Redécollage du Boeing 737 MAX : deuxième essai

Boeing a recommencé à livrer des 737 MAX à ses clients après avoir réglé un problème électrique qui avait conduit à l'immobilisation de certains exemplaires début avril. Les vols ont également repris. Reste à savoir les conséquences de ce nouvel incident sur la dynamique commerciale observée depuis le depuis de l'année. Car avant ce nouveau pépin, d'autres nouvelles commandes étaient prévues au cours des prochains mois.
Fabrice Gliszczynski

1 mn

Un B377 MAX d'American Airlines
Un B377 MAX d'American Airlines (Crédits : EDUARDO MUNOZ)

C'est un nouveau départ pour le 737 MAX. Celui qui ne faudra pas rater. Après un mois d'arrêt en raison d'un problème électrique détecté, intervenu après quatre mois après seulement un premier redémarrage à la suite d'une interdiction de vol pendant 20 mois pour des raisons de sécurité, Boeing a repris les livraisons. Dans la foulée de cette annonce, American Airlines et United Airlines, deux clients majeurs de l'appareil, ont commencé à refaire voler certains exemplaires. Southwest a de son côté expliqué "être en train de procéder aux travaux requis" pour se mettre en conformité. En avril, la direction de l'aviation civile américaine, la Federal Aviation Administration (FAA), avait indiqué que les rectifications prenaient environ une trentaine d'heures. Au total, la centaine d'appareils qui avaient été cloués au sol en avril vont pouvoir reprendre les airs.

Quel impact sur le dynamisme commercial ?

Boeing espère reprendre le dynamisme commercial observé avant ce nouvel incident avec les commandes passées par des mastodontes du transport aérien comme Ryanair, Alaska Airlines, United Airlines ou encore Southwest. Avant ce nouveau pépin, d'autres commandes étaient attendues au cours des prochains mois. Une chose est sûre. Airbus a plutôt intérêt à ce que le nouveau coup d'arrêt du MAX n'ait pas de conséquence sur le redécollage commercial de l'avion moyen-courrier américain.

Lire aussi 5 mnAirbus ne lancera pas de guerre tarifaire contre le Boeing 737 MAX pour ne pas l'achever

Fabrice Gliszczynski

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 20/05/2021 à 8:48
Signaler
Selon la logique économique la crise majeur du transport aérien fait qu'un avion au rabais aura toujours du succès, maintenant on a vu que l'argent public a massivement alimenté cette économie pouvant changer la donne même s'il est évident que les pr...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.