Viagra : Pfizer gagne une manche contre les génériques

 |   |  191  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le laboratoire pharmaceutique américain a obtenu en justice l'interdiction pour l'Israélien Teva Pharmaceuticals de produire un générique avant 2019.

Pfizer remporte une belle bataille pour la défense des brevets de son Viagra. Le laboratoire pharmaceutique américain a en effet annoncé ce lundi qu'un tribunal de Virginie avait interdit l'Israélien Teva Pharmaceuticals de produire avant 2019 un générique de sa pilule bleue censée lutter contre les troubles de l'érection. Le Viagra a représenté en 2010 un chiffre d'affaires de près de deux milliards de dollars.

Teva Pharmaceuticals USA, filiale américaine du groupe israélien, peut néanmoins faire encore appel.

"Protéger les droits de propriété intellectuelle de notre coeur d'innovation est essentiel, et la décision de justice de vendredi reconnaît la claire infraction de nos droits sur le brevet par Teva", a déclaré une responsable de Pfizer dans un communiqué.

Déjà en 2009, un tribunal canadien avait que le fabricant de génériques Novopharm commercialise un générique du Viagra avant 2014. Pfizer a n'a pas obtenu que des succès dans la défense de son Viagra. En juin 2010, le groupe a perdu l'exclusivité de la fabrication et de la commercialisation du Viagra au Brésil.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/08/2011 à 12:32 :
tu as été le premier à tester?
a écrit le 16/08/2011 à 8:42 :
ce n'est pas un drame en soit!! avec 49 milliard de chiffres d'affaires on ne va pas les plaindres quand meme!! (néanmoins l'histoire de la decouverte du viagra est assez cocasse, on de mes professeur de medecine me la contée quand je débuté mes années concours, aller cherché sur la toile!!)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :