Week-ends confinés ? "C'est insuffisant ! " fustige Rémi Salomon (AP-HP)

Au regard de l'accélération de la circulation du coronavirus à Nice, Dunkerque, le confinement local et cantonné au week-end, ne sera "probablement pas" suffisant a estimé jeudi Rémi Salomon, président de la commission médicale de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

2 mn

(Crédits : Europe 1 (capture d'écran))

Les décisions de confinement local et réservé au week-end, prises pour les agglomérations de Nice et Dunkerque, ne sont "probablement pas" suffisantes au regard de l'accélération de la circulation du coronavirus, a estimé jeudi Rémi Salomon, président de la commission médicale de l'AP-HP.

"Le virus, il se propage aussi dans la semaine (...) Je pense qu'il faut vraiment diminuer les interactions sept jours sur sept et qu'il faut donc éviter que les gens se rencontrent en dehors du cercle familial le plus possible", a-t-il affirmé sur BFMTV et RMC.

Salomon demande des mesures supplémentaires, à l'école notamment

Pour le médecin, des "mesures supplémentaires" sont "nécessaires" pour lutter contre le Covid-19, même s'il faut du "discernement".

"Peut-être qu'à l'école il faut que les protocoles sanitaires soient davantage appliqués. Il faut peut-être des moyens supplémentaires, des moyens humains (...) Peut-être faut-il faire du temps partiel pour avoir des classes moins chargées, organiser les repas", a-t-il suggéré, en appelant à une particulière vigilance sur les collèges et lycées.

Face à la détresse de la jeunesse, il est urgent de rouvrir les facultés

M. Salomon a toutefois estimé qu'il faudrait rouvrir les facultés "assez vite", compte tenu de la "détresse" de la jeunesse, "en prenant des précautions" - en recourant notamment davantage aux tests salivaires.

Le médecin a aussi préconisé de "faire une analyse très minutieuse des variants qui apparaissent sur le territoire", ce qui permettra de prendre des "mesures territoriales" en fonction de la dangerosité des variants.

Pénurie de vaccins et nouvelle répartition en fonction des urgences

"Et puis il va falloir adapter les vaccins" et "qu'on se mette en capacité d'en produire beaucoup plus", a-t-il dit.

Interrogé sur la proposition du président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel, jeudi matin sur RTL, de réaffecter les vaccins disponibles aux zones les plus touchées, M. Salomon a estimé que c'était un "pis-aller" mais qu'on "peut le faire".

"Idéalement il faudrait en avoir partout. Mais comme on est pour le moment avec un nombre insuffisant de doses, c'est assez logique de dire +on va se concentrer sur les régions où le virus circule le plus+", a-t-il réagi.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 26/02/2021 à 21:57
Signaler
Marre de leur confinement.... seul les vieux meurent ... et on sacrifie les jeunes ... j aurai pas aimé être sur le Titanic avec ces gens là... poir qui ils se prennent à considérer leur sois (vie) sacré. ?

à écrit le 26/02/2021 à 14:53
Signaler
Ca va durer longtemps cette comédie du déconfiner -reconfiner alors que tout le monde sait que vaccins et dépistage massif sont les seules solutions ! Jour après jour ils étalent leur imprévoyance , leur incurie et leur amateurisme . Univers...

à écrit le 26/02/2021 à 13:36
Signaler
Comme d'autres médecins ,Salomon a goûté aux médias et la soudaine notoriété ce qui lui a permis de sortir de son anonymat quotidien et ça lui plaît de jouer les matadors.

à écrit le 26/02/2021 à 11:53
Signaler
Et qu'est ce qu'il a fait M'sieur Salomon depuis Mars dernier pour ouvrir des lits dans les Hôpitaux ? Rien. Pour embaucher, former du personnel en réanimation, acheter du matériel ? Rien, toujours rien. Depuis 1 an, des centaines de milliards ont ...

à écrit le 26/02/2021 à 9:34
Signaler
Dit-il, vu sur BFM. Mais combien de fois par minutes son nez n'était plus masqué? Combien de fois par minutes il a relevé son masque? Il parait qu'il ne faut pas tripoter son masque. Aucune confiance pour un spécialiste qui ne pince pas son masqu...

à écrit le 25/02/2021 à 18:06
Signaler
"Pénurie de vaccins " Faut savoir : La France va fournir 100.000 doses du vaccin Pfizer/BioNTech à la République tchèque d'ici la mi-mars, a déclaré jeudi le Premier ministre tchèque Andrej Babis à l'agence de presse CTK.

à écrit le 25/02/2021 à 17:16
Signaler
"Peut-être qu'à l'école il faut que les protocoles sanitaires soient davantage appliqués" voila, c'est un peu ca le pb dans le sud y a une regle et tout le monde s'assied dessus pas une once de bon sens pour comprendre que ca va prolonger l'etat d...

à écrit le 25/02/2021 à 13:29
Signaler
Tout cela parce que depuis des lustres on saborde les moyens des hôpitaux publics et on diminue le nombre de lits, même en ce moment, de qui se moque-t-on ? L'incurie de nos gouvernants passés et actuels atteint des niveaux de bêtises himalayens. Pou...

à écrit le 25/02/2021 à 12:12
Signaler
Tant que les hôpitaux n'augmenteront pas leur offre et que la vaccination piérinera, aucune mesure ne sera jamais suffisante. C'est un non-sens de nous empêcher de vivre pour soi-disant nous empêcher de mourir. Il ne faut plus écouter tous ces Dr Kn...

à écrit le 25/02/2021 à 11:30
Signaler
ils vont reconfiner les francais au lieu de vacciner décidément la bêtise ne suffit plus il faut detruire la nation qui qu'il en coute mais quand va t'on virer ces ministres ignare ils ont critiquer l'anglais mais lui a su changer , alors que ...

à écrit le 25/02/2021 à 10:35
Signaler
Si déjà il mettait ses lunettes devant les yeux il y verrait plus clair.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.