Michelin investit 750 millions de dollars aux Etats-Unis

 |   |  347  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
Le géant français des pneumatiques Michelin a annoncé mardi un investissement de 750 millions de dollars en Caroline du Sud, au sud-est des Etats-Unis, qui lui permettra de bâtir une nouvelle usine et d'en agrandir une autre pour la fabrication de gros pneus pour le génie civil.

Le géant français des pneumatiques Michelin a annoncé mardi un investissement de 750 millions de dollars en Caroline du Sud (sud-est des Etats-Unis) qui lui permettra de bâtir une nouvelle usine et d'en agrandir une autre pour la fabrication de gros pneus pour le génie civil. "Les deux projets (...) permettront de créer jusqu'à 500 nouveaux emplois", a précisé Michelin dans un communiqué.

Le nouveau site devrait débuter la production de pneus radiaux de très grande taille fin 2013, a précisé le groupe. L'industriel a rappelé qu'il s'était déjà engagé l'an dernier à créer environ 270 emplois et investir 200 millions de dollars dans la région pour développer un site de production de pneus de voitures, dont les nouvelles capacités pourront débuter la production en octobre.

La 19è usine de Michelin en Amérique du Nord

Pour ce qui est de l'activité de pneus pour le génie civil, elle s'inscrit dans la stratégie de Michelin qui est de "maintenir et renforcer sa position de leader mondial sur l'ensemble de ses activités dites de spécialités", a souligné Jean-Dominique Senard, l'un des deux patrons (gérants associés commandités) de Michelin, cité dans le communiqué. "Le marché des pneus radiaux génie civil a connu une croissance forte de plus de 20% entre 2009 et 2011", a-t-il précisé.

"Presque tous les pneus génie civil sont vendus avant d'être produits", a souligné pour sa part le patron de Michelin en Amérique du Nord Pete Selleck, soulignant que "Michelin est l'un des très rares groupes dans le monde capables de produire ces pneus de haute technologie". La nouvelle usine sera la 19e de Michelin en Amérique du Nord, et la 9e en Caroline du Sud.

Ces investissements interviennent après un passage à vide de Michelin aux Etats-Unis. En 2009, en pleine crise, il avait fermé une usine BF Goodrich employant 1.000 personnes en Alabama (sud), face à la "chute sans précédent" de la demande, liée à l'effondrement du marché automobile qui frappait alors le pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :