DCNS va recevoir le premier acompte des Mistral russes

 |   |  461  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
DCNS devrait recevoir cette semaine le premier acompte de Moscou pour le contrat portant sur la livraison de deux BPC, de type Mistral, à la marine russe.

Le contrat signé par Moscou pour l'acquisition de quatre BPC (dont deux en option) de type Mistral va pouvoir rapidement entrer en vigueur et gonfler le carnet de commande de DCNS. Le groupe naval devrait effectivement recevoir cette semaine, selon nos informations, le premier acompte de la marine russe pour l'achat des quatre bâtiments de projection et de commandement (BPC) ou porte-hélicoptères. Il s'agit du premier succès à l'export pour le BPC. Le premier sera livré en 2014, trois ans après l'entrée en vigueur du contrat. Le second sera livré en 2015.

Suite à l'accord intergouvernemental signé le 25 janvier dernier entre la Russie et la France pour l'acquisition d'une série de quatre BPC, DCNS avait signé le 17 juin un contrat avec la société d'exportation russe Rosoboronexport, prévoyant la fourniture à la Russie de deux BPC de type Mistral avec les services et prestations associés comprenant principalement la logistique initiale, la formation, le transfert de technologies. Cet accord avait été conclu à l'occasion du Forum Economique de Saint-Pétersbourg en présence du président russe Dmitri Medvedev.

Dans le cadre de ce contrat, DCNS est maître d'?uvre de la réalisation des deux BPC et réalisera l'intégration du système de direction des opérations du navire et du système de communications. La construction des deux plates-formes de ces navires est sous-traitée à STX France à Saint-Nazaire. Un accord de sous-traitance entre STX et OSK avait été signé pour une participation des chantiers russes.

La vente de ces deux BPC à la Russie assurera plus de 1.000 emplois en France, pendant une période de 4 ans. Le BPC qui est un navire qui répond aux besoins de nombreuses marines grâce à sa polyvalence, permet d'assurer un large spectre de missions civile ou militaire. D'une longueur de 199 mètres, d'un déplacement de 22.000 tonnes et d'une vitesse supérieure à 18 n?uds, les BPC sont caractérisés par leur grande capacité d'emport en hommes de troupe, matériels, hélicoptères lourds et barges de débarquement, qu'ils sont capables de projeter à travers le monde. Ils sont dotés d'une propulsion électrique par pods, et leur haut niveau d'automatisation permet de réduire leur équipage à 170 personnes. Ils bénéficient également d'un hôpital embarqué et ils peuvent mener des missions humanitaires de grande ampleur. Leur système de communication particulièrement performant en fait des plates-formes de commandement idéales au sein d'une force navale.

Les deux premiers BPC, Mistral et Tonnerre, réalisés par DCNS et Chantiers de l'Atlantique ont été livrés en 2006 et 2007. Le troisième BPC, Dixmude, commandé par la DGA en 2009, est en cours de construction par DCNS et STX France. Il sera livré à la Marine Nationale en 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/10/2011 à 10:36 :
c'est bien pour nos chantiers naval qui sont à bout de souffle, plutot de financer 7 milliards d'euro pour ameliorer d'une heure le Paris Bordeaux, qui n'en a nulle besoint
il aurait mieux valu financer un porte avion et faire travailler toutes la region du nord ouest pendant 10ans, il va falloir remplacer le CDG qui est arrivé à mi vie et avoir le poids diplomatique necessaire à la France vu ses devoir et responsabilités dans le monde. 3 milliards, avec le reste on peut finance la construction de logement sociaux et le financament de la R&D, bio carburant etc.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :