Goodyear roule moins bien que Michelin

 |   |  377  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le bénéfice net du groupe américain atteint 321 millions de dollars sur l'année 2011. Les ventes ont battu des records. Mais les résultats sont en deçà des attentes.

Le fabricant américain de pneumatiques Goodyear est sorti du rouge en 2011, avec des ventes record. Ses résultats sont toutefois nettement inférieurs aux attentes des analystes. Le bénéfice net (part du groupe) a atteint 321 millions de dollars sur l'année (250 millions d'euros), contre une perte de 216 millions en 2010, indique Goodyear dans un communiqué. Le chiffre d'affaires a progressé de 21% à 18,8 milliards de dollars l'an dernier (14,5 milliards d'euros). "Je suis très heureux de nos ventes record et de notre bénéfice opérationnel, car nous avons bien navigué dans un environnement économique difficile", a commenté le PDG Richard Kramer, dans le communiqué. "C'est notre meilleure performance depuis 2000".
 

Petit profit au quatrième trimestre

Au quatrième trimestre, le manufacturier a enregistré un petit bénéfice net  de 18 millions de dollars (14 millions d'euros), contre une perte de 177 millions un an plus tôt. Les ventes trimestrielles ont progressé de 12%. Goodyear s'attend à ce que la croissance ddu secteur du pneumatique continue, "mais à un rythme plus lent que prévu à court terme, en raison de la faiblesse économique résiduelle dans de multiples marchés".
"Le groupe s'attend à ce que son volume de ventes 2012 soit inchangé", prévient le communiqué.

Matières premières prévues en hausse

Goodyear souligne également qu'il s'attend à ce que les coûts des matériaux pour le premier trimestre augmentent de 20 à 25%, avec des hausses plus faibles au deuxième trimestre. Au deuxième semestre, le fabricant s'attend à une baisse des coûts des matières premières par rapport à la même période en 2011, avec au final une hausse de 5% sur l'ensemble de l'année 2012.
 

Michelin fait beaucoup mieux


Son concurrent Michelin a fait beaucoup mieux. Il a pour sa part dévoilé dernièrement un bénéfice net pour 2011 en hausse de 39% à 1,46 milliard d'euros, supérieur au consensus des analystes. Son résultat opérationnel a progressé de 14,7% à 1,9 milliard d'euros et son chiffre d'affaires de 15% à taux de change courant à 20,7 milliards d'euros, ce qui le place nettement devant son rival américain. Le manufacturier français vise une nouvelle hausse en 2012 de son profit d'exploitation et porte son objectif pour 2015 à 2,5 milliards d'euros. La firme auvergnate confirme son intention d'accroître son chiffre d'affaires de 25% d'ici à quatre ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :