GM sur le point de céder des actifs de Saab à un groupe chinois

La presse américaine fait état d'un accord pour vendre certains actifs de la filiale suédoise du groupe américain au chinois BAIC. Si cela se réalise, pour Saab, il s'agira de son plus mauvais scénario. Le constructeur espérait une reprise totale, mais aucun repreneur n'a semblé avoir les reins assez solides.

1 mn

(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Le groupe Beijing Automotive Industry (BAIC) et l'américain General Motors (GM) auraient trouvé un accord pour que le premier rachète des actifs de Saab, filiale du second. Cette vente concernerait notamment la propriété intellectuelle des moyens de production des célèbres berlines suédoises, d'après le Wall Street Journal.

Déjà la semaine dernière, la presse se faisait l'écho de discussions entre GM et BAIC au sujet de la vente d'une partie des actifs de Saab. Pour beaucoup d'observateurs, la vente du constructeur suédois par petit morceaux plutôt qu'en gros à un seul investisseur semble de plus en plus improbable.

Le quotidien affirme que l'accord a été trouvé en Suède ce week-end et fera de BAIC l'un des principaux constructeur chinois. Le groupe avait déjà annoncé son intention d'intégrer des technologie de Saab dans ses propres modèles s'il parvenait à un accord de rachat avec General Motors.

Les détails financiers de la transaction ne sont pas connus, mais il semble que BAIC veuille la financer en partie grâce à des prêts des banques d'Etat chinoise ainsi que grâce à une ligne de crédit de 2 milliards d'euros de la Bank of China, la banque centrale nationale.

De son côté, Saab s'est battu pour conclure un accord de vente de l'ensemble de ses actifs, notamment avec son compatriote Koenigsegg, le spécialiste des voitures de grand luxe. Mais il semble que les discussions ont capoté et GM, qui avait annoncé vouloir régler le dossier Saab avant la fin de l'année, s'est tourné vers la solution chinoise.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.