Automobile : les immatriculations s'envolent en novembre, Renault en profite

 |   |  363  mots
Chez Fiat, le mois de novembre a été particulièrement dynamique. Les immatriculations de la marque ont grimpé de 17,7%.
Chez Fiat, le mois de novembre a été particulièrement dynamique. Les immatriculations de la marque ont grimpé de 17,7%. (Crédits : © Vincent Kessler / Reuters)
Les immatriculations automobiles ont augmenté de 10,1% en novembre, mais de 4,6% en données brutes. Renault voit ses livraisons s'envoler de 18%, voire de 21,5% si on ne tient compte que des voitures particulières. Peugeot et DS affichent également des performances honorables. A l'inverse, Dacia s'effondre, et Citroën est à la traîne.

Le mois de novembre a été un bon cru pour les immatriculations automobiles en France. Elles augmentent de 10,1% (+4,6% en données brutes) à 181.176 voitures particulières et les utilitaires légers. Sur onze mois, la progression est de 5,3% (2,07 millions d'unités).

Les marques françaises en ordre dispersé

Une fois encore, les marques françaises font moins bien que le marché. Le groupe PSA voit ses livraisons progresser de 9,6%. En réalité, c'est Citroën qui plombe la performance du constructeur avec des immatriculations en progression de 3,9% seulement. En revanche, DS fait un peu mieux que le marché avec des livraisons en hausse de 10,8% tandis que les voitures estampillées Peugeot ont été plus nombreuses de 13,5%.

Côté Renault, les performances sont mitigées. Ainsi, la marque au losange surperforme largement le marché (+18,8%). Elles atteignent même 21,5% si l'on ne regarde que les voitures particulières dont le catalogue a profité d'un très fort renouvellement. A l'inverse, sa filiale à bas coûts Dacia affronte des vents contraires et voit ses livraisons s'effondrer d'un tiers (33,8%) au mois de novembre. Sur onze mois, la marque d'origine roumaine baisse de 8,2%.

Volkswagen en demi-teinte

A Wolfsburg, on doit être partagé entre le soulagement et l'inquiétude. Ainsi, les immatriculations du groupe Volkswagen ne sont pas en baisse, comme pouvait le laisser craindre le scandale des diesels truqués. Elles augmentent toutefois de seulement 2,7%, ce qui lui fait perdre quasiment un point de parts de marché à 12%. La marque Volkswagen affiche une hausse de 1,2%, mais Audi fait un peu mieux avec 3,8%, Seat 8% et Skoda 4,6%.

L'envol de Fiat

Chez Fiat, le mois de novembre a été particulièrement dynamique. Les immatriculations de la marque Fiat ont grimpé de 17,7%. Si on ne retient que les voitures particulières, il ressort que les voitures de la marque italienne ont augmenté de 27% sur le mois. Celles de Jeep se sont envolées de 34,8%. Alfa Roméo a augmenté de 2,5%, tandis que Lancia, dont la marque périclite à petit feu, n'aura livré que 42 voitures (-88%).

Parmi les autres performances notables, on retiendra la hausse de 17,8% des Mercedes et de 17,7% des BMW. A l'inverse, Toyota affiche une contre-performance avec une baisse de 2% de ses immatriculations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/12/2015 à 22:53 :
Je lis "Côté Renault, les performances sont mitigées". Et oui les clients lisent : http://espace4leaks.free.fr/
a écrit le 02/12/2015 à 7:28 :
" Ainsi, la marque au losange surperforme largement le marché (+18,8%)." Je ne savais pas que c'était un verbe, je superforme, tu superformes....
a écrit le 01/12/2015 à 22:15 :
Il y a qlq mois encore, je me souviens des cassandres qui vantaient le modele allemand et prevoyaient le declin de l'industrie francaise automobile. Il faut se rendre a l'evidence, les allemands prennent de mauvaises decisions, tant sur le plan economique que politique. Le pb, c'est que leur mauvaises décisions affectent en premier lieu les autres pays. Dangereux....
a écrit le 01/12/2015 à 14:01 :
Pour le "recul" de VW il faudra attendre Janvier ou Février 2016 en effet les francais ou allemand commandent sur catalogue avec de délais de livraison long.
Par contre les chinois ou japonais achètent sur stock en concession et la on a des -50 % et - 48% pour VW.
Les anglais ont un comportement mixte d'ou u n recul de 18 %.

Donc wait ans see ..
a écrit le 01/12/2015 à 13:00 :
Mercedes superforme le marché du premium, l' étoile brille contre vents et marées..!
a écrit le 01/12/2015 à 12:59 :
J'ai l'impression que La Tribune s'est mélangé les pinceaux entre données brutes et corrigées pour le nombre de jours ouvrés. La réalité est: les ventes ont augmenté de 10% en données brutes et de 4,6% en données corrigées, mais bon les chiffres c'est difficile quand on est journaliste économique.
a écrit le 01/12/2015 à 12:37 :
Les Allemandes sont trop chères pour les Français qui sont les champions d'Europe de la caisse à savon après les grecs. Dacia fait de beaux scores mais la belle Mercedes, la grosse BMW, la jolie VW, la sublime Ferrari et l'extraordinaire Bentley ne trouvent pas preneurs en France. C'est vrai que le pouvoir d'achat n'est pas à la hauteur. Éventuellement, les Tata? Pas chère du tout!!!!
Réponse de le 02/12/2015 à 1:32 :
Mais oui, c'est bien connu, le monde entier roule en ferrari sauf les français. Satisfait de sa petite cr.otte ?
a écrit le 01/12/2015 à 11:45 :
Il y a qlq mois encore, je me souviens des cassandres qui vantaient le modele allemand et prevoyaient le declin de l'industrie francaise automobile. Il faut se rendre a l'evidence, les allemands prennent de mauvaises decisions, tant sur le plan economique que politique. Le pb, c'est que leur mauvaises décisions affectent en premier lieu les autres pays. Dangereux....
Réponse de le 01/12/2015 à 15:21 :
C'est vrai que par un singulier retournement de circonstances, les français reprennent de belles parts de marché y compris en élargissant à l' europe. Qui s'en plaindrait...?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :