir se retourner. Ils ont été virés sur le champs à compter de vendredi midi : François Quentin, qui avait fait campagne en tant que favori de Dassault Aviation pour la présidence de Thales et qui est tenu pour responsable des programmes en difficulté de la division Aéronautique ; Olivier Houssin, l?ex-patron de la division Solutions de sécurité services, avec qui les relations avec Luc Vigneron étaient difficiles et enfin Sylvie Dumaine, directrice de la communication, qui pourrait être remplacée à partir de janvier par Jérôme Dufour, actuel directeur de la communication de Nexter.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :