Audi affiche des ventes et des profits historiques

 |   |  410  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La marque haut de gamme du groupe Volkswagen a enregistré un bénéfice opérationnel de plus de 5,3 milliards d'euros (+ 60 %) en 2011. La marge atteint 12,1 %.

Records, records. Mais où vont-il s'arrêter ? Les constructeurs automobiles allemands narguent leurs rivaux par leur insolente santé. Audi vient ainsi d'annoncer ce jeudi  des niveaux "historiques en termes de ventes, de chiffres d'affaires et de résultat".

Le constructeur d'Ingolstadt a vendu l'année dernière 1.302.659 véhicules (+ 19 %) et atteint un chiffre d'affaires de 44,1 milliards d'euros (+ 24,4 %). Le bénéfice opérationnel de l'exercice s'est quant à lui établi à plus de 5,3 milliards (+ 60 %). La marge est passée de 9,4 % à 12,1 % l'an dernier... Le spécialiste du haut de gamme au sein du groupe Volkswagen se rapproche des marges opérationnelles d'un Porsche (19 %), le constructeur le plus profitable du monde.

Super prime

Parallèlement à l'augmentation des volumes, la gamme des modèles elle-même a sensiblement contribué  à l'évolution du chiffre d'affaires et du résultat. La part du chiffre d'affaires réalisée par les modèles les plus chers (Audi A6, A7, A8 et Q7) est passée, entre 2009 et 2011, de 25 % à 38 %.

En conséquence, le directoire a  annoncé qu'il distribuerait à chacun de ses collaborateurs en Allemagne "8.251 euros de prime en moyenne". Mieux que Porsche !

Bonnes perspectives

Et, pour 2012, malgré la crise, les perspectives restent bonnes. Si le contexte économique général ne subit pas de changements majeurs, la firme aux quatre anneaux entrelancés prévoit de réaliser un résultat opérationnel, "dont le niveau atteindra celui de l'année record 2011", selon le communiqué.

A cet égard, la marque "lancera cette année 18 nouveaux modèles" (ou variantes de caisses), de l'Audi A1 Sportback (citadine à cinq portes) jusqu'à la compacte Audi A3 de nouvelle génération.

1.200 emplois créés en Allemagne

Entre 2012 et 2016, Audi "investira environ 13 milliards d'euros". La firme accroît ainsi ses capacités sur son site hongrois de Györ, où sera fabriquée à partir de 2013 une variante de la gamme Audi A3 (le modèle à quatre portes et coffre séparé). Le constructeur investit aussi en Allemagne. Dans les cinq ans à venir, près de 8 milliards d'euros seront consacrés aux usines d'Ingolstadt et de Neckarsulm.

En 2012, Audi recrutera d'ailleurs outre-Rhin "dans les secteurs d'avenir comme l'allègement et la mobilité électrique" : 1.200 postes supplémentaires créés. Dans le cadre de la co-entreprise avec FAW en Chine, Audi y renforce ses capacités de production. En plus du site de Changchun, en Chine du nord, Audi investit sur un nouveau site dans le sud du pays. La production devrait démarrer en 2013 à  Foshan.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2012 à 20:16 :
formidable une prime enorme pour les collaborateurs en allemagne , mais pas pour les collaborateurs en france , alors qu'ils annoncent un chiffres extraordinaire , en france , on a apparement pas la meme valeur.
a écrit le 07/03/2012 à 20:26 :
Des prix hight cost pour des voitures souvent produites en low cost, tous les investissements lourds (moteurs, plateformes...) partagés avec toutes les marques de la galaxie vw, pas étonnant que même bmw et mercedes aient du mal à suivre avec leurs véhicules spécifiques produits presque exclusivement en allemagne... Pour ma part, je ne suis pas pret à mettre ce prix là pour une vw avec quelques chromes de plus... Mais apparement je suis un des seuls de cet avis là...
a écrit le 02/03/2012 à 13:57 :
Sans la fraude fiscale, et sans enrichissement sans esclavage ou exploitation à outrance des ressources humaines ou naturelles ou environnementales ou sans l'enrichissement sans cause (marchés financiers), les grosses bagnoles allemandes ou italiennes, les montres de luxe suisses (compter quand même de 50.000 à 5 millions d'euros) et les yatchs ou articles de luxe très haut de gamme feraient un flop absolu, ce sont effet de véritables machines à laver l'argent mal gagné ou fraudé et en plus les mecs ne paient pas de TVA dessus ou s'arrangent pour ne pas en payer ou en payer un montant insignifiant inférieur au taux de TVA appliqué sur les produits alimentaires de base.
a écrit le 01/03/2012 à 13:58 :
Les ouvriers allemands remercient chaleureusement les consommateurs français pour la belle prime encaissée au titre de 2011.
Réponse de le 01/03/2012 à 16:24 :
Jaloux ! Quand les français fabriqueront des voitures de la qualité des allemandes, on pourra en reparler ! Et ce n'est pas en France que les Allemands vendent le plus de voitures !
Réponse de le 01/03/2012 à 16:26 :
Les français ont honte d'avoirdes gouvernants politicards et des dirigeants qui n'ont rien comprit à l'industrie en général, et en particulier qui sont ignards en industrie automobile pour avoir encouragé le low cost misérable de Renault dont l'Etat est le 1er actionnaire... quel chianlie cette France.
Réponse de le 02/03/2012 à 13:42 :
Vous critiquez implicitement les Français qui achètent des voitures allemandes, mais ... votre télé est une Thomson ? Votre portable un Alcatel ? On n'achète pas un Airbus ou un TGV Alstom tous les jours !!!...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :