John Chambers, le patron historique de Cisco, cède sa place à Chuck Robbins

 |   |  369  mots
John Chambers a été PDG de Cisco pendant 20 ans. Il a fait passer le chiffre de la société de 1,2 milliards à 48 milliards de dollars.
John Chambers a été PDG de Cisco pendant 20 ans. Il a fait passer le chiffre de la société de 1,2 milliards à 48 milliards de dollars. (Crédits : Reuters)
Chuck Robbins est réputé pour avoir développé avec succès de nombreuses activités commerciales chez le géant américain des équipements télécoms. Il deviendra DG, tandis que John Chambers garde la présidence du conseil d'administration.

L'équipementier en télécoms américain Cisco a annoncé lundi que son PDG John Chambers quitterait le 26 juillet le poste de directeur général, qu'il occupait depuis vingt ans.

Son remplaçant a été trouvé en interne: il s'agira de Chuck Robbins, entré il y a dix-sept ans chez Cisco où il a depuis occupé plusieurs fonctions. Il était dernièrement vice-président en charge des opérations mondiales, et supervisait les équipes commerciales.

Un "architecte clé"

Il a notamment mis sur pied un programme de partenariats avec des revendeurs ou des fournisseurs de services informatiques rapportant plus de 40 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel, et a été un "architecte clé" de la stratégie pour les clients d'entreprise qui représentent aujourd'hui 25% de l'activité du groupe, précise Cisco dans son communiqué.

John Chambers, qui restera président exécutif du conseil d'administration, a estimé que Cisco avait trouvé "un leader fort" pour manoeuvrer le groupe dans une période où "le rythme de changement est exponentiel".

"Chuck connaît chaque division, créneau technologique et zone géographique deCisco, et fera avancer l'entreprise à la vitesse requise pour capitaliser sur les opportunités devant nous", a-t-il assuré. "La vision, la stratégie et les performances passées de Chuck sont exactement ce dont Cisco a besoin", a-t-il ajouté.

Un bilan globalement positif pour John Chambers

John Chambers avait lui même rejoint Cisco en 1991 comme responsable des ventes, avant de devenir directeur général en janvier 1995. Sous son égide, le chiffre d'affaires du groupe est passé de 1,2 milliard de dollars à 48 milliards attendus cette année, rappelle le communiqué.

Sur son dernier exercice clos fin juillet 2014, Cisco avait toutefois vu son chiffre d'affaires reculer de 3% et son bénéfice net de 21%.

Le groupe a été confronté ces dernières années à un ralentissement de ses activités traditionnelles (routeurs, commutateurs de réseaux), qu'il s'est efforcé de compenser en développant de nouvelles activités jugées plus porteuses comme par exemple les services dématérialisés en ligne ("cloud") ou les applications liées aux objets connectés.

Il avait aussi annoncé près de 18.000 suppressions d'emplois entre 2011 et 2014.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/05/2015 à 10:02 :
Apparemment tout le monde s'en fou, bon vent John !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :