Fermeture de Renault-Sandouville : Berger fustige la position de la CGT

 |   |  230  mots
(Crédits : Charles Platiau)
Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger a jugé samedi la "CGT irresponsable" pour avoir obtenu en justice la fermeture de l'usine Renault-Sandouville alors qu'un "dialogue social assez exemplaire" avait eu lieu pour une reprise "en toute sécurité".

"La posture de la CGT est irresponsable et infondée (...) Cette fermeture obligée par le recours de la CGT est très grave", a dénoncé Laurent Berger sur France inter.

Alors que l'usine de Sandouville (Seine-Maritime) avait repris le 28 avril grâce à un protocole sanitaire validé par la CFDT, CFE-CGC et FO, le tribunal judiciaire du Havre, saisi par la CGT, a condamné jeudi en référé Renault "à suspendre la reprise de la production" car celle-ci ne "permet pas d'assurer (...) la sécurité des travailleurs".

Berger veut favoriser "un dialogue social de proximité"

Selon la direction de Renault, qui a fait appel, "la décision du tribunal porte principalement sur des modalités de présentation de l'ensemble des mesures de prévention aux institutions représentatives du personnel". "Il faut arrêter ce type de pratiques (...) Je suis pour qu'on valorise le dialogue social de proximité et qu'on sorte des rapports de force stériles", a dit M. Berger samedi.

"La réalité c'est que l'usine va rester fermée lundi et que 700 intérimaires vont être renvoyés chez eux. C'est pas un service rendu aux travailleurs", a-t-il déploré. Dans un communiqué vendredi, la branche métallurgie de Force ouvrière (FO-métaux) avait aussi dénoncé "une prise d'otages par la CGT et la justice des 2.000 salariés et 700 intérimaires de l'usine"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2020 à 10:42 :
Peut on leur en vouloir ?
C'est simplement maintenant, que le gouvernement dit la vérité au français, que la l'age median de mortalité du corona est de ...84 ans.
donc, 50% ont plus de 84 ans !
Oui, la politique de la Peur donne des industries qui s’écroulent.
a écrit le 12/05/2020 à 16:08 :
Il y vraiment du masochisme à la fransaise... et certains se complaisent dans ce jeu malsain mortifere.
Cela fait des décennies que le mal français existe avec cerise sur le gâteau la subvention par l'état des organisations syndicales.
Si encore cela se faisait avec intelligence... Mais non il faut le rapport de force stupide de de ces syndicats pour démolir soit par la force ou indirectement la justice.
Au final qui sont donc les dindons de la farce... Certainement pas nos syndicats subventionnés !
a écrit le 11/05/2020 à 21:25 :
La CGT Communiste, Mélenchon, Quattenens, Poutou, Besancenot, Laguiller-Arthaud
ont 2 Buts :

.Détruire
.Instituer une Dictature Communiste, Type Lénine et Corée du Nord

TOUT ET TOUT EST DIT.
Réponse de le 12/05/2020 à 15:18 :
Ne dramatisons pas. Comme c'est la France, ça aboutirait plutot à un enfer bordélique type Vénézuélien.
Dans tous les cas, les entreprises sont de plus en plus incitées à délocaliser leur production et leurs sièges sociaux à l'étranger. Renault l'a déjà fait en partie avec un immense succès.
Sans oublier l'attrait supplémentaire que constitue les conditions sanitaires dans le pays d'accueil. Outre la neutralité politique de ses syndicats, l'Allemagne s'avère désormais plus attractive sur le simple plan sanitaire.
a écrit le 11/05/2020 à 10:25 :
En tous cas ,Berger a le soutien de C news et LCI ce matin, un véritable matraquage libérale,avec la directrice de l'IFRAP Agnes verdier Moinié déchainée qui a même une chronique sur cette chaîne pour distiller la bonne parole libérale ,jour après jour !! ,bien sur ,sans aucun intervenant pour contredire ses propos .Sur C news ,c'est Bernard Debré et le frère à Julien clerc qui mettent le paquet y compris contre le juge .Ça doit être ça le nouveau monde ,on peut taper sur des gens sans qu'ils puissent répondre.
a écrit le 11/05/2020 à 9:50 :
Laurent Berger n'est plus crédible depuis qu'il a torpillé l'opposition à la réforme des retraites... Avant de prendre pour argent comptant ses commentaires, il serait bien d'avoir les arguments et les détails des positions de la CGT.
a écrit le 11/05/2020 à 9:29 :
La Loi est la même pour toutes les entreprises,

Renault doit s'y conformer, c'est ce que les Juges ont rappelé en toute indépendance ;

Peut être que chez Renault les restants de cadres dirigeants de l'ère Ghosn n'ont pas comprit qu'il est venu le temps d'oublier les mauvaises pratiques dictatoriales ...!
a écrit le 10/05/2020 à 20:45 :
J’ai honte pour la CGT.
a écrit le 10/05/2020 à 19:03 :
Le départ de monsieur Bernard Thibault, ancien secrétaire général de la CGT, a été une très grosse perte.
Cordialement
a écrit le 10/05/2020 à 15:02 :
Ha les syndicaliste francais , une longue histoire ...
D'ailleurs su 3% des ouvriers sont syndicaliser sa prouvent bien qu'ils y a un probleme .
Mais bon ils ne faut pas le dire...
Réponse de le 10/05/2020 à 19:46 :
Dans la plupart des pays, c’est l’adhésion au syndicat signataire d’un accord qui permet de bénéficier de ses avantages. La cotisation constitue donc un acte militant, mais aussi un investissement rationnel : protection en cas de licenciement, majoration d’allocations-chômage, caution bancaire, financement de formations préparatoires à l’embauche. Un syndicalisme de services expliquant les taux d’adhésion en Europe du Nord (74 % en Finlande, 70 % en Suède), qui rendent illusoire toute importation d’un « modèle social » forcément particulier, car chaque nation a sa propre culture sociale.

Le droit du travail français est aussi responsable de cette désaffection. Au nom de l’égalité, tous les salariés doivent bénéficier des avantages obtenus par le syndicat signataire. Alors payer une cotisation, perdre son salaire en participant à une grève ou prendre des risques de carrière pour obtenir une augmentation collective de 2 % dont vont automatiquement bénéficier les non-syndiqués, n’est guère attractif pour un salarié peu motivé politiquement.
Réponse de le 11/05/2020 à 13:08 :
Les syndicats ont plus d’adhérents que les partis politiques.

La participation est plus importantes aux élections professionnelles qu'aux élections politiques.

La CGT est plus légitime démocratiquement que LREM.
Réponse de le 12/05/2020 à 14:12 :
@gringo le 11/05/2020 à 13:08
Citation
"La participation est plus importantes aux élections professionnelles qu'aux élections politiques"
Fake news: voir les taux de participations aux élections professionnelles de 2018, Présidentielle et législatives 2017.
Cordialement
a écrit le 10/05/2020 à 14:01 :
Le seul sujet qui mérite attention,

c'est la question de savoir si Renault et leur avocat de la finance Laurent BERGER veulent organiser les suppressions d'emplois en laissant le covid-19 anéantir une partie de ses troupes de salariés,

chacun des Français comprennent bien que finir par une mort dans une salle de réanimation par impuissance des soignants peut permettre d'éviter les coûts de licenciements massifs ...!

les voyous de la finance sont également de fins calculateurs !!!
Réponse de le 10/05/2020 à 23:24 :
Quelle honte de lire de telles messages. Allez, tant que vous y êtes, prétendez qu'ils ont fabriqué le virus. Dans une usine Renault peut-être ?
a écrit le 10/05/2020 à 12:51 :
lorsque que l'ont est capable de réclamer un nouvel impots
surtout venant d'un syndicaliste
ou devrais je dire d'un fayo
il est superflu et demander a la cgt des explications sur ses décisions
a écrit le 10/05/2020 à 12:39 :
Y en a vraiment marre de ces syndicats qui veulent faire leur loi et qui au final met l ouvrier en danger
A la fin du mois ces meneurs du syndicat seront payés sans problèmes alors que les ouvriers de l usines l aurons dans le baba!!!
Arrêtez de suivre comme des moutons ceux qui au final en prônant qu ils vous veulent du bien ne vous font que du mal
Réponse de le 11/05/2020 à 13:11 :
83% du salaire en restant à la maison!

Beaucoup de salariés préfèrent rester en sécurité chez eux plutôt que d'aller au travail s'il y a un danger. Ils ont bien raison!
a écrit le 10/05/2020 à 11:29 :
Ce genre d'accident n'a rien d'étonnant :
- La république veille à l'indépendance du judiciaire et de l'exécutif, mais pas à celle du judiciaire et de la politique.
- Les lois, dont le judiciaire est censé faire respecter l'esprit, sont votées à tort et à travers par des minorités souvent incompétentes.

Alors qui honnir le plus : un syndicat anti-capitaliste qui fait tout pour paralyser l'économie, ou un syndicat qui s'occupe de proposer de nouveaux impots aux lieu de s'occuper des salariés ? En réalité les deux travaillent pour défendre leur fond de commerce, lequel est exangue faute de travailleurs syndiqués. Le grand gagnant est le capitalisme ... étranger.
a écrit le 10/05/2020 à 9:48 :
VRAIMENT un syndicat qui ne devrait plus exister dans des Nations telles que la notre. Ce n'est ni plus ni moins un syndicat révolutionnaire accroché encore à des considérations de lutte des classes d'un autre siècle. Peu entreprenant dans les réformes, revendicatif à tout va, contestataire sur Tout, bref un boulet pour l'économie et provoquant même une défiance des salariés envers même les autres syndicats ! . Syndicat mené par des GOUAILLEURS de première à tous les niveaux et sachant profiter de la naîveté de beaucoup de ces "camarades" embrigadés dans cette dérive sectaire ! et où finalement la fameuse formule d'un de leurs apôtres : "produire d'abord, revendiqué ensuite " est appliquée à la made in CGT de notre période: revendiqué d'abord puis ... produire ensuite !
Réponse de le 11/05/2020 à 13:13 :
Nul ne peut choisir ses opposants.

Le Medef et la CGT ont le droit d'exister; tout comme le FN et lutte ouvrière.
a écrit le 10/05/2020 à 9:36 :
En quoi les syndicats ont-ils permis à la France d'être plus compétitive, de progresser en ce qui concerne l'emploi, voire même de défendre la situation des employés, ces dix dernières années? C'est tout de même central comme interrogation(s). Dès lors, s'acharner à essayer le dialogue social devant un mur de mauvaise foi et d'oppositions est une perte d'énergie et de temps. Chaque tentative de réforme rappelle cette évidence.
a écrit le 10/05/2020 à 9:26 :
Nous n'eviterons pas un retour à la lutte des classes. Berger EST un ennemi de classe.
a écrit le 10/05/2020 à 9:23 :
M berger a raison de raler on constate encore une fois que le "dialogue " est impossible avec certains syndicat le ronchon qui est" Contre la Generalisation du Travail" fait tout pour ne pas travailler et mettre le pays a plat ;on la vue dans d'autres greves jusqu'au boutisme qui a entrainer la fermeture d'usine et des travailleurs au chomage a se poser la question s'il ne faut pas dissoudre ce syndicat perturbateur et sa filliale encore plus extremiste
Réponse de le 10/05/2020 à 11:12 :
Eh canard sans la fermeté de la Cgt tu n aurais pas connu la journée de 8 heures, la semaine de 40 puis de 35 heures.
Tu aurais pas connu les congés payés, la Sécurité sociale, les allocations familiales, notre système de retraite protecteur.
Baisse d un ton parce qu avec Berger complice du Medef on est en train de tout perdre et de renvoyer les générations futures, tes enfants et petits enfants 80 ans en arrière
Réponse de le 10/05/2020 à 20:29 :
Heureusement que le covid19 est arrivé. Eh oui si on applique la revendication du petit Berger, ce vrai syndicaliste nuisible qui voulait la retraite à points, et comme l'état ne voulait pas dépasser 14 % du PIB, et bien maintenant que dire quand le PIB 2020 aura baisser de 20 %. Et bien c'est baisse des retraites chez les retraités, baisse chez les futurs retraités. Voila ce que veut le berger dont trop de monde se fait endormir par ces propos venimeux.
a écrit le 10/05/2020 à 9:16 :
Fustigez la CGT...en attendant la grande majorité des travailleurs de ce beau pays, savent qui venir trouver lorsqu'ils ont un souci, qu'ils veulent un conseil, un renseignement valable....toujours pas la CFDT qui brille par son absence lorsqu'il faut se défendre devant un patron qui n'a pas envie de discuter ou que l'on discute ses décisions unilatérales...et accuser la justice d'être partisane avec la CGT c'est mal connaître notre système et son histoire... peut-être que certains voudraient réinstaurer le jugement d'un dieu quelconque....😂😂😂
Réponse de le 10/05/2020 à 11:38 :
Voyons si cette réponse sera censurée par le destinataire ...
La CGT tout le monde connait son histoire. De quelque bout qu'on l'aborde, PCF ou dockers Marseillais, on arrive toujours au même résultat.
C'est ça qui rassure, on sait exactement à quoi s'attendre et on s'y habitue, comme à une vieille maladie. Sans le soutien des deniers publics, il y a bien longtemps qu'elle aurait disparu, mais on aurait peut être bien pire. Qui sait ?
a écrit le 10/05/2020 à 8:27 :
J'ai peur que la CGT ne cherche le chaos comme à la fin de la seconde guerre mondiale avec une politique de blocage du pays dans le même but - jamais abandonné - celui du"grand soir" .
Que la justice se fasse complice de ces attaques en dit long sur son "indépendance"
a écrit le 10/05/2020 à 8:03 :
vous fustigé la C G T ok le principe est litigieux
mais ne croyez vous pas que l'acteur principal de cette cacophonie
et souvent très partisan quand il s'agit de semer la discorde
dans le monde des salaries il se nomme justice
caché derrière ses privilèges qui date de l'inquisition
et qui sert en priorité non pas le pouvoir mais son absolu
oui les églises ont été reformé mais en pas encore pour la justice
qui dans ses grande lignes est toujours a la royauté
Réponse de le 10/05/2020 à 9:13 :
Attention!!!! les cocos rétrogrades de 1936 sont de retour
a écrit le 10/05/2020 à 6:34 :
Le Cancer Généralisé du Travail
a écrit le 10/05/2020 à 0:41 :
Quand on étudie le fond du dossier la CGT a raison et la justice ne s'y est pas trompé...
C'est bien beau de critiquer la CGT pas toujours clean mais c'est la justice qui a pris la décision! donc ...
a écrit le 09/05/2020 à 22:09 :
tant que l'on continuera à financer les syndicats autrement que par les cotisations, on permettra à la CGT de vivre grassement en parasite de notre société et à faire fuir les entreprises...
Réponse de le 10/05/2020 à 1:13 :
Totalement d’accord. Avec une justice corrompue et dont les membres devraient commencer à lire la trahison des clercs (mais peut être est ce au dessus de leur honnêteté intellectuelle ce qui les rend encore plus condamnables) et des “corps intermédiaires” qui ne représentent que 11% des salariés et la CGT un peu plus de 20% des votes... nous sommes bien dans une forme de rejet de la démocratie et nous entrons au mieux dans une république bananière (mais au moins ce serait une république) et une dictature de la bêtise et de l’idiotie nous partons tout droit dans une voie sans futur
Réponse de le 10/05/2020 à 10:58 :
ce n'est pas la cgt qui a juge
mais bien de juges la cgt a indiquer un disfonctionnement
et les representant de l'ordre judiciare ont tranché
a écrit le 09/05/2020 à 22:03 :
tant que l'on continuera à financer les syndicats autrement que par les cotisations, on permettra à la CGT de vivre grassement en parasite de notre société et à faire fuir les entreprises...
Réponse de le 10/05/2020 à 7:58 :
Il faut remettre à plat toutes les règles de fonctionnement des syndicats : l'irréfragabilité et subventions de l'état à supprimer.
Lisez le rapport parlementaire Perruchot sur internet; il était tellement une bombe sur les syndicats français quand il est sorti que les parlementaires l'ont enterré et refusé de le rendre public
Réponse de le 10/05/2020 à 7:59 :
Il faut remettre à plat toutes les règles de fonctionnement des syndicats : l'irréfragabilité et subventions de l'état à supprimer.
Lisez le rapport parlementaire Perruchot sur internet; il était tellement une bombe sur les syndicats français quand il est sorti que les parlementaires l'ont enterré et refusé de le rendre public
a écrit le 09/05/2020 à 21:49 :
il faut être vraiment maso pour être chef d'entreprise dans ce pays. Entre une administration aussi pléthorique que sadique et des syndicats d'un autre âge perso si je devais prendre des risques monter ma boite et embaucher la première chose que je ferais c'est de m'expatrier la france n'aime pas la réussite et d'une façon plus générale n'aime pas le travail.
a écrit le 09/05/2020 à 21:01 :
Berger fustige la position de la CGT ...

Ce sont les juges souverains en pleine connaissance de cause et de faits irréfutables qui ont pris la décision, en France la Justice est indépendante,

sieur Berger valet servile zélé du medef cac40 voudrait tout diriger en bon dictateur profiteur ... pour servir ses mentors à l'elysée matignon
Réponse de le 09/05/2020 à 22:00 :
" ... juges souverains " !?! Quelle rigolade ! : il y a belle lurette que les juges se discréditent er discréditent l'institution a coups de décisions erratiques , bien a l'abri dérrière leur impunité !
a écrit le 09/05/2020 à 19:51 :
C'est facile de taper systématiquement sur la CGT, qui n'a pas que des qualités certes.
M'enfin ! La CFDT a couché avec le pouvoir ultralibéral macronien et a copiloté la démolition du pacte social français, du code du travail, des retraites, etc.. pour un syndicat sensé défendre les travailleurs et les retraités... Chapeau bas M Berger !
Réponse de le 09/05/2020 à 20:40 :
J'espère que les délégués CGT de Sandouville vont assumer leurs responsabilités vis-à-vis des intérimaires qui perdent leur salaire alors que les conditions sanitaires avaient été validées par le autres syndicats... mais chacun sait que pour la CGT, toute discussion (quand elle peut avoir lieu...) se conclue par un "NON" catégorique et systématique !
est-ce ça, la façon de protéger les salariés de la CGT ???
Réponse de le 10/05/2020 à 18:17 :
@lyonnnais

"se conclue par un "NON" catégorique et systématique !"

Tu tapes : La CGT signe toujours autant d'accords dans les entreprises ( article des Echos ) ,il date de 2016, La CGT où elle est présente et pèse plus de 10 % aux élections a voté 84% des accords d'entreprises en 2015 contre 94 % pour le CFDT.
a écrit le 09/05/2020 à 19:28 :
La question de berger est la suivante; Que fait t'il depuis maintenant deux ans?!
ce n'est plus du syndicalisme, c'est de la politique!
Et lorsque l'on se positionne comme lui contre ceux qu'il est censé défendre, l'image de la question des retraites en dit long de son appropriation du monde populaire pour finalement faire des communiqués communs avec le medef!

Et ce ce fait, l'irresponsabilité est celle qui consiste a contester une décision de justice?

il est pire que tout, et si cela démontre en quoi il n'est plus syndicalisé, mais en politique consiste a faire du sordide de critique, lui qui était prêt a vendre les retraites après avoir fait depuis quelques le fossoyeur des droits sociaux.

Il est dans la droite ligne du pouvoir actuel, il ne sait pas ou il va, mais il sait avec qui il va!

Et la cfdt, pour moi correspond a mon premier boulot, ou ils m'ont fait signé ma démission! alors exprimer ce qu'ils sont face a des gens fragiles, des prédateurs sociaux qui osent encore se dire syndicat, et qui n'arrive même pas a manifester avec ses troupes par ce qu'il n'aime pas cela!!!!

Et ce n'est pas parce que l'on achète des chasubles toutes neuves a chaque manif, ce qui les distinguent des autres, pour croire que l'on peut ainsi penser que l'inertie permet tout!

Lorsque l'on représente plus les gens dans un syndicat, ont fait de la politique, mais dans ce cas la, il faut assumer!

Et même cela il n'en est pas capable!!!

Il en est presque a vendre les gens ou la main d'oeuvre au plus offrant si c'était nécessaire!

Le profil du profiteur de guerre qui se met la ou les intérêts des dominants!

Alors ces propos, ne proposant rien que la régression de ses mandats, finalement c'est bien au moins cela fait partir les gens chez les autres!

C'est une période que nous vivons depuis un temps et ou les retraites auraient été sur le marché, avec -30% aujourd'hui pour des incompétents de l'économie puisse encore parler d'un sujet dont peu produisent des résultats!

Et il espère que ce qu'il fait va durer longtemps? nous comprenons bien dans cette affaire que seul l'oseille et un place dans un des organismes de l'aristocratie stato financière de gens qui n'ont jamais rien réalisé hormis sur le dos des dupes qui ne connaissaient pas ces profils!

Ils sont au moment même de la vacuité politique,économique et social pour simplement se faire retourner comme ce fut le cas pour les retraites, et parler aujourd'hui d'irresponsabilité?
Réponse de le 10/05/2020 à 1:05 :
Excessif donc insignifiant
Inutile de vous demander votre obédience politique elle dégouline de vos propos !
Lamentable
Réponse de le 10/05/2020 à 1:08 :
Excessif donc insignifiant
Inutile de vous demander votre obédience politique elle dégouline de vos propos !
Lamentable
Réponse de le 10/05/2020 à 6:36 :
Longue tirade qui commence mal les syndicats sont politisés,le reste c est du flan.
Mes gd parents ont fait les gréves des mineurs et du textiles et se sont retirés des syndicats ,pour eux un syndicats ne devait pas être politisés mais defendre l ouvrier.

En france pas de discussion,pas de compromis etc..
Qu ils aillent prendre des cours de lutte chez les voisins allemand.
Réponse de le 10/05/2020 à 19:50 :
A analogie, jjyl,

La question est de l'après, mais si effectivement mes propos parfois avec des oublies de mots, n'empêche le constate sordide qui fait qu'a défaut de comprendre l'économie, ce ne sont pas les règles, mais les systèmes mis en place.

Et si nous avons besoin économiquement de faire redémarrer l'économie, je ne crois pas que ce positionnement de (berger) soit a même sur la question juridique, puisque cela fait passer le cap d'un syndicaliste face a une décision de justice, mais surtout pour finalement ne rien proposer que d'entrer dans le conflit....

Bref, nous allons avoir besoin de gens, qui un peu étique, fonctionnement pour la création et l'entreprenariat tant ce que nous allons vivre économiquement demande des consensus!

Si vous avez vu un consensus quelque part?

J'ajoute que si effectivement la cgt pour ne parler que d'elle, est issue autour de l'histoire anarchique, que de la représentation des employés, dont il me semble logique qu'un syndicat, surtout un représentant ne soit pas a même a prendre des positions intenables pour le consensus.

C'est pareil pour delevoye, sortir de la constitution devient une norme.

Après la démonstration de vacuité étatique que nous venons tous de constater, il est important que celui qui décide dans le pays soit capable simplement de le faire avec les corps constitués !

Ce qui n'est plus le cas. Du fait, comme nous allons assister a des plans sociaux qui seront financés par l'état (l'imposition aidant comme les mécanismes permettant comme le chômage partiel) de tous nous faire payer pour finalement continuer a s'enfoncer.

Pour cela, il me semble que depuis une dizaine d'années, leurs positions est celle de ceux qui généralement finissent dans le conseil de multinationales.

Donc participant aussi a une collusion d'ensemble du système, vous pensez que tout les gens qui vont être impacté vont accepter de se faire retourner dans de la com?

Il me semble aussi que l'impotence de ce qu'il représente en terme de salarié, comme si ceux ci était de facto dépendant de choix politique qui vont a l'inverse de leurs intérêts.

C'est pourquoi, soit ils ne sont plus un syndicat, soit ils le sont d'un point de vue patronal, soit c'est une question politique.

Le "en même " cher au président dont le népotisme semble s'établir pour tous, nous amène donc dans le trou!

Si la société est construite dans le rapport de force, c'est bien que l'ambiguité a terme produira des effets néfastes pour ce qui est censé être un bien commun.

On ne peut pas privatisé un syndicaliste pour le moment, quoi qu'avec ce monsieur....

Comme la question centrale est de plus la santé des employés, disons que ce n'est que plus sordide et dit quels intérêts ils défendent aussi!

Ce n'est pas grave, mais la clarification est une manière d'avancer pour ce consensus.

Car la fabrique a sécession qui est "en marche" risque de produire des évènements explosifs dans le futur proche!

Pas de doute aussi que nous allons dans une période de vérité, dont ni bfm, itéle, francetv ne pourrons raconter comme les masques, que la tentative de mystification.

Alors attendons, tout cela va arriver bien plus tôt que je ne l'imaginais!

Et impossible de savoir d'ou cela va partir pas de doute non plus.

Une fois le conflit, c'est toujours un consensus qui en sort, je pense que se passer de ce consensus est la aussi une responsabilité qu'il finira par assumer, comme le dit président aujourd'hui du pays!

Attendons et constatons les facteurs d'interopérabilités!
a écrit le 09/05/2020 à 19:21 :
Laisser le pouvoir de nuire à la CGT c'est detruire des millions d'emplois futurs.
Réponse de le 10/05/2020 à 20:02 :
Qui a vendu l'industrie sur les 20 dernières années? Celles que vous et d'autres prétendez chercher?

Des millions d'emplois, moi j'ai vus des hauts fonctionnaires de droites (souvent identitaires) prétendument connaisseur de l'économie, de vendre l'avenir des technologies pour se faire de l'oseille avec leurs potes pdg de multinationales?

Y a pas besoin de la cgt, la fabrique de vos élites va sans doute contribuer a un tas de choses d'autres de cette nature!

Mais la difficile de parler des seigneurs, ben oui j'ai eu l'occasion de voir, mais aussi de participer a des développements techno, que vos potes de l'économie se sont empressé de vendre sans en connaître l'impact!

Les télécoms par exemple! Donc regardons chacun de ceux souvent xénophobes qui pour se faire de l'argent, sont capables d'exploiter le moins disant, et une fois les problèmes la, cela serait la faute des travailleurs, des syndicats?

C'est un peu juste l'explication!

Lorsque l'on se vote pour tout ceux qui ont des responsabilités dans le pays l'impunité d'action, allons restons dans le réel!

Le réel est que votre élites est dans la vacuité extraordinaire, pour que la question tiennent sur les syndicats!

J'ai vu tellement de trompette, qu'a force ils ont formé un orchestre!
Nous avons actuellement un opéra qui se produit et dont la dissonance est telle que, encore une fois regardons la décision, et non ceux qui en découlent!

La c'est de la prospective, c'est de la responsabilité, c'est de l'étique de gestion.

C'est vrai qu'au regard du pays, qui n'a pas déjà été mis en examen?
Nouveau jeu de la télévérité !
a écrit le 09/05/2020 à 18:59 :
La CGT est toujours dans l'idéologie du grand soir qui fera tomber les méchants capitalistes exploiteurs du peuple pour les remplacer par des sortes de soviets sous la coupe d'un état qui prendront tout en mains , la production, les salariés, notre bonheur ...au profit de l'avant garde clairvoyantes... Enfin ceux qui, ont donné s'en souviennent quand ils n'en sont pas morts.
a écrit le 09/05/2020 à 17:55 :
Mr berger s'étonne !! La CGT a toujours été dans le Non ( et depuis Martinez c'est le Niet stalinien!!) Que pése 700 intérimaires devant les rentes de situation
Martinez viendra ensuite parler de la classe ouvrière comme Staline parlait de liberté!!
Réponse de le 09/05/2020 à 20:42 :
les intérimaires n'ont pas le droit de vote aux élections professionnelles : tout est dit !
a écrit le 09/05/2020 à 17:43 :
Que sera le monde d'après? Il est mal parti avec ce type de décision de justice.En tous cas c'est de ce monde dont nous ne voulons plus. Chacun se protège dans notre justice et la balance a perdu la tête. Il est clair que nous sommes en présence d'un juge qui n'a pas fait son travail et qui prend une mauvaise décision sans doute par crainte d'un syndicat un peu''spécial''. Il se trouve que ce jugement est aussi une insulte aux autres syndicats qui ont travaillé dans le cadre du dialogue social. Les recours prévus par le système judiciaire sont inefficaces car personne dans la justice ne va désavouer un collègue aussi déficient soit-il. Que reste -t-il pour faire avancer la société? je crois qu'il est nécessaire que les autres syndicats dénigrés par ce juge se tournent vers les réseaux sociaux. Un sondage qui aurait certainement un fort soutien populaire ferait certainement reculer une justice qui a perdu ses repères. Le garde des sceaux ne pourrait pas ne pas en tenir compte et devrait muter ce juge dans un poste ''sympatique''.
a écrit le 09/05/2020 à 17:32 :
Étonnant venant de la CGT !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :