Le groupe Volkswagen augmente ses salariés allemands

 |   |  265  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Le constructeur automobile allemand Volkswagen a annoncé un accord avec le syndicat IG Metall, pour augmenter de 4,3% les salaires de 102.000 employés du groupe outre-Rhin

Le constructeur automobile allemand Volkswagen a annoncé jeudi un accord avec le syndicat IG Metall, qui verra les salaires de 102.000 employés du groupe outre-Rhin grimper de 4,3% au 1er juin. La direction du groupe et le syndicat négociaient depuis le début du mois. L'accord est calqué sur celui négocié par le syndicat pour le secteur de la métallurgie, qui englobe aussi les principaux concurrents allemands de Volkswagen. Il a une durée de treize mois.

Salaire record pour le patron

Même avec une telle augmentation, les salaires seront néanmoins très, très loin, de celui de Martin Winterkorn, le patron de Volkswagen, qui a reçu 17 millions d'euros au titre de 2011, un record historique pour le Dax (30 premières sociétés allemandes cotées à la bourse de Francfort)! Le précédent record était détenu par Josef Ackermann, à la tête de Deutsche Bank, qui avait touché 13,98 millions d'euros au terme de l'exercice 2007.

Embauches d'intérimaires

L'accord avec le syndicat prévoit aussi sur cette période l'embauche par Volkswagen d'intérimaires, jusqu'à 3.000. Le groupe Volkswagen affirme avoir augmenté ses effectifs de 100 000 employés dans le monde en 2011. Cette croissance est le résultat de l?intégration de nouvelles sociétés et de la création de 28.000 emplois à travers le monde. Le consortium de Wolfsburg emploie 500.000 personnes au total. Le premier groupe automobile européen a crée des postes de travail dans son pays d'origine l'an dernier. La firme assure en avoir créé 7.000 en Allemagne en 2011 et 11.000 dans différents pays d?Europe.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/05/2012 à 21:35 :
Ces Allemands sont désespérants, ils n?ont pas compris ce que les Hollandistes avertis nous clament chaque semaine avec la grande Merluchon que c?est un pays de misères où les vieux ne survivent qu?avec des petits boulots ou en faisant les poubelles des riches ploutocrates alors que nous la Grande nation, nous sommes les seuls à détenir la vérité que tout le monde nous envie: travailler moins, dépenser plus et se moquer pas mal de ce que nos enfants auront à rembourser, on aura bien dansé à la Bastille.
Réponse de le 31/05/2012 à 23:16 :
Un petit air Lafontaine, en résumé à force de jouer la cigale, on n'a plus rien et de plus on va demander aux fourmis de l'aide.
a écrit le 31/05/2012 à 19:09 :
Ce que j'apprécie le plus dans cette louable décision de Volkswagen, c'est qu'elle vient clouer le bec aux pourfendeurs des 35h et partisans des bas salaires. Chez VAG, semaine de 32h, salaires en hausse, primes d'intéressement VRAIMENT intéressantes, etc. Mais c'est vrai, j'oubliais, la seule raison qui poussait nos grands esprits de drouaate à mettre en avant la stratégie allemande, c'était pour les emplois à 1? de l'heure :-)
Réponse de le 31/05/2012 à 20:26 :
Ce n'est pas une question de temps de travail, mais de coût horaire. Les salariés de WV sont payés 32h pour faire 32h. Or lors du passage de la semaine de 39h à 35, les salaires ont été gardés, ce qui revient donc à travailler 35h payés 39h, faisant ainsi explosé le coût horaire du travail. Évidemment personne n'y a trouvé a redire, la gauuuuuche ayant trouvé une réforme dont elle seule en a le secret mais qui contente tout monde, jusqu'au moment où l'on s'interroge sur le financement d'une telle mesure, là ça devient très facheux. Et qu'on s?aperçoive que finalement ça ruine la compétitivité.
Réponse de le 01/06/2012 à 8:35 :
@ AS : vous mentez. La part de valeur ajoutée récupérée par les salariés depuis 20 années, et surtout même depuis le passage aux 35h, est largement inférieure aux gains de productivité engendrés par cette réduction du temps de travail. Halte à la propagande !
Réponse de le 01/06/2012 à 9:39 :
Faux, la progression de la rémunération des salariés sur les 20 dernières années a été supérieure aux gains de productivité, y compris lors du passage aux 35 heures.
a écrit le 31/05/2012 à 17:39 :
Si les constructeurs français n'étaient pas PLOMBÉS par des charges en tout genre que la nouvelle équipe au pouvoir veut encore augmenter, nul doute qu'ils pourraient faire aussi bien...
Réponse de le 31/05/2012 à 18:56 :
Les constructeurs allemeands paient leur salariés plus cher, ce qui fait la différence, c'est que les constructeurs allemands vendent PLUS DE VALEUR AJOUTEE qui permettent de dégager PLUS DE PROFITS ... PLUS DE VALEUR AJOUTEE pendant que Renault tire tout vers le bas c'est à dire UNE PITEUSE VALEUR AJOUTEE
a écrit le 31/05/2012 à 17:05 :
Je voie que beaucoup dans ce forum epiloguent sur les constructeurs francais...Ce n'est pas le sujet. Mais il est vrai que les ouvriers de vw sont motives et recompenses comme il se doit et qu' ils n'en n'ont rien a cirer que M. Winterkorn ait les poches plombees avec 17M ?(euros).Le dialogue social n'est pas un truque francais. Il faut inventer autre chose.
Réponse de le 31/05/2012 à 21:23 :
on dit truc est pas truque
Réponse de le 17/07/2012 à 5:44 :
On écrit "et" et non pas "est" !
a écrit le 31/05/2012 à 15:29 :
Voilà ce qui ne se passera jamais en France parce que:

- Le dialogue social est systématiquement dans la confrontation.
- Les sociétés ne savent pas motiver leurs salariés. Sociétés elle meme confronté a une concurrence mondiale sans pitié.
- Les français sont d'impénitents raleurs anti-changement.
Réponse de le 31/05/2012 à 16:02 :
Je surrencherie mon propos avec me copier/coller d'un commentaires extrêmement juste ci-dessous:

"grève des syndicats -> augmentation de salaire -> perte de la compétitivité -> fermeture d'usine -> chômage"

Et la boucle est bouclé serait-on tenté de dire...
Réponse de le 31/05/2012 à 17:36 :
@Arow Graves oublis dans votre copier/coller : "dirigeant autosatisfait-> refus de partager les fruits du travail collectif-> refus du dialogue ->pas de hausses de salaires->négociations direction/syndicat négatives->dirigeant obtus->grève des syndicats -> augmentation de salaire -> perte de la compétitivité (faut arrêter le obsessions, pas obligatoire!) -> fermeture d'usine -> chômage->repreneur compétent->nouveau dialogue, nouveaux produits->succès commercial->CA en hausse->augmentation des salaires->salariés + motivés->dividendes actionnaires supprimés au profit budget R &D->nouveaux produits->hausse du CA->action export->embauche commerciaux export et techniciens SAV bilingues-> débuts prometteurs à l'export etc...etc... Tant que les patrons feront la guerre à leurs collaborateurs, on ne s'en sortira pas. Le vrai problème en France est la guerre entre les dirigeants et les salariés : c'est hélas un problème insoluble.
a écrit le 31/05/2012 à 14:40 :
"les salaires seront néanmoins très, très loin, de celui de Martin Winterkorn, le patron de Volkswagen, qui a reçu 17 millions d'euros" - Ca me parait amplement justifié et mérité vu l'excellente santé que tiens le groupe VAG !! On se demande ce que font les groupes Français... Heureusement, la Clio 4 confirmera l'incapacité de Renault à présenter un produit décent... Triste réalité !
Réponse de le 31/05/2012 à 17:49 :
qu'est ce que vous en savez si la renault clio 4 sera un mauvais produit?
vous avez déjà roulez en clio 3 pour vous faire une opinion?
Réponse de le 31/05/2012 à 21:27 :
Heureusement, la Clio 4 confirmera l'incapacité de Renault à présenter un produit décent... Triste réalité ! = pourquoi heureusement? cela vous réjouit de voir nos usines fermer en France?
Réponse de le 31/05/2012 à 21:37 :
@a Jules : vous avez raison, avec la Clio khamsa qui sera produite en Algérie, les Allemands n?auront qu?à bien se tenir.
Réponse de le 31/05/2012 à 22:09 :
clio 4 fabriqué en France pour les gammes supérieures et Turquie pour le bas de gamme
Réponse de le 01/06/2012 à 7:28 :
@ célarose : traduction de votre commentaire et de la strategie de Renault: 75% des clio 4 seront construites en Turquie a Bursa et 25% en France, car 75% des Clio vendues sont des modeles "normaux". Adieu emploi chez Renault
a écrit le 31/05/2012 à 14:24 :
Tres bonne gestion du groupe allemand. Voitures construites en grande partie dans le pays , augmentation maintenant des salaires..Parfait... Je crois que tout le monde peut s'en rejouir , maintenant il faut qu'ils s'attaquent a la premiere place dans le monde ce qui serait merite.
Réponse de le 31/05/2012 à 17:50 :
pourquoi tout le monde devrait-il s'en réjouir? vous êtes allemand?
Réponse de le 01/06/2012 à 14:49 :
Parce que seuls les allemands ont le droit de se réjouir du succès d'une entreprise allemande, et nous on onvre la bouteille de champagne lorsqu'elle coule.. que vous êtes triste
Réponse de le 01/06/2012 à 18:05 :
alors ouvrez-la votre bouteille de champagne si vous êtes tellement content.
Réponse de le 02/06/2012 à 11:15 :
Malheureusement je n'en ai plus, depuis la crise je suis à 5 bouteilles par jour...
a écrit le 31/05/2012 à 14:01 :
Eh bien voilà un constructeur automobile européen qui va bien !! Pourquoi PSA n'y arrive pas??
Réponse de le 31/05/2012 à 14:28 :
Renault doit montrer l'exemple et en faire autant pour toutes ses filiales françaises. De surcroit, l'Etat 1er actionnaire de Renault doit agir pour réduire les slaires des cadres de Renault responsables de la désindsutrialisation en France.
Réponse de le 31/05/2012 à 14:32 :
Parce que chez nous on fait l'inverse de ce qu'ils ont fait : grève des syndicats -> augmentation de salaire -> perte de la compétitivité -> fermeture d'usine -> chômage.
Réponse de le 31/05/2012 à 14:42 :
Il faut ajouter que VW, Audi, Bmw, ont annoncé en plus une primede 7 500 ? à 8 600 euro pour leur salariés au titre des escellents résultats qu'ils connaissent. Faire le cumul prime annuelle PLUS augmentations salariales et voilà un sacré pouvoir d'achat EN PLUS pour ces béénficiaires.
Réponse de le 31/05/2012 à 14:43 :
Renault est gangréné par un mal bien français : la réunionite aigue !!! Ce mal touche bon nombre de cadres surpayés qui n'ont d'autres taches que de remplir leur planning. Si vous saviez le nombre de réunion dont j'attends toujours le rapport ....
Réponse de le 31/05/2012 à 15:13 :
Oui parce que eux ont su faire des sacrifices et se serrer la ceinture pour faire face à la mondialisation et sauver leur industrie, aujourd'hui ils récoltent le juste fruit de leur effort. En France c'est même pas la peine d'évoquer le mot "effort", on veut le beurre, l'argent du beurre, la crémière et le tout en même temps svp. L'autre jour j'ai entendu de soit disant "éminants" économistes français dire à la TV que l'Allemagne avait pratiqué du dumping salariale, sous entendu que leurs sacrifices n'étaient pas très fair play vis à vis de leurs voisins qui se prélassaient dans l'oisiveté des 35H et de la retraite à 60 ans...
Réponse de le 31/05/2012 à 15:59 :
Tout a fait d'accord avec vous...

Hélas comment est-il possible que les gens allergique a l'effort soit si nombreux dans ce pays...
Réponse de le 31/05/2012 à 17:49 :
pourquoi n'allez vous pas travailler en Allemagne puisque tout à l'air si magnifique chez eux...
Réponse de le 31/05/2012 à 18:58 :
"AS" et "Arow" sont en discussion au bistrot à piquette du Medef, leur discussion est d'une grande vacuité..
Réponse de le 31/05/2012 à 20:32 :
Je travaille dans un pays germanophone et tout va très bien merci pour moi. Un petit indice : ce pays à refuser lors d'un récent référendum à s'accorder deux semaines de congés supplémentaires, motif : "on ne veut pas ressembler à ces fainéants de français" mdr...
Réponse de le 31/05/2012 à 21:07 :
vous parlez de ce pays la?
http://www.lepoint.fr/monde/geneve-un-tract-appelle-a-bruler-les-maisons-des-frontaliers-23-04-2012-1454423_24.php
Réponse de le 31/05/2012 à 21:20 :
Pour info, la Suisse n'est pas un pays germanophone, la Suisse alémanique est la partie germanophone de la Suisse. Si vous avez besoins d'autres infos, n'hésitez pas mdr
Et tout va très bien pour vous pour l'instant, le jour ou la Suisse connaîtra des difficultés, les frontaliers seront les premiers à être licenciés lol
Réponse de le 31/05/2012 à 21:42 :
motif : "on ne veut pas ressembler à ces fainéants de français" mdr...
= vous vous traiter de fainéant et vous en rigolez... un imbécile heureux-)
Réponse de le 31/05/2012 à 23:32 :
La Suisse est un pays germanophone à plus de 70%, voir plus si on compte les bilingue français-allemands plus nombreux que les bilingues allemands-français. Et puis si la Suisses devait connaitre des difficultés, c'est que d'autres auront couler bien avant, notamment la France.
@georges. C'est les suisses qui le disent pas moi, et d'ailleurs j'irai pas les contredire. Mais bon je conçois que c'est dire à entendre pour les chauvins qui pensent que la terre entière envie leur modèle alors que c'est tout l'inverse.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :