PSA : Carlos Tavares offre une prime de 2.000 euros à ses salariés

Le constructeur automobile français a annoncé une "prime d'intéressement renforcée" à tous ses salariés d'un montant de 2.000 euros, en moyenne. Pour le Pdg du groupe, cette prime est la "traduction" de très bons résultats financiers du groupe. PSA a effectivement atteint en avance les objectifs de son plan "Back in the Race".

1 mn

Carlos Tavares souhaite récompenser les salariés de PSA qui ont participé au redressement de l'entreprise.
Carlos Tavares souhaite récompenser les salariés de PSA qui ont participé au redressement de l'entreprise. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)

Le groupe automobile PSA Peugeot Citroën va verser à ses salariés une prime de 2.000 euros en moyenne au titre de l'exercice 2015, a annoncé mercredi son président du directoire Carlos Tavares. Cette "prime d'intéressement renforcée" a été décidée alors que le constructeur a dégagé un bénéfice, pour la première fois depuis 2010, et atteint en avance tous les objectifs de son plan de reconstruction lancé il y a deux ans, a souligné M. Tavares à l'antenne de RTL. Après une perte de 555 millions d'euros en 2014, le premier groupe automobile français a réalisé en 2015 un résultat net de 1,2 milliard d'euros.

La "traduction" des résultats "étonnants" de PSA

Il s'agit d'un "résultat tout à fait étonnant pour certains, mais qui est la traduction du travail de nos collaborateurs, que je salue et que je félicite", a déclaré le dirigeant d'entreprise.

"Nous avons le plaisir d'annoncer aujourd'hui que nous allons verser à nos salariés en France une prime d'intéressement renforcée qui sera en moyenne d'une valeur de 2.000 euros par salarié, et qui est évidemment la traduction immédiate des très bons résultats que, collectivement, nous avons obtenus", a-t-il ajouté.

(Avec AFP)

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 25/02/2016 à 0:24
Signaler
Le titre de l'article semble traduire un geste généreux de la direction PSA. Il ne faut pas se leurrer, l'intéressement moyen 2016 des salariés PSA augmente très peu puisque plus de 600 € sont le résultat de l'abandon de l'ancien système de retraites...

à écrit le 24/02/2016 à 21:54
Signaler
Tavares a mis 11 000 chômeurs à la charge de l'état, fermé une usine et gelé les salaires des ouvriers restants pendant 4 ans. 2000 euros pour chacun des 79000 employés en France, ça fait 13% du bénéfice. Les 87% iront donc.... ailleurs.

à écrit le 24/02/2016 à 18:43
Signaler
Quoiqu'on fasse en France, la critique est toujours là et personne est content...et diriger une entreprise n'est pas si simple, en sachant que la concurrence est exacerbée, et pour qu'elle vive principalement, il faut des carnets de commandes...! Po...

à écrit le 24/02/2016 à 18:19
Signaler
Merci aux AYATOLLAHS d'avoir resigner pour des modèles obsoletes !

à écrit le 24/02/2016 à 15:01
Signaler
Il faudrait changer le titre. On a l'impression que Carlos TAVARES fait un cadeau aux employés. Non, cela découle d'accords signés. Il faudrait peut-être rappeller les efforts faits par les salariés pour en arriver à ce 2000€ (gel des salaires, pla...

à écrit le 24/02/2016 à 12:22
Signaler
Ce qui est sur quand une entreprise qui donne des primes d 'intéressement elle licencie les années suivantes .La joie va être courte durée.

à écrit le 24/02/2016 à 11:23
Signaler
J'espère que cette prime sera bien répartie, moins du gagne en salaire et plus ta prime sera grosse... Un ouvrier qui touche 2000 euro sera plus qu'heureux alors que pour le patron, c'est même pas un jour de travail...

à écrit le 24/02/2016 à 10:28
Signaler
Bravo PSA, des voitures de qualité, bien dessinées et qui répondent aux exigences des client actuels. Cette prime est la réponse logique de la direction aux salariés qui ont travaillé dur. Au passage, il faudrait que toutes les multinationales (je pe...

le 24/02/2016 à 11:09
Signaler
Bravo et vous avez raison. dire qu'il y a des sociétés qui font des bénéfices et licencient ... exemple à suivre et à quand un management humain!

le 24/02/2016 à 15:21
Signaler
Comme vous, j'ai une pensée émue pour les salariés d'Air France, surexploités, sous payés et sans doute quasiment tous proche du burn-out.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.