Fusion géante dans les matériaux de construction

 |   |  221  mots
La nouvelle entité emploiera 58.000 personnes à travers le monde.
La nouvelle entité emploiera 58.000 personnes à travers le monde. (Crédits : Reuters)
L'américain Sherwin-Williams va racheter Valspar pour plus de 11 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires du nouveau groupe devrait dépasser les 15 milliards de dollars.

Le groupe américain Sherwin-Williams, spécialisé dans les revêtements industriels et matériaux de construction, a annoncé dimanche 20 mars le rachat pour 11,3 milliards de dollars (10 milliards d'euros) de son compatriote Valspar Corporation pour former un géant mondial du secteur. Sherwin-Williams, qui est basé à Cleveland (Ohio, nord-est), offre en numéraire 113 dollars par titre Valspar, selon un communiqué. Ce prix représente une prime de 13% comparé au cours de clôture de la mariée vendredi soir à Wall Street.

La transaction, qui devrait être finalisée au premier trimestre 2017 après le feu vert des autorités de la concurrence et du conseil d'administration de Valspar, créera un mastodonte dans les matériaux de construction, de production et de distribution de peinture.

320 millions de dollars d'économies attendues

La nouvelle entité emploiera 58.000 personnes à travers le monde et réalisera un chiffre d'affaires de 15,6 milliards de dollars, affirme Sherwin-Williams, qui table sur des synergies de 280 millions de dollars à court terme. A terme, le groupe vise 320 millions de dollars d'économies.

Valspar, qui est basé à Minneapolis (Minnesota, nord), est spécialisée dans la fabrication de peinture (automobile, bâtiments et déco, emballage, peinture industrielle) et d'enduits. Le groupe, qui pesait 6,62 milliards de dollars en Bourse vendredi, est particulièrement présent en Europe et en Asie-Pacifique.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :