Rolls-Royce sait pourquoi le moteur de l'Airbus A380 de Qantas a explosé

Le motoriste a identifié la pièce qui est à l'origine de l'avarie d'un des quatre moteurs équipant les A380 de Qantas cloués depuis plus d'une semaine au sol. Rolls-Royce annonce que cet élément de la turbine va être remplacé. Singapore Airlines remet progressivement sa flotte en service à compter de ce vendredi
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le motoriste Rolls-Royce a annoncé vendredi avoir identifié un élément spécifique du réacteur Trent 900 comme la source de la panne ayant forcé la semaine dernière un A380 de la compagnie Qantas  à revenir se poser en urgence à Singapour.

"L'origine de la panne a été restreinte à un élément spécifique de la turbine du réacteur. De l'huile a pris feu, ce qui a provoqué l'éjection d'un disque de la turbine de pression intermédiaire", explique le groupe dans un communiqué. Le motoriste assure poursuivre ses inspections et annonce que l'élément impliqué sera remplacé.Rolls-Royce précise que les mesures entreprises le sont en coopération avec le groupe EADS, maison-mère du constructeur de l'Airbus A380, qui publie ce vendredi ses résultats trimestriels.

Singapore Airlines qui avait décidé d'interrompre les rotations de ses trois exemplaires pour procéder à des inspections a annoncé ce vendredi leur remise en route progressive. Un premier exemplaire, doté de nouveaux moteurs, a repris du service le jour même. Le deuxième sera opérationnel samedi. De son côté, Qantas estime être en mesure de faire à nouveau voler sa flotte d'A380 dans les prochains jours.Les six appareils de ce type de la compagnie australienne sont maintenus au sol depuis jeudi dernier.

L'avarie de l'A380 de Qantas a mis le motoriste en difficulté. Rolls-Royce a indiqué s'attendre désormais pour 2010 à une croissance de son bénéfice courant plus faible que précédemment estimé, en raison des surcoûts entraînés par l'explosion et l'enquête qui a suivi. En juillet, le groupe avait prévu une croissance du bénéfice courant de 4% à 5%. Le titre Rolls-Royce a perdu 10% dans la semaine qui a suivi l'accident, mais était à un plus haut historique juste avant. Ce matin, le titre progressait de 1,63%.

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.