DCNS lorgne un gros marché de sous-marins australiens

 |   |  217  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'Australie a demandé à trois entreprises européennes, dont DCNS, de lui soumettre des projets de remplacement de sa flotte de sous-marins, un contrat qui pourrait représenter jusqu'à 36 milliards de dollars australiens (27,6 milliards d'euros).

Le groupe de construction navale français DCNS, dont Thales détient 25%, l'allemand Howaldtswerke-Deutsche Werft GmbH et l'espagnol Navantia ont été priés de fournir des informations sur des conceptions de sous-marins classiques, a déclaré le ministre chargé du matériel de défense, Jason Clare. "Le projet des futurs sous-marins est le plus important et le plus complexe des projets de défense que nous ayons jamais engagé", a-t-il précisé.

L'Australie prévoit de s'équiper d'une flotte de douze nouveaux sous-marins censés entrer en service autour de 2025.

Ce nouveau programme de défense vient s'ajouter à une enveloppe d'investissements militaires en cours de 65 milliards de dollars australiens, concernant notamment des nouveaux chars d'assaut amphibie, des nouveaux avions de combat, des chars conventionnels, des hélicoptères et des missiles anti-missiles.

Ces investissements ont notamment pour finalité de contrebalancer l'expansion militaire de la Chine en Asie et dans la mer de Chine.

Lundi, Thales a annoncé avoir décroché avec l'armée australienne un contrat portant sur un nombre de véhicules légers pouvant aller jusqu'à 1.300 unités.

Les investissements militaires du pays sont en hausse, Canberra voulant à la fois protéger ses exportations de matières premières et ne pas se laisser distancer dans la course à l'armement qui a saisi l'Asie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/12/2011 à 16:27 :
De la discrétion , de bons négociateurs (embauchez des anglais), éviter les rétrocommissions ; bref soyez européens.
a écrit le 14/12/2011 à 3:22 :
A ca du pognon pour s entretuer et faire des guerres il y en a. Meme si il n'y en a plus plus pour les hopitaux , les retraites etc ! Degoute de ce monde de fou. L'humanite est vraiment inconsciente et l'Homme finalement n'evolue pas depuis l'age de la pierre. Alors qu'il pourrait se la couler douce grace a la mecanisation, a l agriculture intensive etc etc ben non il faut toujours bosser autant pour faire vivre des masses d inutiles Homme ( militaire, politiques veroles, eclesiastique improductif .....)
a écrit le 13/12/2011 à 18:25 :
L'Australie dispose déjà d'un constructeur de sous-marins national (la société ASC: http://www.asc.com.au/aspx/home.aspx).
Les australiens veulent des sous-marins plus gros pour leur nouvelle dotation. Ceux actuellement en service font environ 3.000 tonnes. Cette opération sera probablement un accord entre leur constructeur national et un constructeur étranger.
Actuellement en Europe, seuls les Français, les Allemands (HDW) et les Espagnols (alliés avec les américains dans la coentreprise Navantia) savent faire des sous-marins. Les anglais ont quasiment perdu ce savoir faire (importé des US en grande partie), ce qui les empêche de concourir sur des marchés à l'export.
DCNS dispose d'un atout de poids, celui d'être le seul constructeur en Europe capable de produire des unités lourdes (comprendre par là SNA et SNLE, ces derniers atteignant les 15.000 tonnes tout de même). Cette expertise pourrait très bien leur permettre de proposer un design correspondant aux besoins australiens et de remporter l'appel d'offre en collaboration avec ASC.
Les chantiers allemands produisent actuellement l'U-Boot Type 214 qui est une unité d'environ 1.800 tonnes.
Notez que la semaine dernière DCNS a remporté le contrat pour la fourniture d'une vingtaine (chiffre non confirmé) de frégates Gowind (modèle 2.100 tonnes) à la marine Malaysienne, déjà cliente de sous-marins Scorpène. Un accord a également été passé avec les Sud-Africains pour la production de Gowind.
L'export naval français se porte bien, les commandes à l'export sont assez nombreuses en ce moment et sur des marchés très juteux. Il faut s'en féliciter.
Réponse de le 20/12/2011 à 16:08 :
c'est dommage que ces navires ne seront pas construits par les chantiers navals Français ! pas de quoi crier victoire !
a écrit le 13/12/2011 à 16:16 :
Deutsche Werft va l' emporter c'est évident! au moins les kangaroos n' auront pas de sous marins qui perdent leurs hélices en pleine mission et en plus, quitte a avoir un moteur diésel Allemand (genre, on sait faire des moteurs en France...), autant que les teutons fassent le taff de A a Z
Réponse de le 13/12/2011 à 16:52 :
Trouvez moi 1 produtis industriel 100% fait dans 1 pays et je vous paye un coup a boire (meme Allemand).
Réponse de le 13/12/2011 à 18:17 :
La France est le premier producteur de turbines d'hélicoptères au monde (ça donnera un os à ronger à ceux qui viennent ici pour critiquer).
Renseignez-vous avant d'intervenir bêtement.
Réponse de le 15/12/2011 à 11:52 :
@Michel: parce que votre intervention est intelligente a vous? que viennent faire les turbines Turbomeca dans les sous marins? vous les implantez dans la cale? mes remarques ne sont pas malines mais les vôtres sont idiotes
Réponse de le 04/01/2012 à 23:26 :
@A340AMIRI:
Votre question est si on sait faire des moteurs en France. Vous ne savez donc pas lire ?
J'apporte mon peu de connaissance à votre ignorance. Vous devriez m'en être reconnaissant.
Votre remarque est n'est pas maline, elle est totalement autiste.
Vos interventions sur ce site sont sans cesse émises sur un ton arrogant et catastrophiste. Vous êtes sans doute fonctionnaire ? Si ça ne vous convient pas, allez donc travailler chez Mercedes ! Peut-être apprendrez-vous l'humilité !
Pour votre information, HDW dont vous soutenez mordicus qu'il remportera le contrat, vient d'être renvoyé dans ses buts par... DCNS, pour un contrat de 2Md? en Malaisie.
Vous aurez le loisir de réfléchir à deux fois avant d'énoncer vos âneries la prochaine fois.
a écrit le 13/12/2011 à 15:03 :
Je crois que la SUISSE est aussi intéressée !!!!
a écrit le 13/12/2011 à 10:53 :
Avec les écolos , les anti militaires ,Greenpeace ,le travail ne va pas etre simple !Les Australiens vont aussi regarder cela .
Réponse de le 13/12/2011 à 16:33 :
Greenpeace est pro-Allemand et anti France et ne se gènera pas de lancer quelques scuds a Sydney (pollution en nouvelle caledonie, piqûre de rappel pour mururoa), puis l' Allemagne n' a pas de possessions dans le Pacifique qui contrarient les Aussies au plus haut point. Le marché est déja perdu pour nous

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :